Alyssa Jane Walters / La miraculée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alyssa Jane Walters / La miraculée

Message par Alyssa Walters le Jeu 7 Avr - 14:28


Mon nom est Alyssa Jane Walters


I- Carte du personnage


Nom: Walters
Prénom: Alyssa
Age: Paraît 21 ans
Éléments: Terre

Armes: Un long katana, deux poignards à double lame et un arc fait de ses propres mains.
Race: Loup-Garou

Autre: Bêta
Thème musical:  Cliquez!




II- Personnalité et physique



JE SUIS CE QUE JE SUIS ...

Disposant d’une mémoire eidétique, Alyssa est de nature extrêmement curieuse et elle adore apprendre. En conséquence, elle aime beaucoup mieux la compagnie des livres que celle des gens. Elle est réservée et semble toujours être dans la lune. En réalité, elle observe. Elle regarde partout, analysant chaque détails, chaque mouvement, pour comprendre leur nature. Alyssa n’est pas très bavarde et a de grande difficulté à se faire des amis; ou même juste interagir avec le monde. Mais elle a toujours mis ça sur le dos de sa condition; qu’elle n’était tout simplement pas comme les autres.


Alyssa est une jeune fille de petite taille. Sa carrure est si frêle qu’on pourrait penser qu’un simple coup de vent pourrait la briser en deux. Mais, en fait, c’est tout le contraire; Alyssa détient une force impressionnante, léguée par le loup qui est en elle. Les cheveux de la jeune fille sont châtains, comme ceux de son père, et ses yeux sont de couleurs pers; des fois bleus, des fois verts. Parfois, lorsqu’elle est sur le point de se transformer ou qu’elle ressent une émotion forte, une seule mèche de cheveux, d’environ un centimètre de large, se change en mauve, de la même couleur que ceux de sa mère. Sous sa forme de loup, son pelage est blanc avec des touches de poil d’un roux très pâle. Elle ne mesure que deux mètres, ce qui est petit pour un loup.

Comme Alyssa est née dans de drôles de circonstances, on peut remarquer quelques détails qui sortent de l’ordinaire; sa peau est extrêmement blanche et une profonde cicatrice se dresse sur le côté droit de son visage, et qui descend tout le long de son corps comme un fleuve sillonne la forêt. Ses mains, elles aussi, sont estropiées. Elles sont rouges, fripées et balafrées de nombreuses cicatrices. Alyssa en a extrêmement honte, c’est pour cette raison qu’elle porte constamment une paire de gant.

Grâce à sa grande intelligence et son pouvoir de la terre, Alyssa a pu concocter ses armes elle-même. Son matériau préféré est l’argent, qu’elle réussit parfaitement à manipuler, autant qu’en combat qu’en confection d’objet.

(Katana: http://i86.servimg.com/u/f86/19/44/97/45/katana10.jpg  
Poignard: http://i86.servimg.com/u/f86/19/44/97/45/poigna10.jpg  
Arc: http://i86.servimg.com/u/f86/19/44/97/45/arc_al10.jpg
Équipement: http://i86.servimg.com/u/f86/19/44/97/45/yyquip10.jpg )



III- Il était une fois…



VOICI MON HISTOIRE ...

Je me rappelle de tout. Sérieusement, de vraiment, tout. Depuis le début, lorsque mon cerveau a été formé, j’ai commencé à enregistrer toutes les informations possibles. La température autour de moi, les bruits, le liquide dans lequel je baignais. Je me rappelle aussi des deux voix que j’entendais si souvent; celle de ma mère et de mon père. Parfois elles étaient paniquées, parfois elles étaient tendres. Mais je les ai toujours trouvées rassurantes.

Je me rappelle aussi de ma douleur. J’avais mal, surtout à deux de mes extrémités, que j’appris plus tard qu’elles se nommaient « main ». Je sentais mes cellules travailler et travailler pour les former, mais elles n’étaient pas capable. Je ressentais aussi cette douleur sur tout le côté droit de mon corps. Un jour, ça s’arrêta. Les cellules avaient abandonné le combat.

Et alors, à un moment donné, je sentis que le moment était venu. C’était le moment pour moi de sortir et de mettre des visages sur les voix qui me berçaient et me cajolaient.

Et je suis nais. À seulement quatre mois de grossesse; un record. Enfin, de ce que j’en sais.

C’est quand même bizarre. Je me rappelle encore de chaque détail de ma naissance; la lumière, le visage inquiet mais fier de mon père, mes pleurs… Je respirais enfin, comme j’étais heureuse! Je me souviens que Papa me porta jusqu’aux bras de Maman. Elle était en sueur, mais semblait si fière et si joyeuse. Elle avait des étoiles dans les yeux en me regardant, comme si j’étais la plus belle chose qui puisse arriver dans ce monde. Maman me serra fort dans ses bras en murmurant;

- Oh, Alyssa…

Et je sus que c’était mon nom.

À un certain moment dans ma vie, lorsque je me rendis compte que je portais de mes nombreuses cicatrices, je remarquai que mes parents n’avaient pas bronché face à elles. Ils m’avaient regardé comme si j’étais parfaite, alors que je ne l’étais pas du tout. Je compris que c’était une profonde preuve d’amour, et que jamais je n’oublierai ça. Jamais.

Je grandissais extrêmement vite. D’un an par mois, pour être plus précise. Lorsque j’eus atteint le premier mois, je remarquai l’inquiétude de mes parents, même s’ils essayaient de le cacher. Et ils voyaient bien que je n’étais pas comme les autres; mon passe-temps favoris était de trier des roches par ordre de couleur et de grosseur. Un simple enfant d’un mois – ou même d’un an, n’aurait jamais pu faire une chose pareille.

En gros, j’ai été élevée dans la forêt, à travers les épines de sapin et de la terre fraiche. Comme mon père, j’avais en moi un loup, et la forêt n’aurait pu être pour moi un meilleur endroit pour grandir. En plus, j’avais le pouvoir de la terre, et j’en étais entouré. À ce niveau, j’étais comblé.

Mais à partir du septième mois, ou lorsque j’eus atteint l’âge de sept ans si vous préférez, je commençai à me poser des questions. Mes mains étaient affreuses (j’avais même des doigts dépourvus d’ongle!) et j’avais une énorme cicatrice qui me balafrait le corps tout entier.

Un matin, alors que j’étais assise près de ma mère sur un tronc d’arbre couché face au feu, je me décidai à poser des questions.

- Maman? Est-ce que je peux te demander quelque chose?

- Tous ce que tu veux, ma chérie.

- Pourquoi mes mains sont comme ça? Pourquoi suis-je si différente de vous? Même dans les villages que nous avons visités, les enfants ne me ressemblent même pas…


J’entendis ma mère déglutir difficilement en posant son regard sur le sol. Elle croisa ses mains devant elle en inspirant.

- Alyssa, ma chérie, tu sais que ton père et moi, nous t’aimons plus que tout au monde, et que tu es la plus belle chose qui nous ne sois jamais arrivé. Mais ta naissance a été organisée. J’ai été kidnappée par des scientifiques qui avaient une dent contre nous, contre les Créatiques. Ils voulaient en savoir plus sur nous. Ils me faisaient passer beaucoup de test, et ils t’ont trouvé, toi, la petite graine qui commençait à pousser dans mon ventre. Mais tu étais morte. Miraculeusement, ils ont su te ramener à la vie et tu as pu continuer à grandir. À travers tous cela, j’ai réussi avec l’aide de ton père à m’enfuir de cet endroit et te mettre au monde loin de ces fous… Mais ce qui est important, c’est qu’ils ont déjoué la mort, Alyssa. Et je pense que ça à laisser des traces sur toi, mais ces traces, ce sont les preuves que tu es une battante. Tu devrais en être fière, chérie. Tu es une vraie miraculé et tu as battu la mort! Ne laisse jamais personne t’embêter à cause de ça, tu m’entends? Elles font de toi ce que tu es. Un personne incroyable et unique.

- Je… je ne… Je ne comprends pas… Pourquoi…

- Ce n’est pas grave, ma chérie. Plus tard tu comprendras et tout te sembleras plus clair. Mais maintenant, qu’est-ce qui te ferait plaisir, hein? Papa peut aller te chercher quelques livres dans le village pas loin…

- Je veux des gants.


Ma mère fut surprise de ma demande si saugrenue. Elle réfléchit quelques secondes, et en hochant la tête elle dit;

- D’accord. Papa ira te chercher des gants. Mais n’oublie surtout pas que ces mains que tu as sont merveilleuses. Elles prouvent à quel point tu es une personne extraordinaire.


J’avais la gorge noué, mais je pus tout de même hocher la tête et murmurer un petit « ok ».

Et le lendemain, j’avais mes gants.



IV- Qui je suis réellement?



Initiale de ton nom: JP
Age: Entre 15 et 20 ans
Sexe: Femme
Où as-tu trouver le forum ?: Mes amis Smile
Idée de nouveauté? ?: Je pense…
Es-tu enregistrer dans le répertoire de ta race: Oui
Double compte: Oui


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]

_________________
avatar
Alyssa Walters

Messages : 10
Date d'inscription : 30/03/2016

Caractéristiques
Race: Loup-Garou
Élément: Terre
Arme: Un long katana, deux poignards à double lame et un arc fait de ses propres mains.

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t103-alyssa-jane-walters-la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alyssa Jane Walters / La miraculée

Message par Alyssa Walters le Sam 9 Avr - 0:06

Je suis prête à valider ma fiche. Smile

_________________
avatar
Alyssa Walters

Messages : 10
Date d'inscription : 30/03/2016

Caractéristiques
Race: Loup-Garou
Élément: Terre
Arme: Un long katana, deux poignards à double lame et un arc fait de ses propres mains.

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t103-alyssa-jane-walters-la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alyssa Jane Walters / La miraculée

Message par Carly Bluefire le Sam 9 Avr - 10:52

Validé! Je vais te mettre ta couleur.

_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alyssa Jane Walters / La miraculée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum