[16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Carly Bluefire le Dim 18 Sep - 16:16


L’ordre des âmes perdues


I- Licence de la sorcière Lyana Potter


Nom complet: Lyana Potter
Sexe: Féminin
Age: 18 ans
Maison: Freedom
Pouvoir: Animagus
Réincarnation de: Némésis (Gauche/Yang/Puissance)
Psychologie: La jeune adulte a toujours eu de la difficulté à comprendre le principe du bien et du mal. Elle préfère les animaux que les humains. Son animagie est un fenrir (renard à neuf queues). Lyana aime recevoir de l’affection, mais elle n’y est pas habituée.
Physique:  La sorcière possède des cheveux colorés noirs comme l’encre(sa vraie couleur est blanc comme la neige), des yeux couleur miel et une peau très pâle. Elle est née avec neuf queues blanches derrière son dos et six marques sur ses joues. Le jour de sa naissance, cela a fait peur à sa mère. Elle ne contrôle pas sa transformation en fenrir. Son animagie à le pelage blanc et les yeux doré. Lyana est énormément puissante, mais ne sait contrôler aucunement ses pouvoirs.
Texte de mon journal:

Thème musical:  Cliquez!




I- Licence de la sorcière Leyna Potter


Nom complet: Leyna Potter
Sexe: Féminin
Age: 18 ans
Maison: Literatum
Pouvoir: Métamorphomage
Réincarnation de: Némésis (Droite/Ying/Intelligence)
Psychologie: Leyna n’est pas complètement pas les autres – excluant le fait qu’elle est la réincarnation d’une déesse, elle est dotée d’une intelligence hors du commun. Ce qui a eu comme conséquence que son entourage attendait beaucoup d’elle, en particulier son père. Alors, sur l’effet de la pression, Leyna est extrêmement perfectionniste et performante.
Physique: Vivant dans le Glittertind, froide montagne de Norvège, Leyna a le physique qui va avec: peau blanche, long cheveux noirs, et un corps musclé par de longue journée de travail dans les montagnes. Son père lui dit souvent qu’elle a les mêmes yeux que sa défunte mère, d’un bleu clair rappelant le ciel d’été. Leyna est grande, mince et a, selon elle, une trop grosse poitrine.
Texte de mon journal:

Thème musical: Cliquez!




I- Licence du sorcier Acheron Bones


Nom complet: Acheron Bones
Sexe: Masculin
Age: 18 ans
Maison: Creationist
Pouvoir: Demi-vélane (attirance féminine et pouvoir du feu)
Réincarnation de: Éros secondaire (Droite/Yin/Douleur physique)
Psychologie: Ach est une star de streetdance habitué à avoir tout très facilement. Depuis ses treize ans, toutes les femmes sont à ses pieds. Il sait profiter de cette avantage, mais préfère la solitude.
Physique: Le jeune homme possède de longs cheveux bruns, des yeux noirs comme l’encre et une peau au teint caramel. Des cicatrices ont marqué son biceps droit.  Il s’habille toujours de manière décontractée, en combat, il met des morceaux d’armure. Depuis sa naissance, d’étrange douleur physique le tenaille, l’intensité de celles-ci varie.
Texte de mon journal:

Thème musical:  Cliquez!





I- Licence du sorcier Aaron Smith


Nom complet: Aaron Smith
Sexe: Masculin
Age: 18 ans
Maison: Freedom
Pouvoir: Legilimens
Réincarnation de: Éros secondaire(Gauche/Yang/Douleur psychologique)
Psychologie: Aaron est un jeune homme assez sérieux, mais aussi très indépendant. Il y en a qui appelle cela de la maturité, d’autre qui appelle ça de la sournoiserie. En effet, même si Aaron a l’air strict, il est tout le contraire : il adore tout ce qui est contre les règles et n’aime pas ça lorsque c’est trop facile. Il dit que la beauté est dans la complexité. Lorsque l’on le connait vraiment, on peut voir qu’Aaron a une personnalité éclatante.
Physique: Grand et musclé, Aaron a tout pour séduire. Les cheveux d’un blanc nacré, la peau légèrement hâlé, il est capable de faire chavirer beaucoup de cœurs. Ses yeux, hypnotiques, sont d’un gris si pâle que, si on le regarde de loin, on pourrait dire qu’ils sont d’un blanc bleuté.
Texte de mon journal:

Thème musical: Cliquez!




I- Licence du sorcier Darius Black


Nom complet: Darius Black
Sexe: Masculin
Age: 18 ans
Maison: Circus  
Pouvoir: Occlumens (esprit protégé)
Réincarnation de: Éros primaire (Droite/Yin/Force physique)
Psychologie: Le jeune homme c’est tellement fait intimider à l’école qu’il en est devenue cinglé. Certain que tous les juges, il a envie de tuer tout le monde sauf son jumeau. Ce dernier est le seul qui le respecte. Darius l’aide souvent dans ses méfaits.
Physique: Le jeune homme a deux style.  Le premier est lorsqu’il ne porte pas de masque, il possède alors des cheveux (bruns à l’origine) qu’il a teintés bleu et des yeux couleur ciel. Darius se maquille, chaque matin, il se fait un maquillage charbonneux autour des yeux. De plus, il se met du rouge à lèvre noir et se verni les ongles noir. Son deuxième style est celui du clown masqué, il s’habille de toutes les couleurs lorsqu’il adopte ce style.
Thème musical:  Cliquez!




I- Licence du sorcier Shen Black


Nom complet: Shen Black
Sexe: Masculin
Age: 18 ans
Maison: Creationist
Pouvoir: Loup-garou (non-natal)
Réincarnation de: Éros primaire(Gauche/Yang/Rapidité)
Psychologie: Shen est, avant toutes choses, quelqu’un qui adore le contrôle. Pour un loup-garou, vous allez dire, c’est curieux, lui qui perd tout sens de lui-même le soir de la pleine lune. Mais c’est exactement pour ça qu’il est quelqu’un qui eut avoir emprise sur tout : une journée dans le mois lui suffit pour tout laissé aller. Il est manipulateur et très calculateur dans ce qu’il fait. Il est de nature arrogante et imbu de lui-même. Son frère jumeau, Darius, représente beaucoup pour lui – et est peut-être la seule personne qu’il aime vraiment dans ce monde.
Physique: Shen a une chevelure d’un blond doré, des yeux bleus et un teint bronzé. Son apparence est toujours bien soignée, et il met beaucoup d’importance sur ça; c’est, évident, une sorte de contrôle pour lui.
Thème musical:  Cliquez!





Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]


Dernière édition par Carly Bluefire le Sam 22 Oct - 17:43, édité 1 fois

_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Carly Bluefire le Sam 22 Oct - 17:29




***PROLOGUE***
Je ne mis attendais aucunement, le sort me frappa de plein fouet, je traversais le mur de pierre et me retrouvais dans une seconde salle. J’avais beau souffrir le martyr, je ne pensais qu’à une chose ; est-ce que j’avais réussi ? L’avais-je libéré ? Je revoyais ce gamin avec qui j’avais grandi. Comment avais-je pus l’oublier? M’avait-on lancé un sort, à moi, une déesse? Peu importe, maintenant que je me rappelle de lui, je dois le sauver. Le sang coulait à flot de mon abdomen, lorsqu’enfin, j’ouvris les yeux et que je le vis. Oui, je l’avais libéré et j’étais prête à en payer le prix. Mon amoureux ne portait absolument rien, sauf peut-être une chaine briser autour de son cou. Il me regarda horrifier, puis comme s’il avait eu un déclic, il se mit à courir vers moi et me pris dans ses bras. Un gémissement s’échappa d’entre mes lèvres. J’avais l’impression de ne ressentir la douleur que lorsque mon corps bougeait. La douleur était si forte que je ne pouvais plus la percevoir correctement. Je savais ce qui m’attendait; la mort.

FLASHBACK :* Mon meilleur ami, m’avait invité près de Lafontaine. Nous mangions une pomme lorsqu’il me demanda une drôle de question.

– Plus tard, je t’épouserais. Tu es la femme parfaite! Nous sommes, et j’en suis certain, des âmes sœurs.

Je répondis à son sourire.

– J’en serais enchantée.

Nous rîmes ensemble, puis jouèrent à la cachette.*


– Que… C’est mon frère ! C’est lui qui t’a fait cela ? Je vais le tuer !

J’essayais de lui répondre, mais le sang giclant de ma bouche m’en empêcha.

– Ne meurt pas! S’il te plait ne meurt pas !

J’aurais aimé qu’il en finisse rapidement avec moi, pour que j’arrête de souffrir. J’étais une déesse, j’allais me réincarner quelques secondes plus tard, mais la souffrance l’empêchait de réfléchir calmement. J’aperçus Éros primaire derrière lui, son jumeau diabolique… Comme je fixais derrière mon âme sœur, ce dernier se retourna et aperçu son frère.

– Qu’as-tu fait?!

– Elle ne m’aime pas! Tu l’as corrompu ! C’est mon âme sœur, pas la tienne ! Je vais faire en sorte qu’elle reste mienne.

– Tu ne l’auras jamais!

– Tu as peut-être une partie d’elle, mais au fond, j’en possède aussi une.

– Cette dispute existe depuis des millénaires Éros! Durant cette vie, tu m’as enchaîné comme un animal au Tartare, m’a torturé et privé de nourriture durant plus de quinze années pour l’avoir et tu n’as pas réussi, penses-tu réellement l’avoir dans une autre vie ?

J’essayais de suivre la conversation, mais j’étais de plus en plus faible. Pourquoi fallait-il que je possède deux âmes sœurs ? Mon amoureux m’observait en pleurant, il ne vit donc pas son jumeau m’attaquer.

– Ne t’inquiète pas, la prochaine fois, nous aurons chacun notre âme sœur.

– Que veux-tu… NON !

Un second sort me frappa, moi, la déesse impuissante. Il ne me restait plus une goutte d’énergie après avoir brisé les chaînes du tartare. J’étais ridicule… Je sentis mon corps se séparer en deux, puis sortir de son enveloppe. J’essayais de résister, mais déjà, j’étais dehors de mon corps. Mon angle de vue se réduit grandement. C’était la première fois que je me retrouvais dans les Limbes. Toute les parties de mon corps souffraient, j’avais l’impression de brûler vif.

– Qu’as-tu fais?!

– J’ai brisé son âme! Mouhahah! La prochaine fois, nous aurons une femme pour chacun de nous.

– Tu es malade…

Éros secondaire se retourna vers mon corps inerte et me fit une promesse.

– Je te suivrais où que tu ailles, je t’en fais le serment!

Mon amoureux se frappa donc le torse de son poing droit. Un rayon lumineux violet représentant son âme s’accrocha à sa main. Il prit alors son poing gauche et rejoignit le point droit. Ce qui suivi ensuite me blessa. Il n’aurait pas dû faire cela, je sais qu’elle est la douleur de ce geste… Il tira d’un coup ses deux poings de part et d’autre de son corps. L’âme se déchira en deux et son corps rejoignit le mien au sol. Mon regard était complètement absorbé par celui de l’âme me faisant face. Nos deux… ou plutôt quatre âmes étaient presque réunis, il n’y avait pas de corps physique les séparant, seulement un petit mètre… Je l’aperçu essayait de me rejoindre, je fis la même chose, mais comme deux aimants du même pôle, la tâche fut plus complexe que prévue. Jamais nous ne réussîmes à nous rejoindre.

– Je t’aime

À peine avait-il dit cela que les âmes d’Éros primaire apparurent.

– Pourquoi n’ai-je pas réussi à me séparer en quatre! Je …

– Sauve-toi Némésis!

– Non! Je veux rester avec toi pour toujours et …

– Je te retrouverais, ne l’oublie jamais…

Il se donna alors un rapide élan vers moi et je fus expulsé à grande vitesse dans l’espace-temps.





Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.

avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Reena Edmond le Sam 22 Oct - 22:29


Lorsque j’ouvris les yeux, je regardai le plafond pour cinq bonnes minutes, le souffle court et le visage baignant de sueur. Il faisait sombre dans ma chambre, malgré la faible lumière du clair de lune qui pénétrait par la fenêtre. Une tempête de neige faisait rage dehors, mais c’était monnaie courante dans les montagnes.

Au bout d’encore quelques minutes, je me résous à me relever dans mon lit.

Je me passai une main tremblante sur le visage, puis sur mon abdomen. Je ressentais encore la douleur du sortilège. Cette souffrance lorsque mon âme m’avait semblé se séparer en deux… J’en eus la nausée. Et puis… Ce rêve… Ce rêve avait eu l’air si réel, que c’en était troublant. J’étais épuisée, triste, et paniquée. Comme si c’était moi qui avait vécu tout ça. Mais pourtant, ce n’était qu’un rêve… Non?

Je me levai du lit, les jambes flageolantes, essayant de calmer ma respiration.

Un verre d’eau devrait calmer mon état… Oui… Ce rêve ne pouvait pas être vrai…

Mais tous, tous, semblait réel. Cet homme… J’avais réellement senti de l’amour pour lui. Et quand mon âme s’est déchirée…

Un verre d’eau, oui, un verre d’eau.

N’en tenant plus, je sortis de ma chambre en frissonnant à cause du froid. La maison était tout aussi sombre que la chambre, et plus j’avançais dans le couloir menant à la cuisine, plus le froid était mordant. Une image d’un détraqueur s’imposa dans mon esprit. Et si… Et s’il y en avait un dans la maison? Ma fatigue s’envola, et j’accouru vers le bout du couloir sans réfléchir. Comment j’étais supposé me défendre contre un détraqueur, moi, une faible cracmol sans aucun pouvoir? Ne me le demandez pas.

J’arrivai donc dans la cuisine, armé seulement de ma détermination et de ma bonne volonté. Mais pourtant, ce n’était pas un détraqueur qui m’attendait, mais une jolie chouette hulotte qui s’était infiltré par la fenêtre, qui était resté ouverte. Une enveloppe était posée près d’elle. Et alors, l’espoir que j’avais cru perdu depuis longtemps naquit en moi comme une fleur qui ouvre ses pétales.

Je me précipitai alors vers l’oiseau, tremblante d’excitation. Je m’arrêtai quelques secondes, me demandant si je devrais aller réveiller mon père, mais je décidai que non. Ce moment était pour moi et moi seule. Lorsque j’arrivai, la chouette sursauta et poussa un cri de protestation, mais me tendit tout de même l’enveloppe. Je la pris, cachant difficilement mon impatience.

Une impatience qui retomba lorsque je vis le nom de l’école sur l’enveloppe. MoltenStone. Ce n’était pas Poudlard…

Déçue, j’ouvris l’enveloppe sans grande conviction. Je n’étais qu’une petite fille sans pouvoir qui espère un jour en voir. Rien de plus. À quoi je m’attendais? Avoir des superpouvoirs qui ne se développent qu’à dix-huit ans? Ça n’existe pas dans le monde de la magie. MoltenStone devait être rien de plus qu’une école supérieure pour les cracmols. Je ne voyais même pas l’intérêt d’ouvrir cette enveloppe.

Et pourtant, un espoir, tout petit, résistait à l’intérieur de moi. Et c’est ce qui me poussa à ouvrir la lettre.

« Chère Miss Leyna Potter,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous avez été choisie et accepter à la prestigieuse école de sorcellerie MoltenStone pour enfants magiquement surdoués.

Les étudiants seront informés des dates importantes d’ici quelques semaines.

S’il vous plaît, veuillez porter toute votre attention sur la liste d’exigences ci-jointe.

Au plaisir de vous recevoir dans le cadre de notre école de magie MoltenStone,

Orion Gunter, co-directeur de MoltenStone

Directrice de l’école MoltenStone pour enfants magiquement surdoués : Emmeline Ansfride»

La lettre était suivie d’une feuille où était écrit les fournitures nécessaire et d’autres indications. Mais je ne savais tout de même pas quoi en penser.

De un, c’était quoi cette école!?

De deux, enfant magiquement surdoué? Il n’aurait pas pu être moins précis?

Je soupirai en remettant la lettre dans l’enveloppe. C’était probablement mon père qui me testait, ou un de ses amis qui veut nous jouer un tour. En tout cas, hors de question d’en parler à mon père. De toute façon, je n’irai pas à cette école, pour voir à la fin que ce n’était qu’une grosse blague. Je suis plus intelligente que ça, quand même.

Je continuerai à m’occuper de notre cottage dans le haut de notre montagne, et je continuerai d’être autodidacte comme j’ai toujours fait.

Mais est-ce vraiment ce que je veux?

Je n’ai presque jamais quitté la montagne. Mon père refusait de m’envoyer dans une école moldue, ce qui est très compréhensible pour un père dont l’orgueil était aussi gros que ma chance d’avoir des pouvoirs magiques était basse. Mais j’étais avide de connaissance, et c’était plus fort que moi : j’ai commencé à lire et à apprendre par moi-même.

J’en connais presqu’autant qu’un sorcier à part entière tant que j’ai lu de livres sur la sorcellerie.

Je poussai un profond soupir. Connaitre la magie ne te donne pas des pouvoirs magiques de toute façon. Je serai mieux de prendre un verre d’eau et de passé à autre chose. Alors, c’est ce que je fis et deux minutes plus tard, j’étais couchée dans mon lit à fixer le plafond.

Foutue cerveau.

Après trois heures sans tomber dans les bras de Morphée, je me décidai de me lever pour me faire du café. Je passé devant la lettre posée sur ma commode et, après un moment d’hésitation, l’attrapai d’une main pour me rendre dans la cuisine.

La tempête s’était calmée et le soleil commençait à pointé le bout de son nez. On ne voyait tout de même presque rien, mais, de peur de réveiller mon père, je n’ouvrai aucune lumière.

Ce que j’aurais dû faire, puisque lorsque je partis pour mettre ma tasse sur le comptoir, je la mis quelques centimètres trop à gauche. Résultat : elle a fini en mille morceaux sur le carrelage de la cuisine dans un grand bruit de verre cassé.

Pour la subtilité, c’était raté.

Mon père arriva à peine quelques secondes plus tard armé de sa baguette magique. Il ouvrit la lumière de la cuisine, une lueur de panique brillant dans ses yeux. Il poussa un soupir de soulagement quand il me vit.

- Ce n’est que toi… Que fais-tu debout à cette heure? Il n’est que 4 heure du matin…

- Je… Je n’arrivais pas à dormir, alors je me suis décidé de me faire un café et…

- Leyna, qu’est-ce que c’est que ça?



Il pointait la lettre de MoltenStone qui était posée sur la table.

Encore une fois, c’était raté pour la subtilité…


- Oh… Ce n’est rien,
dis-je, C’est seulement un ami qui m’a envoyé une lettre hier so…

- MoltenStone!?


Les yeux exhorbités et le souffle sourt, il attrapa la lettre.

- MoltenStone!?
répéta-t-il, Leyna, est-ce que tu sais ce que ça veut dire?

Non.

- Ce doit être une blague, papa, tu le sais. Je n’ai pas de pouvoir magique et cette lettre dit le contr…

- Non, Leyna. Ce n’est pas une blague.


Je fronçai les sourcils.

- Que… Quoi?

- Leyna, ma chérie, tu as des pouvoirs magiques! Et tu deviendras certainement une des plus puissantes sorcières, j’en suis sûr!


Heureux, il m’attrapa le visage avec ses deux mains pour m’embrasser les joues.

Et, déjà, je sentais une pression énorme me pesée sur les épaules.
Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.



Dernière édition par Reena Edmond le Sam 22 Oct - 22:36, édité 4 fois

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Carly Bluefire le Sam 22 Oct - 22:29





I- Licence du sorcier Mitsuto Otsutsuki


Nom complet: Mitsuto Otsutsuki
Sexe: Masculin
Age: 19 ans
Maison: Freedom
Pouvoir: Animagus
Réincarnation de: Épiphron
Psychologie: Le jeune homme est très sage pour son âge, il n’aime pas parler pour rien et est très observateur. Il est prêt à tout pour défendre sa cause. Il comprend parfaitement le concept de bien et de mal, que l’un ne peut survivre sans l’autre. Sa mère est morte à sa naissance et son père l’a entraîné au combat jusqu’à sa mort. Mitsuko était alors âgé de 8 ans. Le jeune homme ressemble à Épiphron, car son âme n’a pas été brisé, l’esprit a transporté la prudence, la finesse, la délicatesse, la prudence et la sagacité dans le corps de Mitsuki. Il a déjà tué à plusieurs reprises, mais il n’y pense pas. Mitsuto n’écoute pas ses sentiments, il préfère faire comme s’il n’en avait pas. C’est plus facile ainsi.
Physique: Fait tout en muscle, l’animagus peut se transformer en griffon à volonté. Il est toujours habillé en ninja, personne vivant encore sur terre n’a déjà vu son visage. Il contrôle parfaitement ses pouvoirs et est très puissant. Il était le premier de sa classe l’an dernier, mais doit recommencer sa première année à l’école des sorciers, car il s’est absenté la dernière semaine d’école et à manquer les examens finaux. Personne sauf la directrice ne sait qu’elle était la cause de cette absence…




Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]

_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Carly Bluefire le Dim 23 Oct - 13:19





Je me réveillais en sursaut dans la Westfalia T1de Greg. J’étais toujours sous le choc de mon rêve, il avait semblé si… Réel. J’avais toujours mal au ventre, mais étrangement, aussi à la joue. Jane m’observait apeuré.

– Ça va?!

Je répondis en me frottant la joue.

– Oui, oui. Que s’est-il passé?

– Tu ne t’en rappel pas? On est allé dans cette discothèque et un jeune homme à essayer de te ploter les seins. Greg a essayé de te défendre, mais il a reçu un coup à la tête et s’est effondré au sol…

Et m*rde! Encore des problèmes par ma faute…

– Est-ce qu’il va bien?

– Oui, il conduit en ce moment même, mais il n’arrête pas de répéter que des oreilles et des queues ont poussés sur ton corps. Il dit que tu as glacé le voyou avec des flammes bleues.

Je l’a regardais comme si elle était folle, mais je savais la vérité. Greg n’était pas cinglé. J’étais une anomalie. Depuis que j’étais né, je pouvais me transformé partiellement en renard à neuf queue (va savoir pourquoi neuf, il paraît qu’une n’était pas assez…). Par contre, je n’avais démontré un pouvoir de flammes bleues glaçant les gens. Un nouveau cadeau pour ma fête ou une hallucination de mon cher ami Greg? J’espérais la deuxième option, mais je savais que la première était plus réaliste… Pourquoi ne pouvais-je pas contrôlé ces anomalies! Pourquoi ne pouvais-je pas être normale? Greg ne devait pas être le seul à m’avoir vu…

– Greg t’a porté avec Zack et m’a rappelé. Si tu as mal à la joue, c’est normal. Tu ne te réveillais pas et Zack t’a giflé plusieurs fois.

Je regardais Zack derrière m’a meilleure amie. Il semblait mal à l’aise.

– Je ne…

– C’est correct, tu as fait ça pour mon bien. Jane, je t’ais fait raté le rendez-vous de ta vie, je m’en excuse…

– En fin de compte, c’était un idiot. Tu es bien plus importante que lui.

Je lui souris, puis sentis le véhicule s’arrêter.

– Lyana, tu veux t’occuper de la coke?

– Oui, donne.

Greg me passa un sachet de poudre. Sa main tremblait, avait-il peur de moi? Cela finissait toujours par arriver, je perdais mes amis lorsqu’il voyait que je n’étais pas normale. L’un d’eux à même déjà appelé la police.

Ma mère me donne tout pour que je puisse survivre et être heureuse, mais elle ne m’a jamais donné d’affection. Depuis mes treize ans, je n’ose plus lui demandé quoi que ce soit et celle-ci ne fait que déposer des repas surgelé près de ma porte. J’ai donc dû trouver un moyen de me faire de l’argent. Je n’ai jamais prise de drogue, mais j’en vends depuis deux ans. Je ne fais pas partie de la mafia, Greg en fait partit. Nous l’aidons et en échange, il nous donne une partie des profits. Assez pour que je puisse m’acheter tout ce que je veux. De plus, grâce à lui, nous pouvons entrer dans toutes les discothèques de la région sans payer ni faire la file. Je fais partie de ce petit groupe depuis deux ans, c’est un record pour moi. Je n’ai jamais gardé des amis aussi longtemps.

J’ai décidé d’arrêter l’école après le secondaire, je n’aime pas l’école. Pour moi, apprendre comment fonctionne un atome ne sert à rien. Je vendrais de la coke toute ma vie s’il le faut et je vivrai heureuse. Pas besoin de l’école.

J’étais en train de rentrer à l’intérieur de la maison de ma mère lorsqu’un corbeau entra. Je m’en serais fiché habituellement, cela aurait été le problème de ma mère, mais il tenait une enveloppe dans son bec. Curieuse, je tendis la main. Il me la donna volontiers.

« Chère Miss Lyana Potter,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous avez été choisie et accepter à la prestigieuse école de sorcellerie MoltenStone pour enfants magiquement surdoués.

Les étudiants seront informés des dates importantes d’ici quelques semaines.

S’il vous plaît, veuillez porter toute votre attention sur la liste d’exigences ci-jointe.

Au plaisir de vous recevoir dans le cadre de notre école de magie MoltenStone,

Orion Gunter, co-directeur de MoltenStone

Directrice de l’école MoltenStone pour enfants magiquement surdoués : Emmeline Ansfride»

La lettre était suivie d’une feuille où étaient écrites les fournitures nécessaire et d’autres indications. J’avais le droit d’avoir un animal de compagnie? L’école était située sur une petite île entre le Groenland et l’Islande. Il n’y avait pas plus de précision. Étais-ce une blague? Enfants surdoués… Je suis loin de cela, moi. Je jetais l’enveloppe par la fenêtre de ma chambre, mais le corbeau alla l’a rattrapé avant qu’elle ne touche le sol et s’éloigna.

Étais-je encore en train de rêver? Je soupirais, puis allais me prélasser dans un bon bain chaud, fis mon lavage et alla me coucher.

Vers trois heures du matin, je me réveillais avec une étrange sensation; celle d’être observée. Je me retournais et aperçu un ninja se tenant debout dans ma chambre.

– Aaaah!!!

Il mit sa main ganté sur ma bouche et me fit signe de me taire. Il me tendit l’enveloppe que j’avais tirée par la fenêtre. Je la pris sans le quitter du regard.

– Qui es-tu?

– Tu dois y aller.

J’allais lui répondre, mais il sauta par la fenêtre et disparu. Je ne connaissais même pas son nom et il croyait que j’allais l’écouter? Je ne savais même pas comment y aller!

Je m’étais trompé. Le lendemain, en voulant relire cette stupide lettre, j’y trouvais un deuxième message. Un message venant du ninja.

« Chère Lyana Potter,

Cette école répondra à toutes vos questions concernant votre transformation en Kistune. Je vous ai vu ce soir. Vous avez neutralisé un dangereux criminel en quelques secondes. Ce jeune homme volait les pouvoirs des jeunes sorciers. Je vous conduirai personnellement à cette école si vous êtes d’accord. J’ai déposé un cellulaire sur le coin de votre bureau. Appelé-moi au numéro enregistrer et je viendrais vous chercher.

Au plaisir de vous revoir, Mitsuto Otsutsuki»


Quel étrange nom. Qu’étais-ce un kitsune? Je fis une petite recherche sur internet et je trouvais ceci sur Wikipédia :

« Les kitsune posséderaient une intelligence supérieure, une longue vie et des pouvoirs magiques. Ils sont un type de yōkai ou d'entité spirituelle, et le mot kitsune est souvent traduit par « esprit renard ». Cependant, cela ne signifie pas que les kitsune sont des fantômes, ni qu'ils sont fondamentalement différents des renards normaux. Car le mot « esprit » est utilisé pour refléter un état de connaissance ou d'illumination, tout au long de leur longue vie, les renards gagnent des capacités surnaturelles.

Il y a deux classifications communes de kitsune. Les zenko (善狐?, littéralement les « bons renards ») sont des renards célestes bienveillants, associés au dieu Inari ; ils sont quelquefois simplement appelés « les renardes d'Inari ». De l'autre côté, les yako (野狐?, littéralement « les renards des champs »), aussi appelés nogitsune (野狐?) tendent à être espiègles voire malicieux. Les traditions locales ajoutent d'autres types. Par exemple, un ninko est un esprit renard invisible que les êtres humains ne peuvent percevoir seulement quand il les possède. Une autre tradition classifie les kitsune dans un des treize types définis par les capacités surnaturelles que possède le kitsune.

Physiquement, les kitsune sont connus pour avoir jusqu'à neuf queues. Généralement, un grand nombre de queues indique un renard plus vieux et plus puissant ; en fait, quelques contes populaires disent que le renard n'aura de queues supplémentaires que lorsqu'il aura plus de 100 ans. Une, cinq, sept, neuf queues sont les nombres les plus courants dans les histoires populaires. Quand un kitsune gagne sa neuvième queue, sa fourrure devient blanche ou dorée. Ces renards à neuf queues (九尾の狐, kyūbi no kitsune?) acquièrent la capacité de voir et d'entendre ce qui arrive n'importe où dans le monde. D'autres récits leur attribuent une sagesse infinie (l'omniscience).»


Je n’ai que 18 ans et mon renard a déjà neuf queues et possède une fourrure blanche… Je ne savais pas trop quoi penser de tout cela, ce qui était certain, c’était que ce Mistuto avait répondu à une de mes questions sans même que je lui la demande et qu’il savait très bien la réponse. Avait-il appris tout cela à cette école? Je n’avais aucun problème à m’éloigner de ma mère, mais mes amis… Étaient-ils toujours mes amis? Je n’en avais aucune idée… Je devais faire mon choix ce soir. Si j’acceptais, je devrais appeler au numéro inscrit sur la lettre… Le cœur battant à toute allure, j’allais cherché ce cellulaire.


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.


_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Carly Bluefire le Dim 23 Oct - 17:49




Je me réveillais d’un coup, couvert de sueur, mais cela était normal après la nuit que j’avais passé. Une femme différente sous chaque bras, je m’étais endormi dans un splendide lit d’une suite du dernier étage de l’hôtel The Ritz-Carlton à Dubaï. Je regardais sur mon IPhone l’heure; 3h05 du matin. J’avais dormi à peine une heure. Pourquoi avait-il fallu que je fasse un cauchemar où j’aurais sacrifié ma vie pour une gamine? Je suis parfaitement bien seul, je n’ai besoin de personne. Je me levais doucement pour ne pas réveiller mes deux fans, puis je me rhabillais et allais à la piscine extérieure. Comme je le pensais, il n’y avait personne à cette heure si tardive, j’en profitais donc pour me baigner nu.

J’utilisais les jets d’eaux pour me masser le dos lorsqu’un singe (oui, un singe), me tira les cheveux. Il me tendit une enveloppe en criant. J’essayais de le faire taire, je ne voulais pas réveiller tout l’étage, mais il s’enfuit avant que je ne puisse l’attraper. Je grognais et jetais l’enveloppe dans la corbeille sans même la lire. Sans doute une autre de mes fans avec une idée tordue. Je sortis de l’eau après une vingtaine de minute, m’entourant le bas du corps d’une serviette lorsqu’un vieux nain apparu devant moi.

– Jeune insouciant!

Venait-il réellement d’apparaître devant moi? Étais-ce un sorcier? Mes parents m’en avaient parlé avant que je fasse une fugue de chez nous et que je ne revienne jamais. Deux mois plus tard, ils étaient morts. Je l’avais appris sur internet. Un meurtre jamais résolu. J’aurais aimé qu’il me voie aujourd’hui être une star… Non, oubliez ça. Je suis trop immature, ils auraient été furieux contre moi.

– Pousses-toi le vieux.

Ma tête tournait depuis trop longtemps maintenant, depuis ma naissance, j’ai toujours eu d’étrange douleur commençant sans raison. J’avais toujours l’impression qu’à un endroit précis, mon sang circulait de manière étrange. Je n’avais pas le temps à faire face à cet homme, je devais retourner dans ma chambre. Ma douleur, personne d’autres que moi ne devait la savoir.

– Tu oses dire cela à moi?! Pauvre ignorant! Je suis l’Ô Grand Orion Gunter!

– Jamais entendu parlé.

Sur ce je le poussais un peu pour pouvoir passer et me dirigeais vers l’ascenseur. Malheureusement, le Ô grand p’tit monsieur n’en avait pas fini avec moi. Bien sûr que non… Il me suivi et m’observa sans rien dire, puis fronça les sourcils et approcha une main de moi. Je m’éloignais en criant.

– Non, mais ça va pas?!

J’avais l’habitude d’empêcher les gens de me toucher. Habituellement, dès que quelqu’un me touchait, je souffrais comme je souffre d’un mal de tête en cet instant, par contre, cette nuit était différente; c’était la pleine lune. Les soirées de pleines lunes, tout fonctionne à l’envers; on doit me toucher pour que j’arrête de souffrir.

- Je veux t’aider à arrêter de souffrir sans que tu ailles besoin de retrouver tes groupies.

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent, mais personne ne bougea. J’étais paralysé. Comment pouvait-il savoir autant de chose sur moi? J’étais habitué à ce que l’on sache des choses sur moi, mais mes douleurs… Personne ne l’avait jamais su sauf mon médecin… Qui me croyait cingler.

– Je lis dans l’esprit des gens.

Ah, juste ça? Bon et bien je n’ai qu’as bridé mes pensées, facile… Piscine, piscine, piscine, piscine, piscine, piscine, piscine, piscine, piscine, piscine, piscine, piscine, piscine…

– Tu as bientôt fini? Je n’ai pas fait tout ce voyage pour rien. Tu n’as même pas lu la lettre… Tu es spécial jeune homme et tu ne dois pas laissé passer ta chance.

– Comment ça spécial? Je souffre! Je n’ai plus de parents et je suis une vedette de Street Dance.

– Tu penses qu’il y a d’autres personnes comme toi? Comment penses-tu que tu es devenu célèbre si vite?

– J’ai du charme et je suis bon en danse, facile! Faut pas être Zeus pour le savoir!

– Zeus en? Je préfère Ponos. Tu es à demi-vélane jeune homme.

– C’est qui Ponos?

– Va à cette école et tu auras toutes les réponses que tu voudras.

– Tsss. C’est impossible ça.

Il me tendit la lettre. Je la pris et la lu devant lui. Lorsque je relevais les yeux, il avait disparu. Toute cette histoire était étrange, mais je m’en fichais. J’avais envie d’un peu d’adrénaline dans ma vie. Je décidais donc de partir sans même avertir mon agent.





Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.


_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Reena Edmond le Lun 24 Oct - 22:00





Relevant ma tête en un sursaut, je regardai autours de moi d’un air hébété.

J’étais complètement perdu, surtout après le rêve que j’avais fait. Il m’a fallu plusieurs et longues secondes avant de me rappeler que j’étais à la bibliothèque de mon université, et que je m’étais endormi sur mon devoir de biologie.

Plongeant dans mes pensées, je tournai la tête vers la fenêtre à ma droite. Il faisait noir dehors, et je n’avais aucune idée de quelle heure il était. Je croisai les doigts pour qu’il ne soit pas trop tard et que je ne me ferai pas gronder par ma mère (super, les parents. Au moins, ça ne coûtait pas trop cher.)

Les souvenirs du rêve décidèrent alors d’affluer dans mon esprit. La jeune femme et l’autre homme, les blessures, et ce que je m’avais affligé pour la fille… Ça avait semblé tellement réel, tellement vrai, que j’avais encore mal à la poitrine où je me… m’avais retiré mon âme.

Mais c’était complètement fou. Il fallait pas être un génie pour comprendre que tout ça n’était qu’un cauchemar, et que j’avais un esprit très imaginatif.

C’est alors qu’il arriva, et je suis presqu’arrivé à me dire que j’étais fou.

Presque.

Un chat, dont le pelage était pâle et à motif qui rappelait celui des léopards (après vérification, il s’est avéré que le chat était un ocicat), était assis devant de mon cahier, gracieux et calme. Il me regardait de ses yeux perçants, comme si rien au monde à part moi n’existait. Ce qui était totalement faux.

Affolé, je regardai autours de moi pour vérifier si quelqu’un m’avait remarqué avec le chat, mais tout le monde vaquait à ses occupations.

Mais comment ce chat avait fait pour arriver ici!?

Reportant mon attention sur lui, je vis, posée près du chat, une lettre parfaitement scellée portant mon nom. Je fronçai les sourcils. Tout ça devenait de plus en plus bizarre. Ou bien je devenais de plus en plus fou. Ou bien les deux. Je pris l’enveloppe doucement, comme si elle risquait de m’exploser au visage. L’ocicat continuait de m’observer tranquillement.

Je lus alors la lettre sous son regard scrutateur et là, j’eus la confirmation que j’étais devenu fou.

École de magie? Enfants magiquement surdoués?

C’était quoi ça!?

Surement un coup monté de mes camarades de classe. Je m’étais fait plusieurs ennemis au cours de mes études, ce ne serait donc pas surprenant. Mais ça n’expliquait pas le chat. Ni mon rêve.

Parce que j’étais certain que la lettre et mon rêve étaient liés. Pourquoi? Je n’en avais aucune idée. Je le sentais, c’est tout.

- Hey, Aaron!


Je sursautai lorsque Bridgitte vint s’asseoir sur la chaise à côté de moi. Avant que j’aie pu réagir, elle m’embrassa à pleine bouche. Son odeur de parfum synthétique et de spray net m’emplit les narines, et un sentiment d’écœurement m’envahit. J’avais déjà beaucoup de choses à résoudre et voilà que la bimbo de l’école débarque. Bon, d’accord, c’était ma petite amie. Mais c’est seulement parce que c’est la fille la plus chaude du coin.

La plus chaude, oui, mais pas la plus belle. Parce que moi, j’étais capable de voir clair dans chaque personne. Et elle, Bridgitte, avait la plus laide personnalité et la plus stupide intelligence que l’on peut avoir.

Lorsqu’elle lâcha enfin mes pauvres lèvres, j’avais déjà caché la lettre sous mon cartable et le chat avait disparu. J’allais repenser à ma folie plus tard.

Bridgitte me massa la nuque de ses faux ongles. Je ne pus réprimer un frisson de dégoût, qu’elle dût méprendre avec un frisson de désir puisque qu’elle renfermit sa prise. J’étouffai l’envie de repousser sa main avec férocité. Elle me sourit de façon (peu) enjôleuse.

- Comment va mon bichet? Tu m’as l’air blême.


Pas encore ce surnom!

Une chance que cette fille avait… d’autres atouts.

- Ça va aller, je suis juste fatigué. Est-ce que… Est-ce que tu as fait ce que je t’ai demandé?

- Mais bien sûr, mon bichet!
(Pense aux autres atouts, Aaron…) J’ai remis tous les antisèches, et j’ai empoché le pognon! Évidemment, personne ne pourra remonter jusqu’à toi mon chouchou.

- C’est bien, c’est bien… Maintenant, donnes-moi l’argent.


Il fallait bien qu’elle serve à quelque chose.

Bridgitte sortit plusieurs billets de vingt dollars de sa poche et me les tendit. Je les pris et les comptai. Un bon 160 dollars pour cette semaine. Ça payait, être le QI de l’école. Pour la remercier, je l’embrassai. Pour deux secondes.

- Maintenant, va-t-en. Je te récompenserai plus tard.


Elle me fit un de ses sourires coquins avant de partir.

Moi, j’empoignai la lettre et mon sac. Je venais de prendre une décision. J’allais à cette école. À MoltenStone. C’était peut-être une décision complètement illogique, mais j’en avais tout de même assez de ma vie, de cette vie. J’avais peut-être de l’argent et des filles, mais je n’avais pas le bonheur.

C’était bien ça le problème. Je me sentais seul constamment. Isolé constamment. Et je sais que jamais je ne pourrai accéder au bonheur.

Car, je le sais, il me manquait une pièce de moi-même. Peut-être même une pièce de mon âme

Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Reena Edmond le Jeu 17 Nov - 20:45





I- Licence du sorcière Emmeline Ansfride


Nom complet: Emmeline Ansfride
Sexe: Féminin
Age: 22 ans
Poste: Directrice de l’école de magie MoltenStone  
Pouvoir: Beauté extraordinaire
Réincarnation de: Hélène de Troie  
Psychologie: Drôle et enthousiaste, Emmeline frise l’immaturité avec sa joie de vivre excessive. Elle est toujours optimiste et ne prend rien au sérieux. Plusieurs se demandent comment Emmeline a arrivé par être directrice d’une école de magie prestigieuse, mais elle élude toujours la question. Seulement, une rumeur circule ; son père serait mort de façon mystérieuse alors qu’elle était très jeune, et elle fut obligée de prendre sa place. On suspecte beaucoup que, sous la face caché de joie et de bonheur de la directrice, une face sombre se cache et n’attend qu’à pointer son nez.
Physique: Emmeline est petite et frêle, de sorte que son autorité n’est pas causée par l’intimidation, mais plutôt parce que personne n’ose la blesser. Elle a les yeux bleus et la peau pâle, et elle ressemble beaucoup à sa réincarnation : blonde, gracieuse, et incroyablement belle. Cependant, malgré les nombreux prétendants qui sont venus faire le demande, elle n’a jamais eu de relation intime pour qui que ce soit. Peut-être qu’Emmeline attend l’arrivé de son Paris, qui sait..?




Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Reena Edmond le Mar 22 Nov - 15:39





I- Licence du sorcier Vane Talos


Nom complet: Vane Talos
Sexe: Masculin
Age: 31 ans
Poste: Libre à temps plein
Pouvoir: Sixième Oeil (don de voyance)
Réincarnation de: Prométhée
Psychologie: Homme insondable, Vane ne dit jamais ce qu’il ressent ni ce qu’il pense vraiment. Il s’attache difficilement et adore être libre : il ne reste presque jamais au même endroit et voyage où la vie le porte. Cependant, Vane a réussit à s’atteler un peu quelque part : à l’école de magie MoltenStone, où il rend quelque service à la directrice.
Physique: Vane est quelqu’un de très imposant : mesurant 6 ”5 et ayant une musculature impressionnante, il en a effrayé plus d’un. Malgré son apparence de gros dur, il fait toujours attention à avoir un physique bien soigné. Ses longs cheveux et sa barbe, tous deux bruns, sont toujours bien coiffés et ses vêtement bien repassés. Pour les élèves de l’ecole, malgré son apparence soigné, il est tout de même craint : cet homme n’était pas seulement la réincarnation d’un Dieu, mais d’un Titan.




Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]


Dernière édition par Reena Edmond le Mer 23 Nov - 21:02, édité 1 fois

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Reena Edmond le Mar 22 Nov - 15:45




Après l’arrivée de la lettre, tout a commencé à débouler.

Le premier changement – assez radical, fut que je me lève le lendemain matin avec les cheveux bleus.

J’avais fait un sommeil sans rêve cette nuit-là, la nuit après que j’aille reçu la lettre. Je m’étais levée, toute chancelante de sommeil et les yeux à semi-fermés. J’étais allé à la salle de bains, et ce fut lorsque je m’assis sur le trône que je remarquai mon changement.

J’ai relevé la tête et lorsque j’ai vu ma tête dans le miroir, je poussai un cri. Mes cheveux étaient devenus d’un bleu criard et ils étaient affreux.

Mon père cogna à la porte et me demanda si tout allait bien. Je lui répondis d’un oui hésitant tout en attrapant une poigné de cheveux. Alors que je croyais que ça ne pouvait pas être pire, ma chevelure devint verte.

Oui, verte.

Je criai un « oh mon Dieu! » complètement désespéré. Est-ce que mes cheveux allaient changer de couleur comme des lumières de Noël pour le restant de ma vie!? Je me levai de la toilette et me lavai les mains pour essayer de me calmer et espérant que tout redevienne normal. En vain.

Lorsque j’ouvris la porte, mon père m’attendait encore à l’extérieur. Il regarda mon visage d’un air sceptique, puis leva le regard vers mes cheveux. Je vous jure, si mon père n’avait pas d’orgueil, il serait tombé en larme de joie.

- Une métamorphomage! Ma petite fille, ma Leyna, une métamorphomage!


Il me serra dans ses bras, et je lui rendis son étreinte. Les démonstrations de mon père étaient si rares qu’il fallait les prendre quand elles pointaient leur nez.

La deuxième chose qui m’arriva ne fut pas une chose, mais quelqu’un.

Et ouais. Vous saviez que MoltenStone envoyait un sorcier aider les pauvres enfants surdoués tel que moi? J’en avais aucune idée.

J’étais en ville quand il m’est tombé dessus. Je faisais des courses pour mon père (prendre en note que mes cheveux étaient revenus à la normale. Ils changent de couleur seulement quand je perds le contrôle de moi-même).

J’étais au supermarché du village et je cherchais cette foutue conserve de tomates que je ne trouve jamais lorsque je remarquai que quelqu’un me suivait. Mon côté parano s’est alors enflammé et je me suis dit que quelqu’un venait me tuer à cause de mes talents de métarmophomage (oui, je sais, ça n’a aucun sens).

Lorsque je l’ai remarqué, j’étais dans la rangée des surgelés. J’ai commencé à descendre l’allée d’un pas rapide (et très peu naturel) complètement paniqué. Et, je ne sais aucunement comment, puisque j’étais certaine qu’il se trouvait derrière, il apparut devant moi au bout de la rangée.

Je lâchai le panier que j’avais à la main en levant les bras pour montrer que je n’étais pas armée.

- Je… Je n’ai rien fait! Je suis innocente!


Pathétique, la fille, oui.

Pour ma défense, je dois vous dire que l’homme qui se tenait devant moi était terrifiant. Il devait être âgé d’environ une trentaine d’années. Il avait une barbe bien rasé et était habillé sombrement. Il portait un chapeau de cow-boy totalement démodé qui empêchait de voir ses yeux, et ça, ça le rendait épeurant. J’ai failli mouillé mes culottes, pour vous dire.

Et il était énorme. Il devait mesurer au moins 6 pied 4!

L’homme m’observa en silence, me laissant paniqué toute seule comme une grande. Je perdis le contrôle de ma respiration et commençai à haleter.

Lorsque je remarquai que les lèvres de l’inconnu s’étirèrent en une sorte de sourire, je me rendis compte que j’avais perdu le contrôle de moi-même. Je portai tranquillement une main vers une mèche de mes cheveux, et en pris une entre mon pouce et l’index. Je la regardai. Elle était violette.

Je retins un juron. Pour la subtilité, c’était fini.

Sans comprendre pourquoi j’ai fait ça, je tournai le dos à l’homme et partit à la course. Si j’aurais pu hurlé, je vous jure que je l’aurais fait. Mais je ne voulais pas attirer l’attention sur mes cheveux qui pourraient changer de couleur à tout moment.

Ça a pris exactement 1,26 secondes à l’homme pour me rattraper. Il refermât ses bras autours de moi pour m’empêcher de me sauver à nouveau.

- J’ai pas que ça à faire, petit! Alors calme-toi, je suis là pour t’aider.


Complètement hystérique, je n’arrêtai pas de dire que j’étais innocente et qu’il devait me lâcher. Il poussa un profond soupir et soudain, une sensation d’étourdissement me pris et ma vision s’obscurcit. Ça ne dura qu’une seconde, et lorsque je recouvrai ma vue, nous étions à l’extérieur de la boutique. Immédiatement, un mal de cœur étrange me pris, et alors, j’ai compris.

On avait transplané.

Je n’avais encore jamais transplané. Mon père s’y refusait totalement de me voyager de cette façon. Je me suis toujours dit que c’était peut-être parce qu’il en était incapable.
J’étais donc en présence d’un sorcier, un vrai.

Je réussis à me calmer et cessai de me débattre. Voyant que j’étais tombée tranquille, l’homme me relâcha. Je m’éloignai tout de même de lui et le regardai avec méfiance.

- Qu’est-ce que tu me veux, au juste?


Il poussa un long soupir et sembla murmurer pour lui-même quelque chose du genre « c’est pas vrai » et « pourquoi j’ai accepté ce job!? » Il finit par pousser un deuxième soupir et de croiser ses bras.

- J’ai été envoyé par l’école, mon petit, pour venir t’aider.

- M’aider pourquoi? J’ai pas besoin d’aide!


Ses yeux se posèrent alors sur mes cheveux, qui étaient devenus rouge.

- Non, c’est vrai,
dit-il sous un ton sarcastique, t’as l’air de te débrouiller très bien. Tu m’appelleras quand l’état te captureras pour te convertir en rat de laboratoire et te faire arracher tes cheveux colorés un à un. Ça doit être drôlement amusant, tu imagines? Un cheveux à la f…

- Ok, c’est bon! J’ai compris! Mais comment suis-je censé te faire confiance, au juste? Je viens de te rencontrer et…

- J’ai une lettre de la directrice.

- Elle est authentifiée?

- Ouep.

- Signée?

- Ouep.

- Estampé?

- Hum hum.

- Bon, ok, passes moi la.


Il sortit alors une enveloppe de la poche de sa veste et me la tendit. Je lus ce qui était écrit, ce qui confirmait tous ce qu’il m’avait dit était vrai.

- Hey! Même toi t’as signé! Enfin, Vane Talos, je suppose que c’est toi?

- Ouais c’est moi. J’imagine que tu veux une carte d’identité avec photo?

- Ce serait l’idéal, mais puisque tu n’as pas l’air disposé à m’en passer une, je vais laisser tomber pour cette fois.


Je regardai son expression; on aurait dit qu’il se serait volontiers frapper la tête dans un mur. Ça me fit rire.

- Qu’est-ce qui te fait rigoler, petit!? Les jeunes de nos jours ont aucun respect, c’est à en pleurer…

- Arrêtez de geindre comme un enfant, et dites-moi ce que vous êtes supposé faire.


Je le vis ouvrir la bouche pour répliquer, mais il se ravisa. Au moins, cet homme savait choisir ses combats.

- Premièrement, je dois parler à ta famille.

- Oh, pas mon père!

- J’ai pas le choix, mon petit. C’est mon boulot.


Bizarrement, je ressentis de l’appréhension à l’idée que Vane rencontre mon père. Qu’allait-il se passer… Si mon père y voit une quelconque menace, il allait me garder dans notre trou perdu dans la montagne pour le reste de ma vie.

J’eus un frisson rien que dit penser.

- Et c’est obligatoire?

-Yep.

-Ce n’était pourtant pas écrit dans la lettre.

-C’est dans les lois de l’école, j’y peux rien.


Je poussai un grognement rageur.

- Bon, c’est d’accord…


Vane m’attrapa alors le bras et on transplana devant ma maison.

La rencontre c’est tout de même bien passée. Mon père n’a pas arrêter de me vanter de ma « Ô grande connaissance de la magie », à lequel j’ai répondu « j’ai lu que des livres papa… » et à quoi il a dit que j’allais surement devenir l’une des plus grandes sorcières de l’Histoire.

Vane m’annonça alors que je devais aller faire mes valises : nous partions tout de suite. J’étais tellement heureuse de quitté mon iceberg que ça m’a pris gros max deux minutes faire mon sac.

J’arrivai dans la cuisine, mon bagage à la main.

- Tu es prête?
me demanda Vane.

- Absolument!


Je serrai mon père dans mes bras en lui promettant de lui écrire chaque jour. Mon guide m’attrapa alors par l’épaule et on transplana vers des endroits qui me sont inconnus.

Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Carly Bluefire le Jeu 29 Déc - 22:47




Greg m’a vue, je n’ai plus rien à faire ici. Même si mes amis n’étaient pas les meilleurs amis au monde, c’est ceux avec qui j’ai formé le plus de liens… Ma vie était triste, mais il y avait pire. Si je n’avais pas eu mes pouvoirs, je serais sans doute morte en ce moment… Je composais donc le numéro inscrit sur le bout de papier, la gorge nouée.


- Mitsuto Otsutsuki?

- Oui.

- Vous m’avez laissé votre numéro…

- Oui.


Pas très bavard le mec…

- J’ai décidé d’y aller en fin de compte.


Silence.

- Euh… Vous êtes toujours là?


Je sursautais lorsqu’il apparut d’un coup devant moi, mon cellulaire alla se fracasser au sol dans un bruit horrible.

– Merdouille!

Je m’abaissais pour le ramasser, mais je n’eue même pas le temps de le toucher. Le ninja mit sa main sur mon épaule et nous apparûmes dans une étrange salle remplit de boîte et de morceaux de bois. Je venais à peine d’ouvrir les yeux lorsque je sentis la bile remonter. Je vomis tout mon souper sur le monsieur ninja. Dû au masque, je ne vis pas son expression, mais je ne pus m’empêcher de rire devant cet homme extrêmement sérieux recouvert de vomi. Sa voix était toujours sans émotion lorsqu’il parla.

– Dévis, je te la confis, je reviens payer dans 15 minutes.

Puis il disparut, étais-je en train de rêver? Venait-il de se téléporter devant mes yeux? Pourquoi cette théorie ne semblait pas si étrange que cela? Sans doute parce que je suis un monstre… Un Kitsune… Un nain apparut alors devant moi, un badge me permettait de savoir que c’était le dénommé Dévis.

– Qu’avons-nous là? Une petite nouvelle? Quel est ton nom ma jolie?

Allais-je donné mon vrai nom? Non. Je voulais commencer une nouvelle vie et celle-ci allait commencer avec un nouveau système de communication. La base de la vie d’adolescente non?

– Érika où est-ce que je peux trouver un nouveau cellulaire?

Il me regarda sans répondre un bon deux minutes, puis se mit à rire. Un rire aigu qui m’en fit saigner des oreilles. Était-il barjo?

– J’en ai vue plusieurs petite, mais tu es la première qui me demande un outil si futile utilisé par ces moldues… Au juste, je lis dans les esprits Lyana… Bon, tu vas commencer par celle-ci, prend-la dans ta main et donne un petit coup, vers cette boîte.

Comment? Qu’étais-ce qu’un moldue? Merdouille, c’était raté pour la nouvelle identité.

– Je ne…

Je pris le bout de bois dans ma main. Le nain me fit signe de faire un cercle vers la boite. Je grimaçais, mais m’exécutais. La boîte, ainsi que la rangé sur laquelle elle se trouvait pris feu. Que… Le nain utilisa son propre bout de bois pour éteindre l’incendie.

– Non.

– Qu’est-ce qu’il vient de se passer?! Trop top!

Il m’en donna une autre.

– Celle-ci sera moins violente.

Je fis un léger mouvement vers les mêmes boîtes, mais rien ne se produisit. Le nain me fit signe de recommencer. C’est ce que je fis. Derrière-nous, les vites éclatèrent en morceaux. J’avais un grand sourire aux lèvres telle une gamine ouvrant son cadeau de noël.

– C’est moi qui fait ça?! Génial!

– Ma chère, les baguettes magiques ne vous apprécient pas…

Baguettes magiques? Que me racontait-il là?

– Attendez-moi ici deux minutes, je vais chercher une plus docile. Il y en a bien une qui vous acceptera.

À peine était-il sortit que je me déplaçais au travers des rangés. J’avais envie d’en essayer une autre, mais je savais qu’il était plus sage d’attendre le nain. Pourtant, lorsque j’arrivais prêt d’une baguette rouge-brune, mon battement de cœur se mit à doubler de vitesse. On aurait dit qu’elle m’appelait… Je ne pus m’empêcher de la toucher. Rapidement, un courant électrique me parcouru de toute part, j’avais l’impression d’être prise dans une tornade. Puis, aussi vite que la sensation était apparu, elle disparue. Le nain apparut en courant.

– Ce n’est pas vrai…

– Quoi? Qu’est-ce qu’il y a?

– Eh bien, vous voyez, il y a une plume d’oiseaux tonnerre dans cette baguette et en la touchant, vous avez créez une seconde plume. Cette baguette vous a choisi. Chose étrange sachant que votre pouvoir est déjà bien grand, mais que vous le contrôlé horriblement mal. Cette baguette est l’une des dernières que je vous aurais montrées… Elle est extrêmement puissante, mais difficile à manier. Vous ne devriez pas être compatible…

Je n’écoutais plus ce qu’il disait. Mon corps vibrait d’énergie. Je ne pus m’empêcher de faire un geste vers les boites. Tout gela autour de moi et du nain. Ce dernier me regarda le sourcil levé.

– Eh bien quoi? Je devais l’essayer…

Il allait me répondre lorsque monsieur le ninja apparut de nouveau. J’eus un léger haut de cœur en pensant à ma propre expérience de téléportation. L’homme tenait un furet dans sa main. Un furet blanc-brun entre ses mains. Il me le tendit.

– Cadeau.

J’attrapais la pauvre bête. C’était rare qu’on me donne des cadeaux. Ma mère ne m’en avait jamais donné et je n’avais jamais fêté mon anniversaire avec mes amis… Je l’acceptais donc.

– Merci, Mitsuto.

Le ninja donna un petit sac contenant, je le crois bien, des pièces d’or. Je notais que je devrais rembourser le ninja plus tard. J’avais l’impression de vivre dans un rêve.

– Allons chercher le reste.

Il sortit ensuite du magasin. N’ayant rien à faire d’autres, je le suivi. Que pouvait-il bien m’arriver de mal? Ma vie commençais à être amusante pour une fois.

– Je dois me trouver un nouveau téléphone, connais-tu une boutique d’électronique dans le coin?

Il ne me répondit pas.




Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.


_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Carly Bluefire le Ven 19 Mai - 19:42



Au matin, le nain apparu devant moi, j’étais alors en train de finir ma valise. Il me demanda si j’étais prêt à y aller. Je lui répondis oui, il me téléporta donc dans un immense centre commercial sans toit. Le coin n’était pas très attrayant, c’était sombre… Un endroit pour les pauvres.

– Étrange… N’as-tu pas mal au cœur?

– Non. Pourquoi?

– Habituellement, les nouveaux vomissent. As-tu déjà utilisé la téléportation?

– Non, c’était la première fois. Je n’ai pas envie de vomir, car je n’ai tout simplement pas l’estomac fragile.

Avec toutes les douleurs que j’endurais lorsque l’on me touchait, j’étais plus endurcit que les autres.

– D’accord. Voici ta liste scolaire gamin. Tu trouveras tout ce que tu auras besoin ici. Je vais aller porter ta valise au château. Reviens ici dans 3h. Je t’y attendrais.

Il disparut par la suite. Il y avait tant de noms d’objets que je ne connaissais pas sur cette liste…

Liste des fournitures et équipements pour la première année à MoltenStone:


Vêtements:
Uniforme
Trois robes de travail (noires), modèle normal
Un chapeau pointu (noir)
Une paire de gants protecteurs (en cuir de dragon ou autre matière semblable)
Une cape d'hiver (noire avec attaches d'argent)

Livres et manuels:
Le Livre des sorts et enchantements (niveau 1), de Miranda Fauconnette (cours d'Enchantements)
Histoire de la magie, de Bathilda Tourdesac
Manuel de métamorphose à l'usage des débutants, de Emeric G. Changé (cours de Métamorphose)
Mille herbes et champignons magiques, de Phyllida Augirolle
Potions magiques, de Arsenius Beaulitron
Vie et habitat des animaux fantastiques, de Norbert Dragonneau
Forces obscures: comment s'en protéger, de Quentin Jentremble

Fournitures:
1 baguette magique
1 chaudron (modèle standard en étain, taille 2)
1 boîte de fioles en verre ou cristal
1 télescope
1 balance en cuivre

Animal domestique:
Les élèves peuvent emporter un petit animal.


Soupirant, j’entrais dans le premier magasin qui me sembla potable. J’allais vers la caisse. Il y avait tellement de monde… Heureusement pour moi, ma beauté me servi. Une jeune femme s’approcha de moi.

– Tu ne sembles pas prêt pour payer, que fais-tu ici?

– J’ai une liste de choses à acheter, mais je ne sais pas à quoi ils ressemblent…

– Montre-là moi, je vais t’aider.

Je lui tandis la liste. Elle me sourit et me disant qu’elle est en deuxième année elle, puis me demanda de la suivre.

– Je m’appelle Lucie en passant.

– Moi, c’est Acheron.

– Mmmh… J’ai une question un peu stupide. Je peux te la poser?

Elle m’a sans doute reconnu…

– Tu ne serais pas l’expert en streetdance, Acheron Bones?

– Peut-être.

– Ce qui est sûr, c’est que tu es aussi magnifique que lui.

– Ah bon.

– Ici, on trouve les vêtements.

Elle m’aida donc à acheter tous les trucs sur ma liste. Le temps passa lentement. Cette fille était des plus ennuyantes, mais j’avais besoin d’elle pour trouver ce qu’il me fallait.

– Cela fait maintenant 2h que je suis avec toi, je dois te laisser désolé, je dois rejoindre Maya. Il ne te reste plus qu’à trouver ton animal, si tu le désire. Je te recommanderais dans prendre un en tout cas. Sinon tu risques d’avoir l’air… Un peu rejet. Bonne chance, on se reverra au château. Je suis dans la maison Creationist, essaye de venir m’y rejoindre.

Elle me fit un clin d’œil, puis disparue dans la foule en se déhanchant le bassin telle un top model. J’entrais dans le magasin puant le pipi de chat. Je devais me trouver un animal… Facile à dire. J’en désirais un propre, beau et gentil J’étais en train de perdre tout espoir lorsque j’en aperçus un. C’était un oiseau à une somme astronomique. Il était gracieux et élégant. Un employé s’approcha alors de moi.

– C’est un phénix.

– Pourquoi es-t-il à une telle somme?

– C’est un animal renaissant de ces cendres. Tu pourras le donner à tes enfants. Il est très rare. C’est le seul que nous avons trouvé en 50 ans. Il est ici depuis deux jours.

– Je l’achète!

– Impossible.

– Comment ça impossible? Il est à vendre?!

– Quelqu’un va venir le chercher, cette personne n’avait pas assez d’argent sur elle et est donc aller en chercher. Il est réservé.

Il est à moi. Je désirais cet animal à tout prix.

– Je vous en offre le double et tout de suite. Vous n’aurez qu’à dire à cette personne que vous aviez oublié que l’animal était réservé.

– Avez-vous réellement une telle somme sur vous?

– Oui.

– D’accord dans ce cas.

Après avoir eu la cage et l’animal à l’intérieur, je me dépêchais de sortir. J’étais en train de réfléchir au nom que j’allais lui donner, lorsque j’entendis un cri. Cela venait d’une ruelle non loin de moi. Je couru vers le son curieux. Une femme était en train de se faire agressé par des hommes.

– Tu veux un cellulaire ma poulette? Je vais être le tiens. Dit-moi… Que fais-tu avec cet objet minable? Tu te touches en regardant des images, ma jolie? Tu aimerais essayer avec moi?

Je déposais la cage et laissais mon panier près du mur pour m’approcher. C’est alors qu’une crampe immense m’écrasa la cage thoracique. Ce n’est pas le temps… Je devais aider cette… Des oreilles et des queues lui apparurent.

– Laisser-moi tranquille ou…

Une lumière aveuglante bleuâtre sortit de son corps d’un coup. Les agresseurs se mirent à vomir du sang. Qu’est-ce que… Cette fille est géniale!!!




Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.


_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Reena Edmond le Mer 14 Juin - 21:00




Je me tenais devant cet endroit, émue, croyant que ce jour n’allait jamais arriver.

Moi, Leyna, la cracmol devenu du jour au lendemain une sorcière, était sur le Chemin de Traverse.

- Ferme ta bouche, mon petit, me dit Vane, tu vas finir par avaler une mouche.

- Ce… C’est juste que jamais je n’aurais imaginé mettre les pieds dans cet endroit. Encore moins en tant que sorcière.


Vane sourit tout en regardant l’allée.

- Comme quoi il ne faut jamais perdre espoir, pas vrai?


Je ne pus réprimer un sourire en le voyant si poétique. Moi qui le croyait entièrement terre à terre!

Mon compagnon sortit une enveloppe de parchemin et me la tendit.

- C’est la liste de fournitures scolaires.
(Il sortit un petit sac de son autre poche) Et ça, l’aide financière que t’apporte l’école.

Je fronçai les sourcils.

- Depuis quand les écoles de magie fournissent une aide financière à leurs élèves?

- Oh, depuis jamais. Ils seraient devenus fauchés depuis belle lurette, sinon. Non, seul MoltenStone aide leurs élèves de cette manière.

-Pourquoi?


Vane haussa les épaules.

- Vous êtes l’Élite, la crème de la crème des sorciers. Vous n’êtes que quelques centaines dans le monde entier. Ils veulent seulement encourager leurs meilleurs chevaux. C’est prétentieux, si tu veux savoir ce que je pense.

- Mais pourquoi… Pourquoi sommes-nous si spécials?

- Ah, ça, mon petit, ce n’est pas à moi de te le dire.


Et, dans un bruit de verre brisé, il disparut. J’écarquillai les yeux.

- Non mais je rêve
, marmonnais-je, Il vient de me planter là! (Je commençai à crier tout en sachant très bien qu’il ne pouvait m’entendre) Hey! Reviens ici, espèce de veinard!

Je soupirai. C’est donc seule et désemparée que je rentrai dans la librairie.

À ce moment-là, jamais je n’aurais cru que quoique ce soit se passe dans cette librairie. Jamais je n’aurais pensée y faire l’une des plus importantes rencontres de ma vie. Et pourtant, il était là, plongé dans un livre, complètement insouciant. Mais une partie de moi, de mon corps, de mon âme, savait.

Je ne le vis pas tout de suite. Je suis rentrée dans le magasin, ouvrant l’enveloppe pour en sortir la liste de fournitures. Je la parcourus rapidement des yeux, puis levai la tête pour regarder autour de moi. Et c’est là que je le vis.

Grand, musclé, et les yeux brillants d’intelligence. C’est cheveux d’un blanc nacré me rappelait l’éclat de la lune, et j’étais hypnotisée par chaque petit mouvement qu’il faisait. Sa large poitrine qui se levait et s’abaisait au rythme de sa respiration, ses doigts qui passaient sur le parchemin d’un livre, ses yeux qui bougeait au fils de sa lecture. Mon cœur se mit à battre plus fort, et j’eus l’impression de respirer pour la première fois depuis des jours.

Je battus des paupières tout en me raclant la gorge. Je devais me reprendre. Ça ne mettait jamais arriver avant. Et ce n’était qu’un garçon...

Mais un garçon fichetrement sexy.

Et jamais, au grand jamais, je ne l’approcherai.

Je n’avais jamais de petit-ami, du haut de ma montagne.

Oui vous avez bien lu. 18 ans et aucune expérience amoureuse.

Alors vous comprenez qu’aux premiers abords, il était pour moi impossible d’échanger ou même poser un regard sur lui. Il était parfait, et moi non. Il méritait plus que moi.

Mais une voix, au tréfonds de mon être, me murmurait d’y aller. De lui parler. Je ne devais pas laisser passer ma chance. Je ne le reverrais peut-être jamais, mais je devais au moins essayer.

Alors, je l’approchai.

Je mis un pied devant l’autre dans sa direction, lutant pour respirer normalement comment j’étais nerveuse. Sa concentration était toujours portée sur le livre qu’il lisait. Je ne le lâchai pas des yeux, et je pris un livre dans mes mains pour la forme et l’ouvris pour faire accroire que je lisais. Mon regard était toujours sur lui.

Il dut le sentir car il releva la tête et tourna les yeux vers moi.

Seigneur, il était encore plus beau de face. Je ne pensais pas que c’était possible d’être plus parfait que… hey bien, la perfection.

Une lutte intérieure commença à faire rage dans ma tête.

"Lâches son regard!" "Non, ne le quitte pas des yeux!" "Baisses la tête! Lèves le menton!"

L’ancienne Leyna aurait capitulé et baissé la tête. Mais je n’étais plus là même. J’étais une sorcière et je commençais une nouvelle vie. Je devais être forte et fière.

Je plongeai mes yeux dans son regard.

Mon cœur battît de plus en plus vite et un frisson me parcourut, faisant dressé mon poils sur ma nuque.

Ce regard gris hypnotique, il m’était familier. Pas la couleur en tant que telle, mais plutôt l’éclat qui y avait. Elle était rusée, intelligente et… arrogante?

- Je peux savoir pourquoi tu me regardes comme ça, au juste?
me dit-il.

Surprise, je baissai les yeux en cherchant une excuse.

- Eeh… En fait je.. Eh, je me demandais si… Tu ne saurais pas où je pourrais trouver le livre d’Histoire de la Magie?


Il baissa le regard jusqu’au livre que j’avais pris tout à l’heure et haussa les sourcils.

- Tu l’as dans les mains.


Je m’aurais volontiers écrasé la tête dans un mur. J’eus un rire forcé;

- Haha, comme je suis bête! Eumh… Je… Je vais aller chercher mes autres livres.


Je souris, gênée, puis me détourna.

Bravo ma grande! Tu viens de passer pour une tarée face au plus beau mec que tu n’as jamais vu!

Je ramassai rapidement tous les livres de la liste et paya sans jeter un regard où le garçon se trouvait. J’étais beaucoup trop gêner pour ça.

Je continuai mes courses seule, et un sentiment de malaise me serrait la poitrine. J’avais l’horrible impression qu’en me ridiculisant face à « lui », je venais de faire la pire chose de ma vie. Ce qui était ridicule, puisque je ne connaissais aucunement ce garçon.

J’avais gardé l’achat de ma baguette magique pour la fin. C’était la cerise sur le gâteau, ce que j’avais attendu depuis que j’étais toute petite. Je voulais savourer cet instant.

Lorsque je poussai la porte du magasin de baguette, mes mains tremblaient et mon cœur battait vite. J’allais enfin avoir ma baguette!

Un homme de petite taille m’acueillit.

- Oh, bonjour mademoiselle! Encore une petite nouvelle pour moi aujourd’hui! Comment vous appellez-vous, ma jolie?


Charmée, je souris.

- Je m’appelle Leyna Potter. Ravie de vous rencontrer.

- Moi de même, ma chère. Ton nom... Y a-t-il un lien avec…

- Harry Potter? Je n’en sais rien. Peut-être était-il mon arrière-arrière-grand-père, mais il n’y a aucun moyen de le savoir. Je n’ai pas d’arbre généalogique à ma disposition.

- Ah, je vois… Bon, attends-moi ici, je vais te chercher une baguette à essayer


J’hochai la tête alors qu’il disparaissait derrière une étagère remplie de petites boîtes rectangulaires en cartons. Lorsqu’il revint, il avait les sourcils froncés et regardait le paquet qu’il avait dans les mains.

-Je… Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai comme la drôle impression que cette baguette vous irait…


Il ouvrit la boîte et me la tendit.

Une baguette faite de bois couleur bourgogne était déposée à l’intérieur. Gracieuse, elle était mince et faisait environ 30 centimètre. Le manche faisait le tiers de la baguette, et des sortes de lianes sculptées s’enroulaient autours de ce manche.

Elle était magnifique.

Je la pris dans ma main, et elles s’emboitèrent parfaitement l’une dans l’autre. Une chaleur intense se répandit dans mon bras, mon épaule, ma poitrine et puis dans tous mon corps. Un élan de puissance m’envahit, et des étincelles bleus et mauves sortirent du bout de la baguette. Elles étaient petites, mais elles se répandirent vite dans l’espace, comme des étoiles. On se serait cru dans le vide sidéral.

Le petit homme semblait impressionné.

- Wow. Ce n’est pas puissant, mais tout de même bien réussit. Je dois vous avouer qu’il est rare que ceci arrive dès la première baguette.

- Comment…

- Comment je l’ai su? Je vous l’ai dit; un drôle de pressentiment. Une jeune fille, nouvelle comme vous, est venue un peu plus tôt, et il s’avère que vous avez la baguette jumelle à la sienne. Contrairement à elle, votre baguette est facile à manier mais pas très puissante.

- Qui… Qui est cette fille?

- Elle se nomme Lyana. Elle cherchait un machin… Un cellulaire je crois. Je ne peux pas vous en dire plus.

- D’accord. Merci.


Il remit la baguette dans la boîte.

- Donc, elle mesure 29,5 centimètres, faite de bois de sycomore avec une plume d’oiseau-tonnerre. Normalement, avec un tel cœur, il est difficile de manier la baguette. Mais le bois rend le tout plus facile mais moins puissant.  


Je payai, puis me tournai pour sortir lorsque je fonçai dans quelqu’un.  Je levai la tête vers le visage de l’inconnu, et je croisai un regard d’un gris perçant.

Oh, merde. C’était lui, dans toute sa splendeur. Il me regarda, et un sourire arrogant étira ses lèvres.

- Est-ce que tu me suis?


Je haussai les sourcils.

- Je dirais plutôt que c’est toi qui me suis. J’étais dans ce magasin avant toi, que je sache.

- Touché.


Un silence gênant s’instaura entre nous, jusqu’à ce que je décide de le briser;

- Je ne suis pas du genre à me faire des amis dès le premier jour, mais voilà : je m’appelle Leyna.


Et je lui tendis ma main comme une idiote. Je devais vraiment avoir l’air ridicule. Étonnamment, je sentis sa main serrer la mienne en retour. Elle était chaude, rassurante, et mon cœur repartit dans sa course folle.

- Aaron.
(Il prit une mèche de mes cheveux entre son pouce et l’index) Je ne sais pas pourquoi, mas le bout de tes cheveux devient rose.(Il m’examina) C’est plutôt mignon.

Et pour la première fois depuis que j’ai eu cette nouvelle capacité, je n’avais pas peur, et je n’avais pas honte. Je me plongeai dans ces yeux, et une sorte de sérénité m’envahit. Je ne m’étais jamais sentie aussi bien de toute ma vie.

Mais une voix familière vint briser le moment.

- Ah tu es là, mon petit!
(C’était Vane. Il se tenait derrière Aaron. Aaron… Quel nom magnifique. Mon mentor se dirigea vers nous, mais s’arrêta lorsque son regard se posa sur mon nouvel ami.) T’es qui toi?

Il s’était placer à côté de moi et regardait Aaron comme s’il était un moustique à écraser. Ses yeux lançaient des éclairs, et il jugeait le blond du regard.

- Personne,
répondit-il, Je dois aller acheter ma baguette.

Sans nous jeter un regard, Aaron nous dépassa et alla au comptoir. Vane m’entraina dehors en m’attrapant par le bras.

- Tu peux me dire ce que tu faisais à fricoter avec lui?
Me dit-il lorsqu’on fut sortit de la boutique.

- Je ne fricotais pas avec lui, je discutais.

- Alors pourquoi t’es cheveux sont devenus roses?


J’eus un hoquet de surprise en me couvrant la tête des mains, en haussant les épaules pour mieux cacher ma différence. Vane soupira.

- Enfin bref, ce que je veux dire, c’est que je ne veux pas que tu parles à ce gars. Ni à aucun gars aux cheveux blonds.

Je fronçai les sourcils.

- C’est pas un peu raciste?

- Ce n’est pas la question, mon petit. Ce que je veux dire, c’est que tu ne dois sous aucun prétexte t’approcher des blondinets, OK?


Il avait parler d’un ton sec et sans appel.

- Je… OK. Même si je trouve ça un peu barjot, je vais renier les blonds de me vie.

-Bien. Maintenant, allons t’acheter un animal de compagnie.


Je croisai les bras en me disant que Vane ne me disait pas tout. Je voyais dans ces yeux qu’il savait quelque chose, quelque chose de gros.
Après ça, un nœud se forma dans le creux de mon estomac, et un mauvais pressentiment ne me lâcha pas du reste du reste de la journée.


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [16+] L'ordre des âmes perdues [Harry Potter, Dieux grecs & Leagues of legends]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum