Loup-Garou Oméga / Impassible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Loup-Garou Oméga / Impassible

Message par Rex Shaden le Mar 29 Sep - 17:44


Bonjour, je m’appelle Rex Shaden


I- Carte du personnage


Nom: Shaden
Prénom: Rex
Age: 21 ans
Éléments: Air

Armes: Rex utilise souvent ses deux poings américains possédant des couteaux rétractables puisque ceux-ci lui rappelle ses énormes griffes. Par contre, son arme maitresse, lors de réel combat, est sa lourde épée. Celle-ci est faite de métaux ayant une masse volumique très élevé et étant presque indestructibles.
Race: Loup-garou

Autre: Oméga
Thème musical:  Cliquez!




II- Personnalité et physique



JE SUIS CE QUE JE SUIS ...

Rex est très doué pour ne pas laisser paraître ses émotions ou sa douleur physique. C’est un jeune homme impassible, mais impulsif. Il est têtu et n’écoute que très rarement ce que l’on lui dit. Puisqu’il n’a pas été élevé par des humains, il n’aime pas parlé. En fait, il préfère se servir de ses poings. Rex ne supporte pas les règles, il s’en fiche et déteste voir le monde les écoutés. C’est comme si c’était la fin du monde s’ils ne les écoutaient pas. Il ne mange jamais un repas chaud, il déteste cela. Il trouve que la nourriture perd de son goût lorsqu’elle est chauffée. Son repas préféré est une bonne tranche de cerf crûe. Puisqu’il a mangé de la viande crûe durant toute sa vie, il est immunisé contre les maladies s’attrapant en mangeant ce genre de repas. Il est très rare qu’il ne se transforme pas en loup la nuit. Il adore se sentir libre dans son corps d’animal. Dans son corps humain, il se sent souvent emprisonné. Puisque c’est un oméga, il est souvent exclu des meutes et cela le blesse. Il a donc décidé de rejoindre une ‘‘meute’’ assez spéciale faite d’un métamorphe et d’un ange. Il a trouvé une nouvelle famille.


Rex a les cheveux noir corbeau, les yeux bleu outremer et la peau pâle. Sa particularité génétique est que ses poils et ses cheveux illumine d’un bleu lorsqu’il est fâché. Il possède un Crystal de l’explosion capable d’emmagasiner son évolution génétique, mais lorsqu’il est transformé en loup, celui-ci disparait et la fourrure du loup peut s’illuminer. Sous sa forme de loup, son pelage est de couleur blanc, mais il est noir sur la tête en passant par le dos, puis sur sa queue. Ses armes : poings américains (voir: http://img15.hostingpics.net/pics/864267armegriffe.jpg ) et son épée (voir: http://img15.hostingpics.net/pics/146718110846animeandmangadarkdemon.jpg ).



III- Il était une fois…



VOICI MON HISTOIRE ...

Je marchais dans cette ville. Une chose que je n’avais jamais fait jusqu’à maintenant. Je viens de la forêt. Mon plus loin souvenir se passait dans la forêt. Je ne connais pas mes vrais parents, ceux qui m’ont conçu. Ils ne devaient pas beaucoup m’aimer puisqu’ils m’ont abandonné lorsque je n’étais qu’un nourrisson. Je serais mort aujourd’hui si les loups ne m’avaient pas été adoptés. Ce sont eux qui m’ont éduqué, mais j’ai appris à parler par moi-même. Pour se faire, j’ai observé le comportement de ceux qui me ressemble physiquement. Je le fessais quand je n’avais rien à faire. Je me rappelle encore la première fois que j’ai aperçu cet ‘‘homme’’ et cette ‘‘femme’’.

*Flashback : Je fixais le sol impassible analysant la situation. J’étais minuscule à l’époque, mais déjà j’étais fort. Peut-être était-ce dû au fait que je n’abandonnais jamais ou que l’on me sous-estimait, je n’en savais rien. Oui, ces louveteaux ne devaient pas être habitués de combattre contre un petit garçon d’environ trois ans… Ici, maintenant, devant le louveteau le plus fort du groupe, je ne me sentais pas encore accepter. Pourquoi? Pourquoi faut-il toujours qu’ils m’attaquent sans raison? Est-ce seulement parce que je suis différent? Déjà, tout un groupe nous entourait pour voir si j’allais réagir face aux grondements du loup-gris. Il n’aimait pas que je le regarde de haut. S’il n’aimait pas ça, il n’avait qu’à faire comme moi et se tenir sur deux pattes… Malheureusement pour lui, le seul ayant réussi cet exploit jusqu’à maintenant était moi. Loup-gris se remit à grogner. J’étais venu dans la forêt avec tous les jeunes loups pour ne pas être le seul gamin à rester à la grotte, mais maintenant, mon choix me répugnait. J’étais coincé avec la petite gang à loup-gris et ils voulaient se venger. M’étais-je réellement abaissé au rang de bêta, de suiveur, celui du petit chienchien? Non! Je valais mieux que ça! Je souris, puis levant la tête avec un regard intense, je me mis à fixer les yeux de loup-gris. Il voulait voir mon regard déminant? Il allait le voir! Seuls mes yeux parlaient pour l’instant, mais au moment où il se jeta sur moi, tout mon visage changea.  J’étais maintenant enragé. Je le frappais de toutes mes forces quand il fût dans les airs. Il vola dans le sens inverse de son saut avant de foncer sur un arbre et de retomber lourdement au sol.

Je me mis à marcher vers lui, j’allais lui faire la peau. Il était blessé aux côtes, c’était assez voyant. Toujours caché ses faiblesses me dis-je. Ce louveteau est pathétique… Il bondit sur moi en visant ma gorge. Le coup me prit de cour. Jamais je n’aurais pensé qu’il essayerait de me tuer… J’eus le réflexe à la dernière minute de lever mon bras. Il mordit donc dans la chair de mon avant-bras droit. Il ne lâchait pas prise tout en grognant. Moi, les yeux rivés sur mon sang dégoulinant au sol, j’étais paralysé. Que devais-je faire? Il fessait partit de la meute? C’est le fils du deuxième loup le plus fort de notre meute. Je ne pouvais pas le tuer non? Par contre, je savais ce qu’il attendait de moi, mais je ne le pouvais pas. Non, je ne pourrais jamais me coucher sur le dos et lui exposé ma gorge comme signe de soumission. Je n’avais pas peur de lui. Mon regard se releva vers sa morsure. Étais-je un loup oui ou non?!

J’utilisais ma main gauche pour le lever par le cou dans les airs. Sans lâcher sa prise sur mon bras, il apporta mon membre gauche dans sa course. Je me mis alors a serré plus durement ma prise avec mes griffes (malheureusement beaucoup moins puissantes que les siennes) et le fis tomber au sol sur le dos sans jamais lâcher ma propre prise sur sa gorge. En moins d’une seconde, nous fûmes tous deux au sol, moi au-dessus de lui. Cela le mit fou de rage. Il relâcha sa prise et essaya de me mordre partout où il le pouvait, mais il en fut incapable. Et bien oui, tout ce qu’il pouvait mordre était l’herbe puisque j’étais en train de l’étouffer. Je m’arrêtai soudainement, ce n’étais pas comme cela que je voulais le vaincre. Ouvrant la bouche en grand, je lui mordis le museau de toutes mes forces. Je sentis rapidement le goût chaud et métallique caractéristique du sang couler sur ma langue. Le louveteau s’immobilisa sur le coup. Je libérais ma prise et me leva pour le regarder de haut. C’était lui maintenant le chienchien. Il baissait les yeux à mon regard, sa queue était au sol immobile et me montrait sa gorge. Levant les yeux, je regardais un par un les autres louveteaux de son groupe. Chacun baissa les yeux devant mon regard.

Après cette matinée des plus atroces, je retournais à la marche à la grotte, mais il n’y avait personne. Les adultes étaient allés chasser. Moi, j’avais envie de voir mama. J’avais envie d’aller me réchauffé dans son pelage. Dans la meute, seul deux personnes m’acceptent. L’alpha et mama. Je décidais finalement d’aller me dégourdir les jambes.

Je ne courais à quatre pattes que depuis une quinzaine de minute lorsque le petit clan de loup-gris apparu. Non! Pas encore eux! Il m’avait suivi par mon odeur! Je ne pris aucune chance. Me dépêchant, je passais par le sentier interdit pour les louveteaux et me sauva d’une bagarre. Mon bras décida de ce moment pour me faire souffrir. Je montais donc dans un arbre, seul endroit où j’étais certain qu’ils ne me suivraient pas. Ils pouvaient parfaitement retracer mon odeur, mais ils ne peuvent pas monter dans un arbre comme moi.

Comme je me l’y attendais, il arriva au pied de mon arbre. Voyant que j’avais monté, il jappa. Je n’ai pas le droit aux grognements? Il avait changé du jour au lendemain seulement parce que je lui avais montré ma supériorité que j’étais le plus dominant des louveteaux? Ses compagnons semblaient paniqués. Que ce passait-il? Loup-gris se remit à japper d’une manière désespéré. Qu’est-ce qui pouvait presser autant? Je commençais juste à descendre de l’arbre quand j’entendis un son étrange. Un son que je n’avais jusque-là jamais entendu; un coup de feu. Me retournant trop vite, mon bras blessé fût incapable de me retenir et je tombais lourdement au sol. Lorsque je rouvris les yeux, les louveteaux avaient disparus et l’alpha se tenait à mes côtés. Que c’était-il passé? J’avais fait une toute petite chute d’environ deux mètre et demi. L’alpha devait avoir entendu les jappements stridents de loup-gris et le coup de feu. Le chef s’arrêta de grogner pour m’observer. Il me fit signe d’un coup de tête de partir, mais au lieu de l’écouter immédiatement, je tournais la tête vers nos ennemis. Mon cœur ne fit qu’un tour. Je ne suis pas le seul! Ces deux personnes, elles me ressemblent! Elles n’ont pas beaucoup de fourrure et peuvent tenir sur deux jambes! C’était une meute comme moi! L’une d’elle se mit alors à faire des sons étranges.

<< Ce doit être l’enfant que nous devions retrouver. Rex. Tous pensaient que le chef était cinglé de croire que son fils était toujours vivant, mais on dirait qu’il avait raison. >>

<< Il ne nous reste plus qu’à tuer ce loup et nous pourrons le ramené à sa famille. >>

<< L’enfant ne semble rien comprendre… Évidemment après avoir vécu toute sa vie dans la forêt, il doit être sauvage. Pourquoi Spinifer s’intéresse à lui qu’à ce moment de sa vie? Pourquoi ne l’a-t-il pas recherché après avoir tué sa mère? >>

<< Je ne sais pas moi! Demande-le au chef! >>

<< Jamais de la vie! Je ne suis pas suicidaire! Bon, je m’occupe de lui. >>


L’homme sortit son canon et commença à tirer sur le loup. Heureusement, l’alpha était fort et rapide. Il ne reçut qu’une balle  à l’épaule de sa patte gauche. L’alpha tua les deux humains devant moi. J’étais tétanisé, il les avait tués… C’était loin d’être la première mort que je voyais, j’avais moi-même tuer plusieurs gibiers, mais ceux-ci étaient différents; ils me ressemblaient. J’affichais un visage impassible lorsque l’alpha se retourna vers moi avec un visage sévère. J’étais prêt à recevoir sa colère.

Après cette histoire, j’ai commencé à faire plusieurs promenades dans le sentier interdit. Je me suis mis à écouter les conversations et à apprendre à parler, mais aucun loup ne me comprenait ou était capable de parler. J’étais donc incapable de savoir si je prononçais correctement. Heureusement, un jour, je rencontrais un jeune homme du nom d’Édouardo Suffrimiento. Il est devenu mon ami et m’a servi de professeur. En échange, je devais lui parlé de ma vie, de mon clan. Il semblait très intéresser à ma vie. Il disait que j’étais le premier homme élevé par les loups qu’il rencontrait. Je le trouvais très gentil, mais bizarre. Par exemple, il mangeait souvent avec des bouts de métal, il dormait dans une espèce de grotte super fragile qu’il appelait tente, il était toujours habiller d’étrange morceaux de tissus qu’il appelait vêtement, etc. À chaque fois que je le voyais, il voulait que je sois habillé (je détestais m’habillé, je me sentais ridicule) et il me donnait une multitude d’objet venant de son monde. Du monde des humains.

Un jour, il m’expliqua que chaque être vivant avait un prénom. Je lui demandais le mien et il m’expliqua que selon les bruits qui court : un garçon du nom de Rex avait été donné en sacrifice aux loups par sa mère pour se repentir d’avoir donné naissance au fils de ‘‘Spinifer’’, Lucifer incarné, puis le père du bébé avait tué sa mère pour cet affront. Il me dit qu’il pensait que j’étais Rex. Que ma mère s’appelait Jane Shaden. Il me promit ensuite qu’il n’avait jamais parlé et ne parlerait jamais de moi à qui que ce soit. Je fus fou de rage. Ma mère ne m’avait pas abandonné comme je le pensais, non, elle avait fait bien pire; elle m’avait offert en sacrifice. Mon père n’était pas mieux, elle n’aurait jamais fait cela s’il n’aurait pas semblé si cinglé. Cette journée-là, je suis partit sans un mot, le visage impassible.

Lorsque j’eus  huit ans, mon ami commença à m’apprendre à lire et écrire. Selon lui, cela pourrait m’être très utile plus tard. Là-bas, dans son monde, presque tous savait lire et écrire d’après lui. Je me mis donc à apprendre. Le soir, je retournais à la grotte et m’entrainais au combat avec mes amis, courrait et m’amusait. Selon la loi de la meute, si l’alpha mourrait, son remplaçant serait le père de loup-gris et si celui-ci mourrait, ce serait moi. Sentir que j’étais le troisième plus dominant dans la meute enragea loup-gris que j’appelais maintenant ‘‘Grey’’. C’était aujourd’hui le seul avec son père qui ne m’appréciait pas dans la meute. Les amis de Grey avaient fini par m’apprécier, mais lui ne m’aimait pas. Je soupçonnais que c’était parce que j’étais humain. Comment Édouardo avait-il appelé ca déjà? Ah oui! Du racisme…

À l’âge de treize ans, une chose que je croyais impossible arriva. Une chose qui nous dévasta tous. Le père de Grey, Blackhole défia l’alpha en duel singulier jusqu’à la mort pour le titre d’alpha. Le vainqueur surpris tout le monde. Comment le maitre avait-il pu se faire battre? Lui… Le plus puissant… Mort par les crocs de Blackhole… J’eus des flashbacks de l’alpha m’acceptant dans sa meute, l’alpha me défendant, me sauvant la vie, etc. J’affichais un visage impassible, mais je brulais intérieurement. Blackhole se leva donc de toute sa splendeur et nous fixa de son regard. Je tombais à genoux et les loups se couchèrent au sol pour lui montrer le respect. Je fis tout de même une des plus grandes erreurs. Pourtant, je connaissais la règle. Nous ne devions pas le regarder dans les yeux, mais fixer le sol. Tous le fessaient sauf moi. J’en étais tout simplement incapable. J’avais l’impression qu’il me mitraillait du regard. Il se mit à grogner les oreilles couché par derrière. À mon tour, je grognais. Il n’allait pas s’en sortir si facilement! Il se mit alors à courir. Je me levais d’un bond certain qu’il allait m’attaquer, mais ce lâche sauta sur la louve à mes côtés.

<< - Mama! >>

Je vis rouge. Blackhole avait mordu la gorge à mama et il était en train de la secouer comme si c’était un simple lapin, le sang giclait partout. Il la relâcha ensuite et fixa mon regard. Il semblait dire : << Et maintenant, oses-tu toujours me regarder de haut? >> . En moins de deux minutes, il avait tué les deux personnes les plus proches de moi. J’aurais tant aimé être un loup à ce moment, mais je n’étais qu’un vulgaire humain. Je n’attendis pas une seconde, le regard vide je sautais sur l’immense loup. Édouardo m’avait déjà parlé de personne montant sur un taureau ou un cheval enragé pour le plaisir. En ce moment, accrocher à la fourrure du dos de Blackhole, j’avais l’impression de faire ce sport. Contrairement à ce que devais ressentir un cow-boy, moi je ne m’amusais pas. J’étais fou de rage. Je me mis à le mordre partout où je le pouvais et à lui donner des coups de pieds sur la mâchoire. Malheureusement, il ne prit que peu de temps pour se défaire de ma poigne et me tirer au sol.

Je revins alors à la charge, mais il m’intercepta et me mordit les côtes. Je lui rentrais mes ongles dans les yeux. Je sentis mon sang se mêler à celui de mama, le sang qui m’avait éclaboussé, le sang encore chaud. Pourquoi l’avait-il tué? Elle ne le méritait pas, elle qui avait toujours été la plus douce… Je ne laisserais pas ce monstre m’ordonner des ordres, le seul qui pouvait me soumettre était l’ancien alpha, mais même là, je ne l’écoutais pas toujours. J’étais différent, j’étais un humain élevé par les loups qui ne se soumettaient à personne. Même Édouardo, il m’avait dit que j’étais du genre rebelle. La rage me donna assez de force pour pouvoir le blesser gravement, mais pas pour le tuer, je visais mal puisque j’étais conduit par la rage. Je lui avais détruit les yeux, lui avais entré une écharde dans la patte arrière droite et frappé dans ses anciennes blessures créés par l’ancien alpha. Moi, j’avais perdu tant de sang que j’avais perdu connaissance. Il était beaucoup plus fort que moi. Tout en tombant dans un sommeil profond, je me promis que je me vengerais un jour de n’importe quelle manière même si je mourrais.

Étrangement, je repris conscience. Pourquoi n’étais-je pas mort? J’ouvris les yeux assez difficilement. Édouardo me fessais face. J’avais une serviette chaude sur le front et il avait bandé mes blessures. J’essayais de me lever, mais une douleur aiguë se fit ressentir immédiatement. Édouardo tourna la tête vers moi en me regardant bougé et m’aida à me recoucher.

<< Content que tu sois enfin levé. Tu étais dans les pommes depuis deux jours. Deux loups ton apporter à moi avant que tu te fasses réellement tuer. Sérieusement, qu’est-ce qui t’es passé par la tête? Tu voulais mourir ou quoi? Tu dois avoir faim tiens un bol de soupe. >>

Une fumée s’éleva du bol. Je l’observais d’un mauvais œil. Pourquoi la nourriture s’évaporait? Édouardo me fit signe d’y goûter. Me pinçant le nez, j’appuyais le bol à ma bouche et avala une lampé de ce jus étrange avant de tout recraché.

<< Beurk! >>

Mon ami me regarda en fessant la moue.

<< Tu n’aimes pas ma cuisine? >>

<< Ça brûle ton truc! En plus, sa fume… >>

<< À je comprends, tu n’as jamais mangé de nourriture cuite. >>

Je le regardais bizarrement. Qui pourrait avoir l’idée de cuire sa nourriture? Mon ami se mit à chercher dans son sac jusqu’à ce qu’il en sorte une miche de pain.

<< Tiens c’est du pain, dit-moi si tu aimes ça. >>

Je touchais du bout du doigt la nourriture. Elle n’était pas chaude. Peut-être que l’intérieur l’était… Mon ami le sépara en deux et commença à manger le pain. Il mangeait même la pelure.

<< Pourquoi manges-tu la pelure? >>

<< Ce n’est pas une pelure, c’est la croute. Goûte, c’est délicieux. >>

J’y goutais. Ce n’était pas aussi bon que la viande, mais c’était mieux que sa soupe au goût de vomi. Edouardo me passa ensuite des fruits. Eux, je les avais déjà goutés et j’aimais ça (pas autant que la viande).

<< Je vais t’amener dans ma ville et te montrer notre culture. >>

J’acceptais n’ayant aucune idée pour mon futur,  que pouvais-je faire d’autre. *


J’étais donc là à marcher dans cette ville ne sachant pas trop comment agir. Leur meute était gigantesque. Tout comme me l’avais dit Édouardo, tous était habillé. Ils n’agissaient pas comme les loups; personne ne venait me sentir. En fait, personne ne semblait m’observer, tous semblaient trop occupés. J’avais l’impression de voir des robots. Édouardo m’apporta dans un magasin pour que je puisse me trouver des vêtements de mon gout. Selon lui, le chandail à capuche vert et son jeans n’étaient pas mon style. À l’intérieur du bâtiment, je me choisis une camisole noire, un manteau blanc à manche courte, des accessoires pour les bras blancs, des gants noirs et des ceintures brunes.

Cinq ans plus tard, je m’étais habitué à ce nouveau monde et je savais exactement comment il fonctionnait. Par contre, je ne me sentais pas à ma place. Je remerciais donc Édouardo de m’avoir tant aidé, son grand frère Zabuzo; mon rivale, leur père Samuel qui nous avait montré l’art du combat (leur mère est morte) et je partis à l’âge de dix-huit ans. Je retournais dans la forêt.

Après avoir tué Grey (sans mes armes) qui avait été nommé le nouvel alpha (il a tué son père), je nommais Richard, un loup qui avait toujours été calme et à l’écoute, pour être alpha. J’avais confiance en lui pour ramener la paix dans la meute. Plusieurs loups heureux de me voir en vie et devenu si fort, m’ont sauté dessus tout content. Je ramassais ensuite mes armes et me mis en route dans la forêt. J’avais envie d’être un peu seul.

J’avais vingt ans lorsque l’explosion eu lieu. J’étais en train de dormir lorsque l’onde me frappa et que je percutais un arbre. Une douleur infernale se déclencha alors en moi. Ce ne pouvait pas être dû à ma collision. Ca fessait trop mal… Ouvrant les yeux, j’eus la peur de ma vie. Je changeais. Mes os se cassaient, ma peau fessait des vagues, des poils poussaient et ma vision changeait. Que ce passait-il? Après deux minutes, la douleur s’arrêta. M’observant de tout angle, je compris que j’étais un loup. Enfin! De plus, je n’étais pas n’importe quel loup, j’étais le plus grand loup jamais vue. Je devais mesure environ 2,5 mètre de haut. Voyant que c’était la pleine lune, je me mis à hurler. J’étais si heureux. Je me mis à courir aussi vite qu’un guépard vers la ville la plus proche. Là-bas, c’était la folie. Je n’étais pas le seul loup. Je n’étais pas le seul monstre. Il y avait des vampires, des humains avec des partis d’un animal et des humains avec des ailes. Que ce passait-il? J’étais content d’avoir beaucoup lu les histoires surnaturelles. Grâce à elles, je comprenais mieux ce qui se passait.

Je me dirigeais dans le chemin principal et dans une vitrine, je pus mieux me voir. J’étais un immense loup ressemblant à un husky, j’avais le pelage blanc, mais avec du noir sur la tête en passant sur le dos jusqu’au bout de la queue. Une paire d’yeux bleus azur illuminait. J’étais magnifique. J’étais enfin un loup! Mon rêve devenait réalité! Je me mis à courir à toute allure, j’étais libre comme l’air. Tout à coup, je marchais sur un objet étrange. Un crystal que je n’avais jamais vue jusqu’à maintenant. Je le pris dans ma gueule et alla dans une grange où je m’endormis. Je me réveillais étant humain. Oh non! J’étais furieux. Pourquoi?! Pourquoi étais-je de nouveau humain? Peut-être tout cela n’avait été qu’un rêve… Mes armes avaient réapparut à mes côtés. Je relâchais le crystal qui illuminait dans ma bouche. Dès qu’il ne toucha plus ma peau, il arrêta de briller. Mes cheveux et mes poils se mirent alors à illuminer d’un bleu céleste. Étrange. Je retouchais le crystal et arriva à la conclusion que je n’illuminais plus lorsque je le touchais. Je le mis donc dans mes poches, pris mes armes et alla acheter un collier pour le garder en tout temps avec moi.

Quelques mois plus tard, je sus que j’étais un loup-garou oméga au pouvoir de l’air. Étant oméga, je pouvais apaiser les autres loups et je résiste au pouvoir des alphas. C’est pour cela que je fus rejeté de deux meutes que j’essayais d’entrer. C’était assez frustrant. J’étais de nouveau anormal.

Plus tard, je rencontrais une jeune femme du nom de Carly. Celle-ci était restée coincé dans la glace plusieurs années. Elle est très belle et très intelligente. Cette jeune femme est un métamorphe en dragon d’eau (oui, je vous assure) au pouvoir de l’eau. Avec elle, je me sens bien. Un loup ne s’attache qu’à une personne dans sa vie et c’est pour toujours, moi, je me suis attaché à Carly. Elle m’a aussi fait connaitre Taylor. Ils sont ma meute maintenant. Aujourd’hui, j’ai trouvé ma place et j’en suis heureux.




IV- Qui je suis réellement?



Initiale de ton nom: AT
Age: Entre 15 et 20 ans
Sexe: Femme
Où as-tu trouver le forum ?: Je l’ai créé
Idée de nouveauté? ?: En cours
Es-tu enregistrer dans le répertoire de ta race: Oui
Double compte: Oui


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]


Dernière édition par Rex Shaden le Dim 11 Oct - 13:01, édité 10 fois

_________________
avatar
Rex Shaden

Messages : 41
Date d'inscription : 09/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Loup-Garou
Élément: Air
Arme: 2 poings américains avec couteaux rétractables au bout / Lourde épée

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t51-loup-garou-omega-impass

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loup-Garou Oméga / Impassible

Message par Carly Bluefire le Mar 29 Sep - 21:22

Bonjour à toi premier loup-garou Oméga.

_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loup-Garou Oméga / Impassible

Message par Rex Shaden le Dim 11 Oct - 13:02

Je suis prêt à valider ma fiche.

_________________
avatar
Rex Shaden

Messages : 41
Date d'inscription : 09/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Loup-Garou
Élément: Air
Arme: 2 poings américains avec couteaux rétractables au bout / Lourde épée

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t51-loup-garou-omega-impass

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loup-Garou Oméga / Impassible

Message par Carly Bluefire le Dim 11 Oct - 13:05

Je te valide et te mets ta couleur Very Happy

_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loup-Garou Oméga / Impassible

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum