Ange de feu/ Maeva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ange de feu/ Maeva

Message par Maeva McKenzie le Lun 8 Juin - 16:22


Bonjour, je m’appelle Maeva McKenzie


I- Carte du personnage



Nom: McKenzie
Prénom: Maeva
Age: 19 ans
Éléments: Feu

Armes: Un poignard, un auréole et une flûte enchantée. Lorsque quelqu'un souffle dans l'instrument de musique la mélodie ainsi créé paralyse les démons, les vampires et les humains pendant un court moment. ( les chasseurs sont paralysés aussi ) Seul les anges, les métamorphes et les loup-garou son immunisé contre cet mélodie. Son auréole est doré et des lames tranchantes de même couleur peuvent en sortir lorsqu'on presse le bouton. Comme un boomerang, l'auréole reviendra dans la main de la jeune femme et les lames se rétracteront d'elles même pour évité de la blesser.
Race: Ange

Autre: Ange guerrier
Thème musical: Cliquez!




II- Personnalité et physique




JE SUIS CE QUE JE SUIS ...

Maeva est quelqu’un que l’on aime normalement fréquenter pour sa joie de vivre contagieuse, son air sympathique et son énergie débordante. Pour la jeune femme tout absolument tout est un jeu. Incapable d’être sérieuse et toujours la tête à la fête, il est difficile de la rendre vraiement triste ou en colère. Combattante, décidée et persévérante, elle ne se laisse pas influencer par l’avis des autres. Elle sais contrôler ses émotions mise à part son exceptionnelle joie de vivre.



Maeva a des cheveux roux, un teint basané et des yeux rieur de couleur noisette. La pluspart du temps elle sort ses ailes de fumé blanche. Chacun de ses mouvements élégants démontrent sa joie de vivre, son énergie débordante et sa confiance en soi. Les ongles de la jeune femme passent du rose au rouge feu lorsqu’elle utilise ou est en contact avec son élément.  



III- Il était une fois…




VOICI MON HISTOIRE ...

J’étais allongée dans l’herbe. J’ignorais depuis combien de temps j’étais là. Je me suis assise et j’ai regardé autour de moi. C’était magnifique. Il y avait des champs à perte de vue. Je levais la tête vers le ciel bleu parsemé de quelques nuages. Je me souvins d’un jeu. Quand j’étais petite, je m’allongeais dans l’herbe pour observer les nuages, leur forme me faisait penser parfois à des oiseaux, parfois à des voitures…Je sentis alors un grand vide. Ce jeu, était la seul chose que je me souvenais de ma vie avant. Avant de me retrouver là, au milieu de nul par, couchée dans l’herbe, je devais bien avoir une vie, une famille. Non ? Des larmes ont ruisselées sur mes joues. Je ne voulais pas pleurer, mais je n’avais pas la force de m’arrêter, c’était plus fort que moi.

Je retins mes sanglots et cachais mon visage dans mes mains lorsqu’une jeune femme passa par là. Elle s’approcha et s’assis à mes côtés. Je retrouvais rapidement le sourire au fur et à mesure que l’on discutait. Ma nouvelle amie se nommait Florence McKenzie et elle avait visiblement un œil sur un certain Nick. Quand notre discutions prit fin, le ciel était tinté de rose. Florence me dit de la suivre. Nous nous sommes mise à courir et à rire, parfois nous tombions, mais cela nous empêchait aucunement de continuer de rire.

Florence s’est arrêtée devant une petite maison de campagne. Des balconnières étaient accrochées à chaque fenêtre. Cette maisonnette me faisait penser à celle qu’on aurait pu voir dans un bois. Mon amie fit un signe de main à un homme assis devant la porte. Celui-ci se leva et vint à notre rencontre. Il serra florence dans ses bras et lorsqu’il l’a lâcha, l’homme me regarda et me posa quelques questions. En discutant avec lui, je me souvins d’un nom, de mon nom, Maeva. Le père de Florence, me rassura au sujet de mes pertes de mémoires, mais du même coup il fit naitre en moi de l’inquiétude. Les anges et les démons ne se souviennent plus de leur passé et si j’étais… Il sourit et comme s’il avait compris mes inquiétudes le père de mon amie me fit prendre connaissance de l’existence d’une paire d’ailes de fumée blanche pure dans mon dos. J’étais un ange ?!

Comme je n’avais plus de maison, plus de famille, plus rien, les parents de Florence acceptèrent que je fasse parti de leur famille. J’avais désormais une mère, un père et une sœur. Mes parents m’aidèrent à m’installer la journée même dans une petite chambre voisine de celle de Florence. Quand je fus confortablement installé, le soleil s’était couché depuis longtemps, mes parents ont donc quitté la pièce en me souhaitant bonne nuit et je me suis glissée sous les couvertures le sourire aux lèvres. Je me suis laisser bercer par la douce penser que désormais j’avais une famille et je me suis laisser gagner par le sommeil.

Tôt le lendemain, j’étais déjà de bout. J’avais même devancé le soleil. Je me suis précipité dehors pour voir les animaux de la ferme. J’ai fait le tour des enclos. Il y avait des vaches, des moutons, des poules, mais ce qui m’intéressais vraiment c’était les chevaux. Il y en avait un avec une belle robe blanche tacheté de gris, le deuxième était plus petit et tout noir, alors que le troisième et le quatrième étaient brun tachetés de noir. Je me suis attardée devant l’enclos des chevaux sans voir le temps filé, sans entendre le coq chanter et sans remarquer que le soleil s’était levé. Je  pris conscience que le jour s’était levé quand ma sœur et mon père sont venu me rejoindre pour me dire que le petit déjeuner était prêt.

Après avoir avalé notre déjeuner à la hâte, moi et Florence nous sommes retournées à l’écurie. Elle m’a montré comment prendre soin des chevaux et m’a récité leur nom. La femelle blanche se nommait Neige, le plus petit portait le nom de vitesse et les deux autres s’appelaient respectivement Luna et Émeraude. Florence me proposa de monter un des chevaux. Pour toute réponse je lui fis un grand sourire. La réponse était très claire. Le temps de prévenir nos parents, de préparer les chevaux et nous étions entrain de se promener sur la route de terre qui faisait le tour de la campagne.

Moi je montais Émeraude et Florence avais choisi son cheval préféré Vitesse. Nous nous parlions de tout et de rien lorsque Florence demanda à Vitesse de s’arrêter. Elle regardait un champ. Je trouvais cela étrange et je lui ai donc demandée des explications. Elle n’a pas eu besoin de m’expliquer, un jeune homme marchait vers nous. Florence rougit lorsque le jeune homme nous salua. J’en conclu donc qu’il s’agissait de Nick. Puisque l’on ne se connaissait pas je me suis présenté comme étant Maeva McKenzie. Nick sourit, il se présenta à son tour et me demanda si j’étais la sœur de Florence. Celle-ci s’empressa d’expliquer au jeune homme mon histoire. Le jeune homme me sourit et nous demanda s’il pouvait nous accompagner. Florence hocha la tête. Nick alla chercher son cheval. En l’attendant, ma sœur m’expliqua que le jeune était le fils d’un chasseur et que celui-ci travaillait avec notre père. Mon père était chasseur ? Il tuait des gens ?

Tout au long de la promenade, j’ai été distante et lunatique. Quand nous sommes repassés devant la maison de Nick, il nous a annoncé que ses parents l’attendaient.  J’ai gardé mon aire sérieux jusqu’à ce qu’on soit chez nous. J’ai laissé Florence s’occuper des chevaux et je suis rentré à la maison. J’étais furieuse contre mon père et malgré notre discutions je lui faisais encore la tête. Je me suis couché très tôt cette nuit-là. Mais j’avais beaucoup de mal à dormir. Soudain, un bruit de vitre cassée et un cri ont retenti dans la maison. Les bruits venaient d’accoté. Je me suis dépêché de rejoindre Florence. Celle-ci regardait par la fenêtre cassée de sa chambre. Dehors, une silhouette était visible. Je me suis assuré que Florence n’était pas blessée et je me suis élancée derrière l’intrus. Florence me fit remarquer que notre père pouvait se charger du travail, mais c’était justement le problème, je ne voulais pas que l’intrus soit tué.

Bientôt le paysage changea. Les champs de blé et de maïs laissèrent la place à de vieux bâtiments couvert de graffitis. Le large chemin de terre, laissa place à plusieurs petites rues étroites dans lesquelles celui que je poursuivais réussi à me semer. J’ai arrêtée de courir, il fallait que je me rendre à l’évidence, l’intrus avait disparue dans l’obscurité de la nuit et je ne le retrouverai jamais. J’aurais peut-être dû laisser faire mon père finalement. J’ai fait quelque pas essayant de retrouver mon chemin, quand une voix féminine brisa ma concentration. C’était une jeune femme à la peau blême, aux cheveux tout aussi blancs et aux yeux noirs comme la nuit. Elle me proposa son aide pour retrouver celui que je cherchais. Elle me dit son nom et je lui dis le mien. Kelly-Anne me demanda à quoi ressemblait celui que je cherchais. Je lui fis la courte description des observations que j’avais faites. Elle me dit qu’il serait préférable d’aller porter directement l’intrus dans un repère de chasseurs, seulement elle n’en connaissait aucun. Je lui expliquais comment se rendre dans celui où travaillait mon père. Florence m’avait expliqué la veille comment s’y rendre. La jeune femme me sourit et me conduit chez elle pour que je me repose jusqu’au matin.

J’ai descendus les marches de bois menant au sous-sol. Celui-ci n’était pas du tout comme je l’aurais imaginée. On aurait pu le comparer à une animalerie joint à un laboratoire appartenant à un scientifique fou et je n’exagère en rien. Devant moi de chaque côté, il y avait des cages, en tout j’en comptais une dizaine. Certaine était vide et d’autre était occupé par des humains. Des humains? Je me suis tourné pour demander des explications à Kelly-Anne, mais avant même d’avoir ouvert la bouche je reçu un coup à la tête et m’étala au sol, à ses pieds.

Je me suis réveillé avec un affreux mal de tête, mais la douleur que je ressentais dans le dos était pire, à la limite du supportable. Il ne me fallut pas énormément de temps avant de me rendre compte de trois choses. J’étais dans une cage, Kelly-Anne m’avais coupé les ailes et j’avais fait une grosse bêtise en faisant confiance à celle-ci. Je ne pouvais pas rester là sans rien faire, celle qui m’avait emprisonné était visiblement une démone. Elle ne prévoyait surement pas retrouver l’intrus, non, j’étais certaine que s’était aux chasseurs qu’elle souhaitait s’en prendre. Je me suis mise à chercher une façon de sortir. Malgré la douleur j’eux une idée brillante. Je plaçai mes paumes contre le métal déjà vieux et rouillé. Mes mains créèrent des flammes qui firent perdre de la solidité aux barreaux. Ce n’était visiblement pas suffisant pour pouvoir m’évader, je me suis donc mise à frapper de mes pieds les barreaux le plus fort que je pouvais. Deux d’entre eux ont fini par céder et je me suis élancé vers le bureau. Un tiroir sur lequel il était inscrit bombe avait retenu mon attention. Dans celui-ci, je trouvai des feuilles avec des informations sur le repère de chasseurs, le schéma d’une bombe et une télécommande. Sans réfléchir j’ai pris la télécommande, l’ai lancé au sol et je l’ai brisée d’un coup de pied. Ensuite j’ai couru vers les marches sans regarder derrière moi. Si j’arrivais à me sauver, à prévenir les chasseurs avant qu’il ne soit trop tard, je pourrai sauver les autre prisonniers.

Je suis parvenu à retrouver mon chemin rapidement, mais sous le stress je n’ai pas su mémorisé le chemin du repère de la démone. Je suis arrivé à la course au repère des chasseurs. J’étais au bord des larmes et à bout de souffle.

Une fois que je me suis calmée, et que j’ai tout expliqué aux chasseurs, mon père m’a rassuré en m’expliquant que la bombe avait été retrouvé et détruite. Il semblait tout de même inquiet. Je n’ai pas osé lui demander pourquoi. Mon père me tendit une boite avec un sourire. Quand je l’ai ouverte j’ai découvert une flûte et un poignard. Il m’expliqua comment me servir de l’instrument de musique et me raconta l’histoire qui y était rattaché. Ces armes appartenaient à un ange guerrier qui était mort au combat. J’ai demandé ce qu’était un ange guerrier et mon père m’a répondu que j’en étais désormais une et qu’il était fière de moi. De mon côté je ne m’étais toujours pas remise de ma bêtise. Des centaines de vie ont été mise en danger par ma faute. Pourrais-je seulement me pardonner un jour ? Pendant que je me faisais du souci mon père s’était éloigné avec d’autres chasseurs et j’ai écouté leur conversation. Le repère sera déplacé demain, mais ils avaient tous peur de subir une autre attaque. Selon eux Kelly-Anne n’avait pas pu agir seule. Les démons ne peuvent pas utiliser de bombe. Elle avait un complice chasseur, ils en étaient convaincus.



IV- Qui je suis réellement?




Initiale de ton nom: N.T
Age: Entre 14 et 19 ans
Sexe: Femme  
Où as-tu trouver le forum ?: C'est Carly qui m'en a parlé
Idée de nouveauté? ?: Je ne sais pas
Es-tu enregistrer dans le répertoire de ta race: Oui
Double compte: Non


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]


Dernière édition par Maeva McKenzie le Dim 18 Oct - 18:12, édité 38 fois
avatar
Maeva McKenzie

Messages : 103
Date d'inscription : 07/06/2015

Caractéristiques
Race: Ange
Élément: Feu
Arme: Flûte enchantée et un poignard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ange de feu/ Maeva

Message par Carly Bluefire le Ven 12 Juin - 20:29

Bienvenue premier ange, envoie moi un message privée quand tu veux valider ta fiche.

_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ange de feu/ Maeva

Message par Maeva McKenzie le Dim 18 Oct - 14:53

J'ai terminé ma fiche.
Carly, est-ce que tu peux la valider s.t.p?

_________________
avatar
Maeva McKenzie

Messages : 103
Date d'inscription : 07/06/2015

Caractéristiques
Race: Ange
Élément: Feu
Arme: Flûte enchantée et un poignard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ange de feu/ Maeva

Message par Carly Bluefire le Dim 18 Oct - 17:10

Oui, je te fais ca.

_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ange de feu/ Maeva

Message par Carly Bluefire le Dim 18 Oct - 18:13

Validé angel!

_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ange de feu/ Maeva

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum