Dragon d'eau / Fille des montagnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dragon d'eau / Fille des montagnes

Message par Carly Bluefire le Dim 7 Juin - 20:42


Bonjour, je m’appelle Carly Bluefire


I- Carte du personnage


Nom:Bluefire
Prénom:Carly
Age: 18 ans
Éléments:Eau

Armes: Une épée-fouet (épée pouvant s’allonger et se courber pour devenir un fouet tranchant), des shurikens et des couteaux (dans ses bottes).
Race: Métamorphe

Autre: Se transforme en dragon d’eau, reviens humaine si elle vomit.
Dans ma tête: Cliquez!




II- Personnalité et physique



JE SUIS CE QUE JE SUIS ...

La jeune femme se sent coupable de la mort de tous ses êtres chères. Elle est tout de même heureuse. Elle peut facilement passer d’une émotion à l’autre et a de la difficulté à contenir sa colère. Carly aime les poussé d’adrénaline et voler. Elle donnerait sa vie pour protéger ses meilleurs amis du nom de Taylor Prystal et de Rex Shaden.


Carly Bluefire possède de longs cheveux et des yeux bleus pâles. Sa peau est très pâle et celle-ci peut devenir blanche lorsque la jeune femme a peur. Sur son bras gauche, elle a une tâche de naissance ressemblant à un ‘‘01’’. Carly aime porter du blanc, du bleu ou encore du noir. Sous forme de dragon, l’orpheline a les écailles blanches sur le ventre et sous la tête, mais bleu sur le dessus de son corps. Des piques (cornes) d’os blancs traces une ligne de sa tête passant sur son dos jusqu’à sa queue. De son museau à sa tête, une carapace d’os la protège des plus gros dommages. Elle possède aussi des cornes au bout de ses ailes. Elle a quatre pattes et des dents acérées. Carly Bluefire mesure 32 mètres de hauteur sous sa seconde forme, lorsqu’elle se tient à quatre pattes.



III- Il était une fois…



VOICI MON HISTOIRE ...

Ma mère a eu un accident de voiture pendant qu’elle était enceinte. Amélia ne le savait pas, tous ce qu’elle voulait étaient mourir après la mort de son âme-sœur. Celle-ci est morte, mais ils l’ont gardé sous forme végétal pour que le fœtus puisse grandir. Je suis née par césarienne, car ma mère était déjà morte depuis longtemps. C’est grand-père qui avait donné l’ordre de garder en vie sa fille pour me sauver, selon lui, ma maman ne se serait pas suicider si elle aurait su que j’étais là. Ma grand-mère était morte de vieillesse et mon père à l’armé en sauvant son frère d’arme. Il ne me restait donc plus que mon grand-père.

Je grandi sur l’une des montagnes enneigés non loin d’un village. Dans la vieille maison ancestrale de grand-père Paul, une vraie antiquité. Il y fessait toujours très froid. Paul m’appela Carly, le nom de la poupée de ma mère lorsqu’elle était jeune et je reçu le nom de famille de père. Grand-père me parlait souvent de la légende du dragon d’eau, celle-ci me fascinait. J’espérais tant qu’il existe… Paul m’expliqua que c’était le rêve de mes parents de le retrouver. J’en fis donc mon propre rêve. J’allais continuer le rêve de mes parents.

J’étudiais à l’école en bas de la montagne, un jour, j’y rencontrai une jeune femme du nom d’Akisma. Celle-ci venait d’un autre village, étrangement elle ne parlait jamais de son passé. Nous restions toujours ensemble à l’école. Elle me ressemblait beaucoup tout en étant complètement différente. Notre amitié commença le jour ou une bande de gamin riait de moi parce que je n’avais plus de parent. Elle me protégea contre ces crapules. Depuis ce temps, nous nous protégeons mutuellement. Je me mis même à lui parlé de la légende du dragon d’eau. Elle n’y croyait pas, elle disait que c’était impossible. Cela m’attrista, mais je ne lui montrai pas.

À l’âge de seize ans, elle disparut. Je ne savais pas pourquoi, je ne savais pas si elle était morte, mais j’avais peur pour elle. J’allai chez elle pour avoir plus d’information, mais il ne semblait y avoir plus personne. J’entrais donc sans cogner. C’est à ce moment que je compris que le moment était critique. Je n’aurais jamais crus cela possible. L’odeur me frappa en premier, on ne sentait pas cela tous les jours; la mort. Puis, je vis tout le sang qui maculait le tapis, un tapis, anciennement, de la couleur de la neige. Enfin, j’aperçus les parents de ma meilleure amie morts là dans le salon. Je me mis à courir hors de la maison et vers grand-père. Tout en courant, je me dis qu’Akisma n’était peut-être pas morte, mais après la terrible image que je venais de voir j’avais de la difficulté à me croire. Celui-ci appela la police et m’expliqua que ma meilleure amie avait disparue, mais qu’elle pouvait toujours être en vie. Je me promis de ne plus jamais retourner chez elle ou à l’école. Grand-père décida qu’il allait me donner les cours à la maison.

Le lendemain, un jeune homme de mon école cogna à ma porte. C’était Taylor Prystal, un garçon plutôt discret de mon école. Akisma et moi avions un œil sur lui. Il est si beau! Toutes les filles rêvent de sortirent avec lui. Des cheveux blonds et des yeux azur; Que rêver de mieux? Je fus surprise de le voir, la seule personne qui me rendait habituellement visite était Akisma. Je devais avouer qu’une maison au beau milieu d’une montagne glaciale n’était pas l’endroit rêvé pour prendre une marche de santé. Il voulait savoir si j’allais bien. À ce moment, je sentis mon cœur fondre, mais ce fus de courte durée. Il m’expliqua qu’il était désolé pour Akisma et qu’il allait partir à sa recherche, qu’il allait me la ramener pour moi.

Je me mordis la lèvre supérieure tout en me demandant quoi lui répondre. Il semblait décidé à m’aider. D’un côté, j’étais heureuse qu’il aille à sa recherche, mais de l’autre il se mettait en danger pour moi et Akisma. Je lui demandais donc s’il était sûr de son choix et c’est là qu’il fût une chose extraordinaire, une chose que je n’avais jusque-là jamais testé; il m’embrassa. Son baiser fût délicat et doux, mais trop rapide selon moi. Cet instant restera pour toujours gravé dans ma mémoire. J’étais heureuse. Quand il rompu le baiser, il accota son front sur le mien et me dit pendant que j’avais le sourire aux lèvres, qu’il ferait tout pour ses compagnons. Avant que je ne puisse sortir de ma paralysie et lui répondre, il se détourna et se mit à courir.

À dix-huit ans, je réussi à convaincre grand-père de rechercher le grand dragon d’eau. Paul disait qu’il habitait profondément dans les montagnes. Nous partîmes donc en expédition trois jours avant ma fête. J’étais si heureuse! Grand-père était heureux de me revoir sourire. Eh bien oui, je n’avais pas souri depuis le baiser magique de Taylor. Je n’avais pas parlé de ce moment avec grand-père. Je pensais chaque jour que je devrais rechercher mon amie avec Taylor au lieu de rester enfermée chez moi. Pour ne pas me sentir coupable, j’essayais d’oublier que je ne servais à rien. J’avais tout de même très hâte de revoir Taylor et Akisma… Durant la nuit de la deuxième journée de marche, Paul m’expliqua les derniers obstacles à franchir. De plus, il me raconta de nouveau la légende.

<< Mon arrière-arrière-arrière-grand-père fessait une expédition en antarctique lorsqu’une tempête de neige commença. Il dû se trouver un lieu pour se mettre à l’abri. Il alla dans une énorme grotte qu’il jugeait inhabité. Il dormait paisiblement lorsque tout à coup, un bruit étrange le réveilla. Un gigantesque hurlement plus précisément. Ouvrant les yeux, il aperçut un énorme reptile bleu, possédant une paire d’ailes et des pattes armées de griffes pointues. L’animal se mit à lui cracher un souffle aquatique ressemblant à un tsunami. Le pauvre homme fut emporté par le courant et tomba un peu plus bas dans les collines. Il y construisit une maison et s’y cacha le reste de sa vie avec une splendide jeune femme du nom de Mariposa. Il raconta cette histoire à ses descendant en leurs expliquant de ne jamais s’aventurer dans les profondeurs des montagnes. >>

Grand-père Paul ne voulait pas que je sois déçu, il m’avoua donc qu’il y avait beaucoup de chance que cette histoire fus tout simplement conçu de toute pièce pour que les enfants ne s’aventurent pas trop loin de la maison. Il avait beau me raconter cela, je n’y croyais pas. Il devait exister, non, j’en étais certaine. Il existe. Ce dragon d’eau était le rêve qui m’avait aidé à survivre à l’idée que mes parents soient morts. Grâce à lui, je pourrais être différente des autres. Je ne serais plus la fille sans parents, mais celle qui a vu un dragon et survécu. Vue ce reptile légendaire.

Lorsque j’atteins enfin la grotte avec grand-père Paul, nous dûmes allumer nos lampes de poches pour voir dans le noir. C’est là que nous le vîmes, dans la glace se trouvait des ossements. Plus précisément, le squelette d’un énorme animal à quatre pattes possédant deux ailes et des griffes pouvant vous réduire en miettes d’un coup. Grand-père fus déçu de le voir ainsi, mais moi j’étais comme un enfant dans le magasin de jouets. Je posais ma paume sur la glace. J’étais émerveillé par ce nouveau jouet, même si le nouveau jouet était détruit. Tout à coup, une énorme secousse nous frappa et tout ce déroula très vite.

Je sentis une énorme douleur se répercuté dans tous mes membres, j’avais l’impression de me faire manger de l’intérieur. Je vis du coin de l’œil grand-père percuté une roche, du sang dégouliner derrière sa tête. Une commotion cérébrale me dis-je. Derrière lui, je vis la neige tombé devant l’entrée et nous enfermé à l’intérieur. Puis ce fus mon tour, je percutai la glace, mais la douleur ne fus rien par rapport à celle qui me mangeait les entrailles. Je percutais de plein fouet l’œuvre d’art méritant grandement sa place au musée. Je vis la glace se transformer en eau comme si elle aurait voulu me protéger de la douleur, puis tout devins noir.

Lorsque je me réveillai, se fus coucher près d’un loup noir et blanc. Mon cœur ne fit qu’un tour, je me réveillais en sursaut et m’éloigna. Cela le réveilla, il me regarda avec ses yeux bleu foncés, puis s’assit docilement. Où étais-je? Puis, j’eus un choc. Grand-père! Je me mis à crier son nom et couru vers l’endroit qu’il avait percuté en y oubliant même le loup. C’est là que je vis son corps, ou plutôt ce qu’il en restait. Il était mort, geler ou de sa commotion cérébral. Il semblait mort depuis près d’un an, peut-être deux. Comment étais-ce possible? Que c’était-il passé? Comment pouvais-je voir dans ce noir le plus complet? Je me mis à flipper. Je me mis à tourner en rond tout en pleurant et en posant une multitude de question. Le loup m’observait calmement, puis il jappa. Je m’arrêtais et me tournais vers lui. C’était un loup magnifique. Son regard… Il semblait intelligent comme un humain. Est-ce possible? Non. Je suis vraiment en train de devenir dingue me dis-je! Pourtant, on aurait dit qu’il me demandait de me calmer.

Je n’étais pas au bout de mes surprises, il se mit à ce modifié sous mes yeux. Je me mis à l’observer et silence. Il semblait souffrir le martyr. J’attendais les os se casser et voyais la peau se déplacée étrangement. Que ce passait-il? Je devais rêver n’arrêtais-je pas de me répéter. Le loup pris de plus en plus forme humaine jusqu’à devenir un jeune homme aux cheveux noirs et aux yeux bleus. Un jeune homme d’une beauté explosive. Je sentis mes genoux me lâcher, mais avant que je tombe, il me rattrapa. Il me déposa au sol, son regard était impassible. Je me demandais à quoi il pensait. Je restais silencieuse la bouche grande ouverte comme une idiote, attendant qu’il parle en premier.

<< Tu n’es pas un loup, je ne réussis pas à te calmer. Tu as pourtant le corps chaud…Cela t’as permis de survivre dans la glace. Ton élément d’eau ta surement créer des trous pour respirer… Tu es un métamorphe? Que fais-tu ici? Tu connaissais l’homme qui s’est cassé la tête? >>

Loup-garou, élément eau, métamorphe, mais de quoi parlait-il? Était-il dingue? La vision de sa transformation refit surface. Je me sentis molle, comme vidé. Mon grand-père, ma dernière famille était morte et j’étais là avec un inconnu qui me parlait de chose impossible. Il me demanda si j’allais bien. Je lui répondis que non, puis lui demanda son nom. Il s’appelait Rex Shaden. Il était un loup-garou et il m’avait trouvé enfermé dans la glace qui avait gardé mon corps sous forme endormit durant plusieurs années. Il commença à m’expliquer une histoire ni queue ni tête au sujet d’une explosion qui avait bouleversé le monde.

Étrangement je le crus, je devais être rendue cinglé à mon tour. Mon regard se porta ensuite vers l’endroit où avait reposé le reste du dragon, mais il n’y avait rien. Je demandais à Rex comment des personnes étaient devenues des métamorphes. À la fin de son récit, je sus que j’avais fusionné avec les restes de l’animal. Il me dit que ce genre de chose était la plupart du temps impossible et que je devais garder mon identité caché. Je remerciais Rex de m’avoir sauvé, celui-ci enterra mon Grand-père sous un tas de roches. Puis nous sortîmes de la caverne. Je devais trouver Taylor. Rex me suivi, décidant qu’il voulait devenir mon loup personnel. Il était fatigué de se promener seul. Il m’expliqua qu’il était un loup-garou oméga. Un loup capable de calmer les autres et que cela fessait en sorte que les alphas le rejetaient de leur meute. Il me dit aussi qu’il ne pouvait se transformer en loup seulement la nuit et que les pleines lunes lui obligeaient de devenir loup. Le voir souffrir durant ses transformations me fit peur, mais il m’expliqua que les métamorphes ne sentaient rien (transforme vite) par rapport au loup qui se transforme plus lentement.

Je ne pris pas beaucoup de temps à retrouver Taylor. Il se promenait dans les montagnes. Quand il me vit, il courut vers moi et me leva dans les airs. J’entendis Rex grogné derrière moi, mais je lui expliquais rapidement qui était Taylor. Il me demanda où j’étais et je me mis à lui raconté toute l’histoire. Il m’expliqua qu’il était devenu un ange gardien. Il me raconta ensuite qu’il avait retrouvé Akisma, mais qu’elle était inconnaissable depuis la mort de ses parents. Celle-ci était devenue une chasseuse de vampire, elle trainait avec Roméo, un démon. Elle avait aussi assassiné les meurtriers de ses parents selon les rumeurs. S’avoir que mon amie avait tant changé me fit de la peine, mais j’étais trop heureuse de revoir Taylor pour pleurer.

Je vis maintenant dans la montagne enneigé avec mon loup, nous partons souvent à l’aventure puisque nous avons besoin d’action dans notre vie. La première fois que je me suis transformé un dragon d’eau, lors d’un combat, Rex avait eu la peur de sa vie. Je me rappellerais toujours de cette journée…



IV- Qui je suis réellement?



Initiale de ton nom: AT
Age: Entre 15 et 20 ans
Sexe:Femme
Où as-tu trouver le forum ?: Je l’ai créé
Idée de nouveauté?: En cours
Es-tu enregistrer dans le répertoire de ta race: Oui
Double compte:Non


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.


_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum