Natsuki Hellfire / L'antéchrist

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Natsuki Hellfire / L'antéchrist

Message par Natsuki Hellfire le Lun 1 Aoû - 21:04


Bonjour, je m’appelle Natsuki Hellfire


I- Carte du personnage


Nom: Hellfire
Prénom: Natsuki
Age: 9 ans
Éléments: Terre

Armes: Des chaînes, des menottes avec des aiguilles à l'intérieur et des kunaïs.
Race: Loup-garou

Autre: Alpha
Thème musical: Cliquez!




II- Personnalité et physique



JE SUIS CE QUE JE SUIS ...

La fillette est faible sous sa forme humaine. Elle est beau être déchainé et répondre souvent avec des gros mots, elle ne sait pas se battre. De plus, elle n’est pas très grande et n’est pas très forte puisqu’elle n’a pas été bien nourrie. Par contre, sous sa forme de loup, elle a beau être maigre, elle possède des dents coupantes comme des rasoirs et c’est un vrai petit démon. Elle se croit minable, elle a beau vouloir être la plus forte, elle sait qu’elle est pitoyable. Natsuki ne croit en aucune religion, rien ne l’a aidé à s’échapper de sa prison, elle y est sorti par elle-même la journée de la Grande Explosion en se transformant en loup. Puisqu’elle n’a pas reçu d’éducation, elle est du genre sauvage. Elle sait parler, mais ayant entendu la secte la traité de nom toute sa vie, elle connait principalement que des gros mots. Elle sait très bien se défendre verbalement. Natsuki n’a pas peur de narguer son adversaire, elle a peur de se faire torturer, mais elle n’a pas peur de mourir. La fillette n’a jamais été capable de se suicider. Elle déteste qu’on la touche, elle ne recherche pas d’affection, elle a peur des autres et elle n’a confiance en personne sauf peut-être en Zarek Lincoln. La fillette n’a pas de clan. On lui a déjà demandé dans rejoindre un, mais elle a refusé, car elle est un alpha et personne ne peut être au-dessus d’elle. Elle protège Zarek, puisqu’il l’a protégé durant sa vie d’humaine. Le loup-garou et le chasseur ont toujours été ensemble.



Natsuki Hellfire est une petite fille possédant des tatouages rouges sur tout son corps. Dès sa naissance, on l’a enlevé à sa mère. Une secte la utilisé pour diverses sorts et exorcises dans l’idée de l’exilée en enfer. La fillette a de la difficulté à marcher sur ses jambes, elle préfère donc le faire à quatre pattes. Natsuki a des cheveux bleu-gris et des yeux vert pâle. Sa mutation génétique est qu’un symbole lumineux verdâtre apparait sur ses yeux devenus noirs lorsqu’elle pense à libéré son loup. Ce dernier possède un pelage bleu-gris, mais à le bout des pattes et le ventre blancs. La fillette ne se promène jamais sans ses chaînes. Elle en a sur les poignets et sur les chevilles depuis son évasion et ne les as jamais enlevée, elle ne le veut pas. C’est une partie d’elle-même. Zarek a au moins réussi à la convaincre d’enlever les aguilles qui lui rentrait dans la peau. Habituée d’être dans un sous-sol froid du Yukon, Natsuki n’aime pas la chaleur. On la prend souvent pour un garçon. La petite fille possède plusieurs cicatrices sur tout son corps dû à toutes les tortures qu’elle a subit durant sa jeunesse. Elle a pourtant tenu bon, elle n’a jamais été une soumise. Elle est née pour être alpha.



III- Il était une fois…



VOICI MON HISTOIRE ...


Avant sa naissance

– La bête naîtra à minuit en tuant sa mère. Elle possédera des yeux d’un vert toxique et des cheveux d’une couleur inhabituels.

– Qui est la bête prophète?

– C’est le fils de Satan. La bête nous amènera à notre perte. Elle ouvrira un portail. Celui-ci permettra à l’enfer de se déchainé sur Terre.

– C’est… Horrible. Cela entraînera donc l’Apocalypse.

– Oui.

– Comment pouvons-nous empêcher cela?

– Il n’y a qu’un seul moyen : Vous devez retrouver aussi un bébé, notre sauveur, qui naîtra le même jour et à la même heure que la bête, en tuant lui aussi sa mère. Le sauveur aura un œil abimé. Dans la même journée, vous devez graver ce symbole dans son œil.

Le sage donna un vieux parchemin à l’un de ses sujets.

– Ce deuxième bébé sera capable de contrôlé la bête. Vous devrez l’élever de votre mieux. Il devra nous être fidèle. Adam Lincoln?

– Oui, maître?

– Malgré tes vœux de pauvreté, tu es celui qui a le plus d’argent grâce à ton héritage. Je veux que tu élèves l’enfant. Choisi n’importe quel femme pour t’y aider. L’enfant ne doit manquer de rien. Je veux qu’il nous soit redevable.

– Bien. Puis-je savoir qui élèvera la bête?

– Personne. On ne peut dresser un monstre, encore moins un être sans sentiment. Tout ce qu’il cherchera à faire, ce sera de nous manipuler pour gouverner la Terre. Nous l’emprisonnerons sous la cabane. Le même sceau qui sera taillé sur l’œil de notre sauveur sera gravé sur le sol. Nous enchaîneront l’antéchrist à l’aide de chaîne et lui tatouerons des symboles de restrictions sur le corps. Il ne doit surtout pas mourir, si la bête meurt, le portail sera créé.

– Vous croyez que ces trois sécurités suffiront?

– Je l’espère mon enfant, je l’espère…


4 ans
Enchainé par les jambes et les bras, la fillette ne pouvait pas tourner en round, ni même bouger autre chose que sa tête. Autour d’elle, ce n’était que béton et béton. Dire qu’il fessait noir aurait été un euphémisme. Il n’y avait aucune lumière, aucune fenêtre, aucun trou. Lorsque des personnes de la secte venaient la voir, tous les dimanches et mercredis soirs, un épais bloc de béton se soulevait et des personnes tombaient dans son trou à rat. Le sol était si bas qu’ils devaient se trainer à quatre pattes. Natsuki, elle, ne le pouvait pas. Les chaînes lui permettaient seulement d’être couché sur le dos à la merci de la secte.

Le trou était sale. Personne ne le nettoyait. Natsuki n’a jamais été lavé. On lui a déjà jeté de l’eau bouillante à la figure, mais ce n’était que dans l’intention de lui faire mal. Toute sa vie, la fillette avait été battue à coups de poings et de pieds. On l’appelait la bête, fille du diable, le mal incarné, l’antéchrist, mais certain avait peur de dire ses mots. On la traitait donc de mauviette, de sale gosse, de fils de put*, de saloperie, de petite tab*rn*que, de c*nasse, etc. On ne manquait jamais d’imagination. Plusieurs venaient la voir après les séances de groupes pour la narguer. Les paroles ne cessaient pas de troubler ses pensées. À quoi aurait-elle pu penser d’autre? << Personne ne t’aime. >> << Tu es un monstre, retourne en enfer! >> << Tu pus, tu es couverte de sang, tu ne sais pas lire ni écrire, tu es sauvage, tu n’as pas de bonne manière et tu es enfermé à la merci des humains. Tu fais un piètre antéchrist fillette. >> << Quand le vieux sera mort, on t’obligera à prendre un bain, puis nous te baiser*ns, nous quatre, à tour de rôle. Tu vas aimer ça, comme ta salop*rie de mère à aimer engendrer l’enfant du Diable. >> << Alors minus? On n’est même pas capable de se libérer de toutes petites chaînes? >> << Tu es si affreuse que personne ne veut de toi. Par chance que nous t’avons enfermé ici, sinon on t’aurait but*r seulement en te voyant. >> …

Natsuki n’avait jamais connu la joie. Elle n’avait jamais eu d’enfance, jamais vue le soleil, jamais pu courir, jamais pu connaître les doux plaisirs de la vie… Elle pleurait en silence dans le noir, sans savoir pourquoi. Son corps sanglant était couvert de coups de fouet dans son dos. Elle venait de recevoir cinquante coups. Donné par Yvon, le plus sadique, celui qui donnait les coups les plus forts. Lorsque le cuir baigné dans l’huile entrait en contact avec la peau brisé et assécher de la fillette, celui-ci poursuivait sa course jusqu’à l’os. Natsuki criait à chaque coup. La secte s’en réjouissait tout en criant des prières dans le but de d’exorciser la bête. Pourtant, la fillette restait sur Terre, elle s’entêtait à souffrir dans le monde des hommes et elle ne cachait pas sa souffrance. Elle n’avait pas d’orgueil. Natsuki se voyait comme l’être minable qu’elle était. Elle acceptait son piètre destin.


8 ans
La lourde trappe de béton s’ouvrit lentement. Natsuki sécha ses larmes se demandant qui pouvait bien venir la voir. Avait-on oublié un outil ou une bible? Pourquoi revenir ici quelques minutes après la séance? Et pourquoi la trappe s’ouvrait-elle si lentement? Une lampe torche tomba avec fracas dans le trou aveuglant la fillette. Elle entendit un juron. Natsuki frissonna, qu’avait-elle fait cette fois-ci? Elle tremblait de peur, se préparant à la prochaine attaque. Ils s’attendaient d’elle qu’elle soit démoniaque, la fillette se débattait donc comme une furie à chaque fois… Même si cela ne servait à rien et qu’elle se blessait toute seule avec les chaines. Ses poignets et ses chevilles avaient maintenant saignés un nombre incalculable de fois. Un être se laissa tomber dans le trou.

– Oh mon dieu!

Elle grogna. Natsuki détestait se mot. Elle ne croyait pas en Dieu, si celui-ci aurait réellement existé, elle ne serait plus ici à souffrir.

– Qu’est-ce..? Un humain? Vous êtes un être humain! Mais que faites-vous enfermé ici?!

La fillette aurait bien aimé voir son visage, mais la lampe torche l’aveuglait. C’était la deuxième fois de sa vie qu’elle en voyait une. La secte disait toujours qu’il ne fallait pas approcher les objets électriques près d’elle, qu’ils devaient utiliser des chandelles.

– Mais où est l’interrupteur?

Cet homme ne fessait décidemment pas partit de la secte. Il semblait petit, un peu plus grand qu’elle.

– Yen a pas.

Le garçon s’approcha d’elle, mais la fillette grogna. Il s’arrêta donc et lui parla tranquillement.

– Je ne vous veux aucun mal. Je… J’ai des biscuits Oréos dans mon sac, vous en voulez?

– C’est quoi?

– Tu ne connais pas les biscuits Oréos! C’est impossible! Tout le monde connait ça.

Elle se sentit tout à coup stupide. Ne sachant pas quoi dire, elle regarda le garçon sans parler.

– Attends je vais te faire gouter.

Il s’avança lentement vers la bête. Il vit alors le bol pour chien remplit d’eau à droite de sa tête et des croutes de pains moisit à sa gauche. Ses croutes de pains à lui, celles qu’il ne mange pas et qu’il jette à la poubelle. Son ventre se sera en pensant à cela.

– Vous mangez toujours des croutes de pain?

– Non. Je n’en ai qu’une fois par semaine.

Un frisson parcouru le garçon.

– Et l’eau?

– Quoi l’eau?

– Le gobelet semble sale, vous n’avez qu’un petit fonds d’eau et elle est chaude. Comment pouvez-vous la boire attachez ainsi?

– Je tourne la tête et j’étire le cou.

– C’est horrible…

– Bon vous êtes là pour me donner des f*utus biscuits ou pour me questionner?

– Oh oui!

Il s’approcha et Natsuki pu enfin apercevoir son visage. Il avait de court cheveux noir, un œil bleu et l’autre caché sous un drôle de vêtement. Celui-ci sentait bon et était habillé étrangement. Le garçon sortit la boîte de son sac et voyant que la bête avait les mains attaché, il l’approcha de sa bouche.

– Qu’est-ce que tu fais?

Le garçon sursauta en ouvrant grandement les yeux.

– Je vous nourris.

– Je suis capable de le manger toute seule. Mets-le à côté des croutes.

– Mais il y a au moins cinq centimètre de crasse à terre. Il y a même de l’urine… Non. Ne me dites pas qu’il ne vous laisse pas allez aux toilettes! La secte… Elle vous appelle la bête. Ils n’ont pas voulu tout me dire, ils disent que je ne suis pas prêt, mais je sais déjà que si vous mourrez c’est la fin du monde. Moi, mon travail, c’est d’empêcher cela.

Natsuki ne comprenait pas un mot de ce qu’il racontait et s’en fichait carrément. Dès qu’il eut mis huit biscuits au sol, il se sauva et elle se jeta sur les friandises. Jamais elle n’avait gouté quelque chose de semblable. Délicieux.

Étrangement, le garçon revint chaque nuit. Il lui apportait de la nourriture, de l’eau, une couverture et l’a lavait avec une débarbouillette même si elle ne cessait pas de grogner ne voulant pas qu’on la touche. Il ramenait toutes ces choses avec lui pour qu’elle ne soit pas battue par sa faute. Il prenait soin d’elle. Elle ne le disait pas à voix haute, mais elle aimait ça. La fillette savait qu’elle ne devait pas penser ainsi, qu’il ne l’aidait pas pour rien, qu’il ne fessait que s’amuser avec elle pour mieux rire de la bête plus tard…

– Dit… Tu as bien un nom en? La bête… Ce n’est pas ton nom. Je sais que ta mère est morte en accouchant comme la mienne et que ton père est Satan, mais… As-tu un nom?

Lui, il lui avait dit comment il s’appelait à sa deuxième venue, soit Zarek Lincoln. Elle ne lui avait pas dit son nom à elle. La fillette gardait se secret bien aux creux d’elle-même. Elle ne voulait pas que l’on salisse son nom. Sa mère le lui avait donné. Le sage lui avait montré son certificat de naissance, l’avait lu pour elle, puis brûler. Lui démontrant ainsi qu’elle n’était pas la bienvenue dès sa naissance.

– Non.

– Ok. Veux-tu qu’on t’en trouve un?

– Non.

– Pourquoi? Tout le monde aime avoir un nom.

– Pas moi.

Comme s’il ne l’avait pas entendu, il continua sur sa lancé.

– Que dis-tu de Andrew ou encore Fred? Peut-être Oliver?

– Je suis une fille.

La bouche grande ouverte, le garçon baissa ses yeux verts le visage de Natsuki, puis il observa tout son corps. Il n’avait jamais lavé sous la mince chemise de nuit qu’elle portait, il n’avait donc jamais vue qu’elle était de sexe féminin. Toutes les filles qu’il connaissait portaient des robes, de longs cheveux et du maquillage…

– Tu… Je… Wow. Désolé.

– Et j’m’appelle Natsuki. Natsuki Hellfire. Ma mère m’a donné ce prénom et mon père le nom de famille.

– Ton père s’appelait Satan Hellfire?

Et c’est reparti! Pourquoi fallait-il toujours qu’on la ridiculise?

– Non, il s’appelait Guimauve le Bisounours!

Zarek souria, elle connaissait ses mots grâce à lui.

– Excusez-moi Natsuki Hellfire.

– Pourquoi es-tu là?

La question le prit au dépourvu.

– Je…

– C’est parce qu’on t’y oblige ou parce que tu as pitié de moi..? Non. En fin de compte ne répond pas. Je préfère ne pas savoir.

– Aucun des deux. Je suis ici parce que j’aime être avec toi. Tu es différente de toutes ces personnes que je côtoie. Tu vois, j’aime la luxure, mais je n’aime pas les gens qui ne pensent qu’à cela. J’aimerais être aimé réellement pour moi-même, pas pour ma richesse.

Était-il sincère? Est-ce que Natsuki l’aimait? Le garçon la fixa attendant une réponse, mais Natsuki ne parlait pas. Quoi dire? La fillette n’avait jamais connu l’amour elle non plus. Elle ne savait pas à quoi cela ressemblait.

– Je ne cherche pas la richesse.

Le garçon se mit à rire, il s’approcha d’elle, puis se ravisa en l’entendant grogner.

– N’as-tu pas envie d’être aimé Natsuki?

– Non.

La fillette avait trop souffert. Elle n’avait pas envie de faire confiance en qui que ce soit pour être ensuite blessé de nouveau. Le garçon afficha une mine triste lorsqu’il commença à ramassé ses choses.

– Zarek?

– Oui?

Jamais elle n’avait commencé une conversation, il ne savait pas quoi en penser.

– Merci pour tout.

Une étrange chaleur vint lui caresser le cœur tel une douce couverture.

– Mais ce n’est rien Natsuki. Bientôt, je trouverais les clefs qui t’emprisonne ici et je te libèrerais. Nous partirons d’ici ensemble. Je te le promets.

La fillette fut parcourue d’un frisson. Le garçon le remarqua.

– Qu’il y a-t-il? Tu n’as pas envie d’être libre?

- Je… Je ne sais pas ce qu’il y a dehors de ces murs… Et si c’était plus effrayant qu’ici?

– N’ai pas peur. J’y vais souvent. Dehors, il y a pleins de couleur, de lumière, de son et de choses. C’est magnifique.

– Je… Je vais me perdre.

– Bien sûr que non. Je resterais avec toi tout le temps.

- Promis?

– Je t’en fais le serment Natsuki!

Il dit cela au même moment qu’une explosion retentit. Étant tous deux dans un sous-sol solide fait pour résister à presque tous les désastres, les enfants ne sentir qu’une secousse. Lorsque Natsuki ouvrit les yeux, la noirceur familière fut la seule chose qu’elle vit. Elle essaya d’appeler Zarek, mais seulement un jappement sortit de sa bouche. Natsuki remarqua alors qu’elle était debout, mais encore enchaîné. Une couverture recouvrait sa peau. Oh non! Était-elle en train de déclencher la fin du monde? Se transformait-elle en bête. L’animal qu’elle était devenue, était fort et puissant. Ayant peur d'elle-même et peur pour Zarek, elle réussit grâce à l’adrénaline et grâce à sa nouvelle force à arracher les chaînes de ses gonds. Utilisant son odorat drôlement précis, elle retrouva Zarek. Il sentait si bon. Natsuki le licha pour le réveiller. Il finit par se réveiller, il tata alors le sol de la main. Il trouva sa lampe de poche. Il appuya sur le bouton selon le son que Natsuki entendait, mais rien ne se produit.

– Argh! Il ne fonctionne plus. Natsuki tu es là? Je ne vois rien…

Il se releva et se mit à courir vers la trappe, il l’ouvra à grande peine pour créer un filet de lumière. Il me vit donc et cria. Je pensais qu’il me fuirait, mais il resta figé sur place.

– Natsuki… Il y a un énorme loup… Natsuki? Tu vas bien en?

Des larmes de rages embrouilla sa vue. Je ne sais trop comment, mais je redevins alors humaine. Moi aussi je pleurais.

– Oh Natsuki, le loup… C’était toi? La bête… Ce n’est pas grave. Je sais que tu n’es pas un monstre. Je vais tenir ma promesse et te sortir d’ici, suis-moi.

Natsuki, se leva, mais retomba tout de suite. Elle ne tenait pas debout. Cela avait tant semblé facile pour eux… Pourtant, Natsuki, elle n’était même pas capable de tenir debout. Zarek attrapa la petite fille tremblante par le bras et la tira.

– S’il te plait suis-moi, je ne suis pas capable de te porter.

La fillette était si mince, si petite, mais le garçon n’avait pas un gramme de muscle. Elle marcha donc à quatre pattes en le suivant. Dehors, la lumière l’aveugla. Il y avait encore des murs, mais ils étaient plus foncés. Il y avait pleins de couleur qu’elle n’avait jamais vue. Elle ne connaissait que le gris de ses murs, le blanc des vêtements de la secte, le rose de la peau et le noir des vêtements de Zarek. C’était à la fois magnifique et effrayant.

– On va se faire un sac de survie. Je l’ai laissé dans ma chambre, suis-moi.

Zarek lui avait déjà parlé de ce lieu. Un endroit réservé à chaque être humain; leur chambre. Il fit monter Natsuki au deuxième étage et entra dans un endroit spacieux. Natsuki se mit à vomir. C’était trop grand, elle se sentait prise au piège, elle se sentait tombé.

– Natsuki?!

Le garçon, son sac à la main, s’approcha de la fillette qui s’accrocha au bras du garçon avec force. Habituellement, elle grognait lorsqu’il approchait, mais là…

– Je vais mourir. C’est trop grand.

– Bien sûr que non. C’est la liberté, tu peux aller où tu veux. Fixe le sol, ok?

– Je ne vois rien, il y a trop de lumière.

– Attends je vais te chercher des lunettes de soleil.

Elle ne voulait pas qu’il parte, mais elle ne le dit pas. Lorsqu’il revint, un énorme loup bleu-gris se tenait prêt de sa porte. Il lui mit ses lunettes de soleil sur le museau, puis lui dit de le suivre dehors. Celui-ci semblait plus à l’aise sur ses pattes. Il courait même. Natsuki et Zarek furent attaqué par la secte dès qu’ils sortirent. La secte était devenue un groupe de vampire assoiffé de sang. Ils réussirent à se sauver et à trouver une grotte. Zarek y fit un feu pour échapper au froid glacial du Yukon tandis que le loup sentait la neige. Ils s’endormirent loin l’un de l’autre. Le loup ne voulait pas être près du garçon.


9 ans
Une semaine après la grande explosion, les deux enfants fêtèrent leur anniversaire. Natsuki était une louve au pouvoir de la terre et Zarek un chasseur au pouvoir de l’air. Ils vivaient ensemble tels deux vagabonds. Natsuki c’était habitué à ce vaste monde. Elle ne cessait pas de découvrir des merveilles. Avec Zarek, elle se sentait enfin en sécurité.




IV- Qui je suis réellement?



Initiale de ton nom: AT
Age: Entre 15 et 20 ans
Sexe: Femme
Où as-tu trouver le forum ?: Je l’aie créé
Idée de nouveauté? ?: En cours…
Es-tu enregistrer dans le répertoire de ta race: OUI
Double compte: OUI


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]

_________________
avatar
Natsuki Hellfire

Messages : 12
Date d'inscription : 10/04/2016
Age : 27

Caractéristiques
Race: Loup-Garou
Élément: Terre
Arme: Chaînes / Menottes avec aiguilles à l'intérieur / Kunaïs

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t114-natsuki-hellfire-l-ant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Natsuki Hellfire / L'antéchrist

Message par Natsuki Hellfire le Lun 1 Aoû - 21:09

Prêt à réserver.

_________________
avatar
Natsuki Hellfire

Messages : 12
Date d'inscription : 10/04/2016
Age : 27

Caractéristiques
Race: Loup-Garou
Élément: Terre
Arme: Chaînes / Menottes avec aiguilles à l'intérieur / Kunaïs

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t114-natsuki-hellfire-l-ant

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum