[ÉVENT 1 RP] L'invocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par PNJ le Dim 4 Oct - 21:54

Le froid et la pluie voilà tout ce qu’il méritait. Qu’avait-il donc fait de si mal? La vie est si cruelle… Marchant difficilement, étant habillé d’une simple tunique brune délavée, s’appuyant sur un mince bâton de bois et essayant de tenir debout, le vieil homme vit enfin une source d’espoir. Eh bien oui, après toutes les mal chance endurés dû à l’explosion, il avait enfin trouvé un refuge. L’endroit semblait désert, il ne voyait personne et n’entendait aucun bruit. Il analysa le bâtiment de l’extérieur tout en s’accotant contre un arbre gigantesque. On aurait pu le prendre pour une ancienne gare, mais il n’y avait pas de rails. L’endroit était en piteux état. N’ayant pas le temps de faire le difficile, il frappa la porte. Comme il s’y en attendait, personne ne répondait. Il commença alors à forcer la porte, mais compris rapidement qu’elle était trop lourde pour lui. Marchant le long du mur tout en s’appuyant d’un côté au mur et de l’autre à sa canne, il essaya de trouver une autre entrée. Il finit par dénicher une série de fenêtres. La deuxième était presque toute arrachée. Il entra par la fenêtre. Plusieurs corps gisaient au sol, mort selon diverse cause. Étrange se dit le vieil homme. Le plancher possédait environ cinq centimètre d’eau glacé tombé du ciel. Cette eau s’écoulait de l’étage et restait coincé sur les carreaux du rez-de-chaussée. Malheureusement, s’il ne voulait pas mourir, il devrait se trouver un endroit plus sec. Il monta alors à l’étage où l’eau s’écoulait par les trous du plancher. Une chose des plus étranges capta son attention. Au beau milieu de la pièce, un rocher touchant presque le toit était connecté à diverse fils électriques et entouré de plusieurs bombonnes d’extincteurs de fumée. La pluie venait de s’arrêter et le crépuscule se levait. Le rocher se mit alors à se fracasser comme par magie, où la roche s’éloignait les unes des autres, une lumière bleue apparu. Une voix grave se mit alors à l’appeler à lui. Le vieil homme la prit comme une réponse de dieu face à tous ses supplices. Il s’élança vers le rocher non sans tomber deux fois et alla toucher la pierre. Dès que sa main fût en contact avec l’étrange matière, le rocher devint complètement bleu et un trait de lumière et d’énergie en sortit. Ce rayon lumineux d’énergie percuta le toit en créant un énorme trou, puis transperça les derniers nuages avant de toucher la lune qui venait à peine de commencer sa tournée. Le rayon lumineux devins alors rouge et la plus grande lumière de la nuit changea de couleur pour celle du sang. Le vieil homme était paralysé, il ne pouvait plus bouger et une douleur lancinante se répercuta dans chacun de ses cellules. Un symbole écarlate se dessina au sol (voir : http://img15.hostingpics.net/pics/338153cercledinvocation.jpg ). Il n’avait jamais appris ce langage, ne l’avait jamais appris et ne le voyais même pas en entier, mais étrangement il comprit leurs signification. Les quatre esprits enfermés dans le rocher avec leur énergie débordante allaient bientôt être libérés. La lune rouge était la clef pour leur invocation et il l’avait activé en touchant le rocher.

Le portail avait été activé, la porte d’une autre dimension ouverte. Les quatre esprits se regardèrent. Qui allait être le premier à atteindre son réceptacle? Qui allait pouvoir passer et qui allait rester? Sans attendre une seconde de plus, les esprits sautèrent dans le vide. Descendant à la vitesse de la lumière (299 792 458 m/s), ils arrivèrent rapidement devant leur réceptacle respectif. Fenrir apparu devant une jeune femme froide semblant n’avoir aucun sentiment. Intéressant se dit-il. Gorgone s’arrêta devant une gothique aux yeux rose.  Une femme au moins se dit-elle.  Chimère tomba sur une demoiselle aux cheveux mauve. Les temps change vite se dit-il. Oiseaux-tonnerre (voir : http://img11.hostingpics.net/pics/536622oiseauxtonnerre.jpg ) n’eut pas le temps de passer par le portail avant qu’il ne se referme. Dehors, le rayon lumineux avait cessé, mais la lune restait rouge(le vieil homme est tombé inconscient, mais son corps est coincé contre la roche). Les trois esprits n’étant pas à leurs premières fois dans cette dimension s’avait qu’ils allaient apparaitre sous forme de fantôme aux tons de rouge et que seul l’élue pouvait le voir. Par contre, ils ne savaient pas que chaque être humain possédait maintenant un pouvoir élémentaire et que les Créatiques étaient nés. Ce tenant devant leur réceptacle, les esprits leur firent signe de les suivre. Ils voulaient amenés leur humain personnel à la pierre sacrée afin d’accomplir la cérémonie. La seule manière de pouvoir réellement exister dans ce monde était de suivre deux étapes. La première d’entrer dans le corps d’un élue, la deuxième de sortir du corps durant la mort de l’hôte et la troisième tuer dix personnes chaque heure. Le jeu avait commencé… Les créatures mythologiques devaient maintenant convaincre l’humain d’aller au beau milieu de la forêt.

[HORS RP : Voici à quoi ressemblent les esprits dans leurs vrais corps
FENRIR -> http://img11.hostingpics.net/pics/443311Fenrir.jpg
GORGONE -> http://img11.hostingpics.net/pics/325862gorgone.jpg
CHIMÈRE -> http://img11.hostingpics.net/pics/602730chimre.jpg
L'ordre est: PNJ, Gabriella Vampora, Fenrir-Bianka S.,  Reena Edmond, Etc. (Taylor Prystal embarquera à la fin)]
avatar
PNJ
PNJ
PNJ

Messages : 14
Date d'inscription : 04/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t55-les-pnjs#569

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Gabriella Vampora le Mar 6 Oct - 17:37

La plus grande aiguille de mon horloge murale venait à peine de dépasser minuit quand je dirigeai mon regard vers la fenêtre. Je ne voyais rien dehors sinon la pluie et les éclaires qui zébraient le ciel nocturne. Je poussai un long soupire me disant que je devrai passer la nuit à l’intérieur de mon manoir et me laissa emporter par mes rêveries. Soudain un murmure me sortir de mon état lunatique. Mes yeux roses parcoururent la pièce aux mures rouges sans apercevoir personne. Je souri me disant que mon imagination débordante m’avais une fois de plus trompée et je m’attardai a chacun des détails qui formait la décoration de ma salle de séjour. Les rideaux noirs échiffés, les chandeliers sur mon vieux buffet de bois usé par le temps, ma bibliothèque remplie à craquer de mes lectures, les vieux portraits de famille, le plancher qui grince sous nos pieds, l’escalier menant au sous-sol, auquel il manquait des marches, tous ces détails qui sembleraient effrayants pour quelqu’un d’autre me rassuraient. Cette pièce comme toutes celles du manoir était bien ordonnée pas un livre de travers, pas la moindre poussière et surtout pas la moindre tache de sang.

Soudain la voix revint à mes oreilles, plus forte et plus précise que la dernière fois. Je me levai d’un coup et manqua de peu de faire basculer vers l’arrière, le fauteuil dans lequel j’étais assise plus tôt. Une ombre se déplaça sous mes yeux. On aurait dit une personne. La silhouette était délimitée d’un trait rouge. La distance entre moi et elle réduisait. Je voulu reculer et tomba dans mon fauteuil qui cette fois bascula vers l’arrière. Je poussai un petit cri aigue. J’entendis un rire hautain qui venait certainement de cette créature sorti tout droit de mon imagination. Ca ne faisait pas si longtemps que j’étais levé, peut-être étais-je encore endormi? Ou bien étais-je devenue folle? Je me suis relever et j’ai regardé le couloir qui traversait le rez-de-chaussée du domaine. Je mis suis précipité sans me préoccuper de l’ombre qui s’élançait à ma suite. Mes pas et les bruits du plancher qui grinçait résonnaient dans l’étroit couloir. Mes yeux roses se posèrent sur la porte et ne la quittèrent que lorsque ma main droite se posa sur la poigné.

D’un coup j’ouvris grand la porte. La pluie n’avait pas cessé. Hésitant à me précipiter dehors sous la pluie battante, je regardai derrière moi. L’ombre était toujours là. Elle me parlait. Mais je ne l’écoutais pas. Pas une seconde. Mon instinct me disait que je ne devais pas lui faire confiance. Je posais un pied sur le sol boueux, puis l’autre. Je refermai la porte et la barra avant de me mettre à courir à en perdre haleine, sous l’orage.

_________________
avatar
Gabriella Vampora

Messages : 78
Date d'inscription : 08/06/2015

Caractéristiques
Race: Vampire
Élément: Air
Arme: Un fouet, deux poignards et une arbalète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Fenrir-Bianka S. le Mer 7 Oct - 19:40

Un sol écarlate, une odeur de putréfaction, des têtes roulantes dans une boue colorée, des fraisiers écrasés, des membres arrachés, des cris de souffrances, etc. Les conditions étaient toutes réunies pour s’amuser.

J’étais tranquillement en train de me battre dans la campagne lorsqu’un rayon lumineux percuta la lune de plein fouet. Ce rayon passa de bleu à rouge. Qu’est-ce que c’était que ça? Pour moi, cette lune rouge évoquait une nuit sanglante. Par ma faute bien sûr. Et bien oui, je devais avoir tellement fais saigner mes adversaires que même la lune n’en pouvait plus. Étant le démon du ‘‘TDI’’, communément appelé le problème de personnalités multiples, j’étais du genre assez démente et anormale. J’aimais bien ça. On m’avait déjà dit que j’étais une espèce de démone-métamorphe. Pourquoi pas? Ça sonnait bien comme nom. Je continuais de me battre ainsi tout en pensant à cette lune splendide. Parfaite. Elle allait exactement avec mes armes; rouge sang. Mon arsenal devenait toujours de cette couleur lorsque c’était moi le leader. Cette ambiance écarlate me donnait de la force pour combattre. Elle… Comment dire? M’électrisait.

Je profitais au maximum de mon temps, puisque dès qu’une goutte de mon sang coulerait, je devrai me battre avec mes sœurs pour être le chef. Ce n’était pas le seul moment où je me bagarrais avec elle, lorsque notre corps s’endort, nous nous remettons à nous disputer. Mes sœurs sont si faibles… La preuve que je sois la sœur alpha est que lorsque je gagne, nos cheveux deviennent écarlates. En tout, nous sommes cinq, il y a moi, la forte (violente qui ne ressent aucune émotion, sociopathe), la faible (toujours stresser, pleure facilement, paranoïaque), l’affectueuse (cherche l’amour, voit des couples partout), la protectrice (hyper protectrice envers ses amis) et l’audacieuse (recherche toujours l’adrénaline). Pour être la gagnante de notre petit combat intérieur, il faut convaincre nos sœurs que nous sommes les mieux placés pour cette situation. Malheureusement, il y a aussi une contraindre; on ne peut pas gagner deux fois de suite.

Je me battais avec ces fermiers depuis que j’avais pris le contrôle. En fait, l’audacieuse contrôlait notre corps avant qu’elle ne se fasse frapper par un homme qui s’était fait voler son portefeuille (devinez par qui). En se fessant frapper, elle s’était mordu la langue et la guerre avait explosé dans notre tête. J’avais gagné. J’avais tué trop facilement l’homme qui nous avait frappées, puis j’ai commencé à tuer tous ceux vivant sur ces terres. J’étais dorénavant dans un champ de fraises entourée d’un bain de sang, mon œuvre. Je ne sais plus exactement combien de tête j’avais arrachés, peut-être deux cents cinquante ou plutôt trois cents… Je ne sais plus. Mes ennemis avaient été assez faciles à battre. Il n’y avait maintenant plus personne avec qui me battre. Je me dirigeais, donc vers la ferme pour faire un petit somme.

Cependant, une forme aux contours rouge apparu devant moi au même moment que le rayon lumineux cessa. C’était quoi ça? On aurait dit un chien gigantesque avec des cornes et quatre yeux. Non, mais j’hallucine maintenant?! Je continuais à marcher comme si de rien n’était. J’avais mieux à faire. Cette chose couru alors vers moi et se mit devant moi dans l’idée de m’arrêter dans ma course, mais je savais qu’elle n’était pas réel. Je ne suis pas idiote, ce genre de chose n’existe pas. Je passais alors au travers de l’illusion rougeâtre. J’eus un frisson en fessant cela, mais je ne le laissais pas paraître. Je devais vraiment être fatigué… Le mieux serait de passer mon tour à l’une de mes sœurs. J’ouvris la porte d’un coup de pied puisque je n’avais pas envie de perdre mon temps à chercher des clefs fantômes. J’eus immédiatement le réflexe de me mettre en position de combat, mon sabre dans la main. Devant moi se tenait la même forme étrange. Elle grognait. Non, mais pour qui se prenait-elle? Ce n’est pas le centre de la planète!

<< Dégage de là! >>

Je ne lui laissais même pas le temps de répondre; je repris mon chemin vers la salle de bain. Il jappa alors en ma direction et je pus apercevoir sa double langue. Sérieusement? Une double langue? À quoi cela pouvait-il bien lui servir? Je me mis à nettoyer mes armes dans le lavabo. Si je ne le faisais pas maintenant, le sang serait difficile à faire disparaître (ce n’est pas l’idée qui me déplaisait, mais le fait que tous sauraient facilement que je suis une meurtrière) et je suis certaine que Fen-faible ne serait pas capable d’y toucher dans cet état. Le chienchien, voyant que je me fichais complétement de lui, se mit à passer et repasser au travers de mon corps. Celui-ci se mit peu à peu à se refroidir. J’avais hâte d’en avoir fini avec cette tâche et d’aller me coucher. Je commençais à ressentir les effets de mes heures d’amusements; mes muscles tremblaient de fatigue et mes paupières étaient lourdes. Je rangeais mes armes dans leurs étuis respectives, puis j’allais me coucher dans une petite chambre. Mon plan était simple; je devais laisser le contrôle à Fen-faible durant la nuit, puis lorsque les chasseurs arriveraient, ils ne verraient qu’une petite fille effrayer. Trop faible pour avoir pu créer un tel massacre.

Malheureusement, tout ne se passe pas comme on le désire. Mon hallucination me pourrissait la vie. Était-ce un sort que m’avait jeté un de ces fermiers? Non. La magie n’existe pas Fen-forte. Arrête de penser à n’importe quoi ou tu vas devenir cinglé. Finalement, je réussi à m’endormir malgré les allers retours interminable de la brise fantôme.

*RÊVE : Noir. C’était la seule chose visible. Mes pieds touchaient à terre, c’était la seule sensation que je pouvais sentir. Aucune odeur. Je savais où j’étais, où nous étions; dans l’arène, notre ring personnel, notre tête. J’entendais Fen-faible pleurer un peu plus loin. Fen-audacieuse, Fen-protectrice et Fen-affectueuse se mirent à parler toutes en même temps.

<< Enfin c’était le temps! >>

<< Tu as été imprudente! On aurait pu se faire disputer par ta faute! Tu es aussi désespérante que Fen-audacieuse!>>

<< Tu aurais pu au moins garder les mecs ‘‘sexy’’ en vie! Comment veux-tu que l’on se trouve un petit-ami si tu les zigouilles tous?! >>


C’était toujours la même histoire… Personne n’est content.

<< Fermez-là! Je me fiche complètement de quoi vous pensez! >>

<< Et c’est toi qui dit ça? Je te rappelle que tu t’es endormi pour demander à Fen-faible de te couvrir! >>


Le fait de partager le même cerveau est des plus désagréables, mais cela nous permet de suivre lorsqu’on arrive dans la cabine du capitaine. Agacé je la rembarrais.

<< Moi au moins je n’utilise pas Fen-affectueuse pour me trouver un coéquipier de combat! >>

<< Je n’aurais pas besoin de m’en trouver un si tu ne les détruisais pas tous! >>

<< Je déteste travailler en équipe! Il me gêne! Trouves en un qui a de l’allure et je ne le dégommerais peut-être pas! >>

<< Tu n’as pas de sentiment Fen-forte! >>

<< Toi tu en as trop Fen-affectueuse. >>

<< Non, mais mettez-la en sourdine! >>


Tous arrêtèrent de parler. Ce n’était pas tous les jours que Fen-faible criait. Elle pleurait toujours. Fen-protectrice lui demanda alors ce qu’elle avait et la pleurnicharde lui répondis.

<< Pensez… Pensez à la chose dehors. Je sens toujours la fraicheur de son contact. Que… Que nous veut-elle? >>

<< Ce n’est qu’une illusion… >>

<< N’en soit pas si certaine Fen-forte, je te rappelle que depuis l’explosion plusieurs choses étranges se sont produites. >>

<< Moi, je dis qu’on devrait essayer de le tuer. Il ne semble pas vouloir nous lâcher d’une semelle. >>

<< Ah oui! Et dit-moi comment tu comptes t’y prendre? Vraiment malin comme plan! >>

<< Je l’ais seulement proposé! >>

<< Peut-être qu’il a été envoyé par un mage super mignon! >>

<< Pourrais-tu penser sérieusement pour une fois Fen-affectueuse! >>

<< Parles pour toi! Tu ne penses qu’à ta dose d’adrénaline! >>

<< Je… Je crois que l’on devrait le suivre. >>


Non, mais qu’est-ce qui lui arrivait aujourd’hui? Elle devait s’être cognée solidement sur la tête… Non, elles étaient toutes tombées sur la tête. Cette chose ne pouvait pas exister…

<< Pourquoi penses-tu qu’il veut qu’on le suive? >>

<< Il ne voulait pas que l’on rentre dans la bâtisse. >>

<< C’est surement un sort pour nous empêcher d’entrée. Il doit y avoir un truc super puissant de cacher ici! >>

<< Qu’est-ce que tu voudrais que des fermiers cachent? Ils sont pauvres… Ils ne possèdent rien ayant un tant soit peu de valeur. >>

<< On va faire comme d’habitude, on va voter pour savoir qui va prendre le contrôle. Cette personne décidera de ce qu’il faut faire. >>

<< Je suis Fen-forte et je vote pour Fen-faible. >>

<< Je suis Fen-audacieuse et je vote pour Fen-protectrice. >>

<< Je suis Fen-affectueuse et je vote pour Fen-protectrice. >>

<< Je suis Fen-protectrice et je vote pour Fen-faible. >>

<< … C’est encore moi qui dois trancher? Je… Je pense réellement que l’on devrait suivre ce fantôme. Je suis Fen-faible et je vote pour moi. >>
*


Lorsque je me réveillais, c’était toujours la nuit. À chacune de mes respirations, de la buée sortait de mes narines. J’avais la chair de poule. C’était comme si j’étais resté des heures dans le réfrigérateur… Je me levais du lit et vérifiais si j’avais toutes mes armes. Ensuite, je passais par la cuisine pour me trouver de quoi manger. J’ouvris le réfrigérateur et découvris un tas de légumes et de fruit. De vrais petits fermiers me dis-je. Souriante, je pris le grand bol de bleuets et me mis à les manger tout en me dirigeant vers la sortie. Malheureusement, je ne pus en manger beaucoup avant de tous les échapper au sol. En ouvrant la porte, j’avais sursauté devant le gigantesque monstre. Il me fixait de ses yeux comme s’il pouvait lire en moi. Je me mis immédiatement à trembler de peur. Pourquoi avais-je voté pour moi? Avalant difficilement je lui dit d’une voie peu assuré.

<< Je vais te suivre! >>
Je crus premièrement qu’il ne comprenait pas le français, mais il finit par se lever et se diriger vers moi. Il se mit alors à me renifler, puis recula. Il avait un regard susperticieux lorsqu’il me répondit enfin.

<< Tu as changé. >>

Son haleine fétide m’inonda les narines. Comment était-ce possible d’être un fantôme et de puer autant! Sa voie était grave et neutre. J’étais incapable de déterminer à quoi il pensait. Mes jambes étaient en coton et j’espérais seulement pouvoir aller me cacher et passer le flambeau à Fen-protectrice. Pourquoi avais-je voté pour moi?!

<< Euh… Oui. >>

<< Tu n’es plus glaciale, mais plutôt peureuse. >>


Je ne dis rien. Je ne savais pas quoi dire. Après une dizaine de minute à m’observer, il me tourna le dos et se mit en marche. Sans trop savoir où il allait, mais voulant avoir raison auprès de mes sœurs, je me mis à le suivre.


_________________
avatar
Fenrir-Bianka S.

Messages : 34
Date d'inscription : 21/09/2015

Caractéristiques
Race: Démon
Élément: Terre
Arme: Épée (s'allongeant jusqu'à 2m) / 2 pioches / Trident lançant des petits diamants (venant de son pouvoir de la terre)

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t65-fenrir-bianka-syloram-l

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Reena Edmond le Mer 7 Oct - 21:49

-Ça va Sam! Fout moi la paix!

-Tu ne comprends pas! Tu ne peux pas t'absenter pendant tous ce temps! De un, ta soeur s'inquiète et de deux, on a besoin de toi ici. J'ai besoin de toi.

Je soupirai et secouai la tête. Sam était mon meilleur ami, mon amoureux, la meilleur personne que je n'ai jamais connue. Mais parfois il devenait trop protecteur, comme en ce moment.

-C'est toi qui ne comprends pas Sam. Des gens ont besoins de moi, là-dehors. Je dois les aider. Ils ont peut-être personne d'autre pour les sauver.

Sam parut lasse.

-Tu n'as pas à sauver tout le monde, Reena.

Je secouai encore la tête et me retournai vers la porte. On habitait toujours la maison où je vivais avec mes parents avant l'explosion. Dans notre quartier, trois maisons tenaient encore debout, dont la nôtre. Elles étaient salement amochées, mais faisaient le travail.

-Je sors, dis-je,  J'ai besoin d'air.

Sans attendre la réponse de Sam, j'ouvris la porte et sortis.

L'air frais me frappa le visage. Comme j'aimais sentir le vent sur mon visage! Je marchai vers la rue, tête baissé, où plusieurs mauvais herbes poussaient de ci et de là, se combattant contre l'asphalte craquelé. La lune était la seule source de lumière dans les environs, les lampadaires ne fonctionnant plus depuis l'explosion.

J'inspirai un grand coup pour essayer de me calmer, la tête toujours vers le bas. Je détestais me disputer avec Sam. Encore moins quand je sais qu'il a raison. Dans un sens, j'étais d'accord avec lui. Ma soeur Eva avait besoin de moi à la maison et c'était mon devoir d'être présente pour elle. Mais je sentais que le monde m'appellait. Et je devais lui répondre.

Rendu au milieu de la rue, je levai enfin la tête. Et c'est là que je l'apperçue.

Cette forme ni solide, ni gazeuse se tenait là, devant moi. Je ne pus que distinguer un halo de rouge qui rougeoyait autre d'elle. Ce n'était pas une silhouette humaine, et ce n'en était pas une animale non plus. Elle était un pur mystère pour moi.

L'entité semblait me juger, m'évaluer. Mais je n’avais aucune crainte, aucune peur. Mes problèmes s’étaient évaporés, tous. Je voulais suivre cette ombre et rien ne m’importait plus que ça.

La silhouette commença alors à se mouvoir. Elle suivait la route, et bien sûr, je l'a suivi. Je marchais, ne sachant pas du tout où j’allais, pendant au moins deux heures. J’avais confiance en cette entité, bien que j’aurais dû savoir que je ne devais absolument pas. C’était une de mes règles, ne jamais suivre quelqu’un – ou quelque chose, avant de savoir ses intentions. Évidemment, à ce moment-là, je m’en balançais.

Je me réveillai enfin lorsque la silhouette commença à entrer dans une forêt sombre. Je venais juste de me rendre compte que j’étais partie loin, très loin de la maison. Sam et Eva allaient s’inquiéter. Je compris alors que mon meilleur ami avait que trop raison. Je ne pouvais partir et les laisser seuls, comme ça. Ils avaient besoin de moi tout comme j'avais besoin d'eux. Je décidai donc d’arrêter cette créature, qu’elle soit démon ou tout simplement Créatique.

Quelque soit le prix qui m'en coutera, je me battrai.

Je sortis les armes, mais rien n'y fit. Mes chakrams le transperçaient sans lui créer le moindre dommage. Je ne savais plus ce que je faisait. Je tournais, criais, frappais et, sans m'en rendre compte, j'étais rendu au milieu de la forêt. La fantôme m'y avais sournoisement amené. Lorsque je m'en rendis compte, j'arrêtai de rager. Des couettes de cheveux mauves tombaient devant mon visage et j'étais essoufflé. Je lui jetai un regard noir, et c'est à ce moment là qu'il parla pour la première fois. L'esprit a simplement dit;

-Je t'ai eu.  

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par PNJ le Dim 11 Oct - 20:31

L’esprit aux cheveux de serpents arriva en premier avec son humaine. Elle l’a trouvait bien étrange, un moment sourde et l’autre apeuré par un petit rire. La jeune femme l’avait pourtant suivi, malgré sa peur. Elle devait être plus amusante qu’elle le semblait… Gorgone était arrivé en premier, c’était la première fois que cela arrivait, elle allait en profiter. La reine des vipères observait la jeune gothique. Celle-ci semblait se demander où elle avait atterrit. Gorgone la dirigea vers l’étage où elle put voir le vieil homme coincé contre la pierre. L’humaine ne pouvait pas entrer dans le cercle tout de suite, elle devait attendre que la cérémonie commence. Elle ne pouvait donc rien pour le vieil homme. Gorgone était heureuse d’avoir un hôte aussi solide, elle n’avait pas encore fuit en courant, comme si elle avait vue des choses bien pires dans sa vie. Étrange. Vraiment très étrange…

L’esprit à la double langue arriva en deuxième avec la jeune femme aux cheveux blancs. Celle-ci lui donnait mal à la tête, durant la promenade, elle était tombée dans un piège à ours et elle avait de nouveau totalement changé. En moins de trois petites heures, son hôte avait passé de sociopathe à petite fille, puis à audacieuse. Sur qui avait-il tombé? Cette nouvelle jeune femme n’arrêtait pas de pousser les limites et de le défier. Fenrir aurait bien aimé être sous sa forme réel pour lui montrer un tant soit peu sa puissance. En un seul cri, il l’aurait mise K.O. Les simples humains, de petites créatures inoffensives comme cela n’ont que peu de pouvoir… Le loup à quatre yeux amena alors son humaine vers le deuxième étage. Celle-ci n’arrêtait pas de lui demander quand est-ce que l’action allait commencer. Elle disait qu’elle s’ennuyait. Pauvre idiote se dit le gigantesque loup. Elle n’a aucune idée de se quoi il l’attend… Il gronda en voyant tête de serpents. Comment avait-elle pu arriver avant lui? Il avait couru sans arrêt (très vite avec la troisième personnalité) et sa petite humaine avait été très enthousiaste à le suivre.

<< Tu es trop vieux pour tout ça Fenrir, abandonne. Tu n’es pas arrivé le premier comme les autres fois. >>

<< Moi au moins je n’ai pas une humaine se prenant pour l’ange de la mort. Regarde-moi cette pauvre chose… Tout en noir en? Elle se prend pour qui? >>

<< Cette pauvre chose comme tu dis est plus courageuse que toi mon vieux! >>

<< Énerve toi pas comme ça… Ah les femmes toujours dans leur semaine en? >>

L’arrivée de chimère et de son humaine arrêta la conversation. Son hôte était très amusante. On ne s’ennuie pas avec une jeune femme comme elle. Chimère étant l’esprit le plus sympathique aurait dû être le dernier esprit à se battre, mais au contraire; il avait été le premier. Dommage qu’elle soit si jeune… Son ancien hôte avait cinq ans et il était si protégé que l’esprit à trois têtes d’animaux avait dû attendre quatre-vingts années avant de pouvoir sortir du petit corps tout fripé.

<< Je suis totalement d’accord avec toi le loup. Pourquoi sommes-nous coincé qu’avec des sexes féminin? Ils ne servent à rien dans ce monde contrôlé par les hommes… >>

<< Fait attention à ce que tu dis sale matou! Je te rappelle que tu te tiens devant une reine! >>

Ils s’arrêtèrent de nouveau quand le rocher se mit à clignoter d’une lumière vive. Chaque esprit regarda alors leur réceptacle respectif, puis se mirent à marcher vers le cercle magique. Les humaines les suivaient contre leur gré, attirer par l’énergie maléfique. Cela allait enfin arriver de nouveau. Après deux cents cinquante ans, ils allaient être de nouveaux scellés pour ensuite revenir à la vie.
avatar
PNJ
PNJ
PNJ

Messages : 14
Date d'inscription : 04/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t55-les-pnjs#569

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Gabriella Vampora le Ven 23 Oct - 17:55

De temps à autre, mes pieds s’enfonçaient peu profondément dans le sol boueux. J’étais trempée et le vent me faisait trembler comme une feuille. Ma robe noire collait à ma peau et nuisait à ma course folle. Ma respiration saccadée devait s’entendre à des milles à la ronde. Il était évident que je ne tiendrais plus très longtemps. Je dus m’arrêter, mes jambes me faisaient trop souffrir et je m’essoufflais visiblement pour rien. La créature me suivait sans peine. Celle-ci me rattrapa et je constatai qu’en fait, d’une certaine façon je l’avais suivi, peut-être même devancé. Je me réprimandai mentalement d’avoir agi en idiote. Je m’apprêtais à rebrousser chemin quand je me rendis compte que je ne savais pas du tout où j’étais. Autour de moi il n’y avait que des arbres, des arbres, des arbres et toujours des arbres. Soudains en regardant mieux je distinguai une vielle usine abandonnée entre les branches.

L’ombre souhaitai mit conduire. Je mis ma peur de côté et la suivis en silence. Je me suis laissée guidée jusqu’au deuxième étage. Là, il y avait un vieil homme coincé dans une roche. Je me demandai bien ce qu’il faisait là, mais je ne me suis pas approché pour l’aider. J’étais dans la lune. Je réfléchissais aux humains que j’avais vidés de leur sang pour pouvoir rester en vie.

Soudain une voix me sortit de mes pensées

-Moi au moins je n’ai pas une humaine se prenant pour l’ange de la mort. Regarde-moi cette pauvre chose… Tout en noir en? Elle se prend pour qui?

De qui parlait-il? Peu importe. Je crois que la discussion continua par la suite, mais je ne m’en suis pas du tout occupée. Je préférais regarder la jeune femme qui avait suivi la deuxième ombre. Elle avait de longs cheveux blancs qui tombaient un peu plus bas que sa taille, des yeux bleu saphir et la peau un peu plus foncé que la mienne. Je ne pus m’empêcher de me demander comment son ombre avait réussi à l’emmener ici. L’avait-elle suivi de plein gré? Non, elle semblait trop intelligente pour ça. N’empêche se sauver et tomber pile à l’endroit où la chose que vous fuyiez voulait vous conduire est-ce vraiment intelligent? Je ne pense pas.

La conversation s’arrêta net au moment où une troisième ombre arriva, suivi elle aussi d’une humaine. Celle-ci semblait calme, même peut-être trop. Je regardai ses cheveux mauve et ses yeux de même couleur. Je me suis demandé si elle était un vampire. J’en doutais fortement et je passai à la question suivante. Y aurait-il une quatrième ombre? Le rocher se mit à clignoter comme pour me répondre et la conversation que je n’avais aucunement écouté, pris fin de nouveau.

Je me suis mise à avancer dangereusement de la roche. Je voulais m’arrêter, mais c’était impossible je ne contrôlais plus mes mouvements. La panique finit de me gagner lorsque je vis, sur le plancher, un cercle étrange de gravé.

_________________
avatar
Gabriella Vampora

Messages : 78
Date d'inscription : 08/06/2015

Caractéristiques
Race: Vampire
Élément: Air
Arme: Un fouet, deux poignards et une arbalète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Fenrir-Bianka S. le Sam 24 Oct - 12:49

Nous marchions depuis une éternité, je détestais marcher. Pourquoi m’étais-je donner cette mission ridicule? Suivre un fantôme antisociable. Je lui posais plusieurs questions depuis le début de la marche, mais il ne me répondait jamais. J’étais épuisé et écœurer au plus haut point. Où m’amenait-il? Fessait-il que ce ficher de moi? Étais-je vraiment en train de perdre mon temps? Je me mis à pleurer pour ma lâcheté. Je dois vraiment être la plus nulle de toutes mes sœurs… Le loup se tourna vers moi en grognant. Et bien quoi? Il n’aimait pas voir une jeune femme pleurer? J’aurais aimé pouvoir me fâcher comme Fen-forte, mais j’en étais incapable. Cet échec me refit pleurer de plus belle. Le loup se tourna vers moi et d’un coup rapide, il me sauta à la gorge. Je crus que j’allais mourir. Le seul réflexe que j’eus, fus de me mettre en boule les bras sur la tête. Regardant l’énorme loup, je vis sa soif de meurtre dans ses yeux. Je devais trouver un moyen de tomber dans les pommes et vite sinon j’allais mourir! Je sautais sur le côté pour esquiver son coup. Il se mit alors à courir vers moi. Il me chassait? Je me mis à courir, mais je n’avais fait que quelques pas que mon pied se coinça dans une racine et que je me mis à débouler dans le faussé. Lorsque je me relevais, je fis un pas derrière moi et c’est là que j’entendis le bruit de métal suivi d’une douleur immense.

*Débat intérieur : << Je suis Fen-forte et je vote pour Fen-forte. >>

<< Je suis Fen-audacieuse et je vote pour Fen-protectrice. >>

<< Je suis Fen-affectueuse et je vote pour Fen-audacieuse. >>

<< Je suis Fen-protectrice et je vote pour Fen-audacieuse. >>

<< Je suis Fen-faible et je vote pour Fen-audacieuse. >>
*


Cela me fessait un énorme bien de pouvoir contrôler mon corps habituellement, mais cette fois ci, c’était pénible. Si je n’avais pas voté pour moi, ce n’était pas pour rien, je ne voulais pas souffrir le martyr. Mes sœurs elles, elles savent où je suis blessée et à quel degré, mais ne ressente pas la douleur. J’utilisais la tête de ma pioche comme marteau pour me défaire du piège à ours. Je savais comment me libérer, il fallait mettre de la pression sur ce bout de métal. Dès que je fus sorti de ce piège bidon, je vérifiais ma jambe. C’était profond. Où est-ce satané loup que je lui fasse payer ça?! J’avais besoin de ma dose d’adrénaline pour oublier la douleur et je l’avais besoin tout de suite. Je sentis tout à coup quelqu’un qui m’observait derrière moi. Le loup. Je me retournais vers lui le sourire aux lèvres. Il se mit alors à grogner.

<< Espèce de nouille! Tu as vraiment réussi à te blesser avec ce piège pour animal? Ce n’est vraiment pas ma chance! Tomber sur une moins que rien comme toi! Non, mais séri… >>

<< Ferme-là! Fen-faible fait de son mieux respecte la. Elle voulait y aller de manière douce avec toi, mais tu es trop pathétique pour ça. En plus, tu as osé l’attaquer! Je vais te le faire payer sale cabot! >>

Je me mis alors à courir vers lui. Il semblait surpris. C’est toujours l’effet que nous fessons, ce n’est pas notre faute si nous changeons de place sans arrêt. Je lui sautais dessus et me mis à le frapper. Il grogna et se mit à m’attaquer à son tour. Il voulait me faire mal, mais tout ce qu’il réussissait à faire c’est me refroidir. J’avais seulement l’impression de me battre dans le pôle nord.

<< Non, mais toi tes vraiment têtue! On va être en retard si tu continu comme ça! Je n’ai jamais vue une petite humaine se mettre à essayer de me battre. Tu es vraiment stupide! Attends un peu que je sois en toi! Je vais te faire payer ton insouciance pauvre humaine! Tu ne sais pas à qui tu as affaire! >>

<< Non, mais tes cinglé en plus? Tu ne rentras jamais dans mon corps sale parasite. >>

L’animal sans corps me sourit de toutes ses dents (pointues comme pas possible). Un frisson de bonheur me parcourra l’échine. Oui! Tu vas souffrir! Sans plus penser, je me mis à courir vers lui le regard intense. Il essaya de me mordre, mais vue que cela ne marchait pas. Pour ma part, j’utilisais mon épée dans l’idée de le couper, le transpercer et le déchiqueter. Je me rendis assez vite compte que je perdais mon énergie sans le blesser, mais je m’en fichais. J’aimais l’attaquer même s’il ne ressentait rien. Cela le mettait fou de rage. Je me mis alors à rire. Oui, le petit loup ne peut rien faire pour se défendre. Il va mourir. Je ressentis tout à coup un léger mal de tête. Une de mes sœurs forçait sa porte pour me parler. Pourquoi? Pourquoi voulait-elle me déranger durant mon jeu? Elles ne sont pas drôle mes sœurs… Je la laissais entrer.

<< Qu’est-ce que tu fais? Ne perds pas ton temps avec lui, trouve un endroit où dormir! Je n’ai pas envie que tu nous mettes toutes dans… >>

C’était Fen-protectrice. De quoi ce mêlait-elle? Je lui refermais donc la porte au nez. Ce genre de chose était loin d’être important pour moi. Elles m’avaient sermonné durant tout le temps donné à Fen-forte et Fen-faible pour être chef, maintenant, je veux profiter de ma liberté un peu. Le loup se mit tout à coup à fuir. Peureux! Je me mis à courir vers lui, l’adrénaline me permettait d’effacer la douleur de ma jambe. Je savais pourtant que je ne devrais pas courir avec une jambe dans cet état, mais je m’en fichais. Je voulais ressentir se sentiment d’invisibilité.

<< Tu ne me rattrapera jamais à cette vitesse petite! >>

Il me gonflait sérieusement se loup de pacotille. Je serais les dents et lui répondit calmement.

<< Tu ne devrais pas sous-estimé un démon. >>

Son rythme ralentissa d’un coup, mais il se remit à courir à sa vitesse initiale après quelques seconde.

<< Tu ne sais même pas ce qu’est-ce qu’un démon alors arrête de raconter n’importe quoi. >>

Je grondais vers lui et accélérais ma course. Mon cœur battait à cent mille à l’heure, mes jambes étaient en feu tout comme ma gorge et les branches n’arrêtaient pas de m’égratigner le visage. Pourtant, je ne sentais plus ma jambe et j’avais toujours de l’énergie. L’adrénaline, c’est tout simplement magique. Je rattrapais enfin l’esprit après quelques minutes, je courais maintenant à ses côtés à la même vitesse que lui.

<< Je t’avais dit de ne pas me sous-estimé imbécile. >>

Le loup gronda et essaya de me dépasser, malheureusement pour lui, il en était incapable. On continua ainsi à courir à une vitesse surhumaine durant presque une heure jusqu’à ce que nous arrivions devant un vieux bâtiment délabré. Nous nous arrêtâmes au même moment.

<< Tu es tombé dans mon piège petite. >>

Je le regardais comme s’il était fou. Un piège? Son but était alors de m’apporter ici?

<< Tu te fou le doigt dans l’œil si tu penses que je vais te suivre! >>

Je fis alors demi-tour et essaya de faire un pas vers les arbres, mais j’en fus incapable. De plus, une étrange sensation me donnait envie d’aller à l’intérieur. Qu’est-ce qui m’arrivait? J’entendis le rire du vieux loup, me tournant vers lui, je le vis se licher les babines avec sa double-langue.

<< Qu’est-ce que tu m’as fait! >>

<< Je suis le démon ici. La lune t’attire vers le début de ta fin. >>

Je me mis alors à marcher vers le bâtiment à la fois curieuse et ne voulant pas lui montrer que j’avais peur.

<< Tsss… C’est tout ce que tu peux faire? Pathétique non, mais sérieusement? >>

Je marchais devant lui ce qui l’agaçait, il se mit alors à courir et moi aussi. Attirer par cette satané lune, je montais au deuxième étage où j’aperçu un homme coincé contre une roche. Étrange. Un peu plus loin, se trouvait un autre esprit beaucoup plus laid que le mien accompagné d’une gotique. Je n’étais donc pas la seule… J’essayais de lui parler, mais elle ne semblait pas me comprendre ni m’entendre. Pourquoi? Je finissais alors par me concentrer sur la conversation des esprits. Ils ne semblaient pas s’apprécier.

Un troisième esprit apparu alors accompagné d’une jeune femme. Pas de garçon? Fen-affectueuse ne devait pas apprécier… Tout à coup, une lumière vive se mit à clignoter. Elle venant du rocher. L’esprit loup me regarda alors tout sourire et se mit à marcher vers le cercle. Contre ma volonté, je me mis moi aussi à marcher vers le pictogramme autour de la roche (voir : http://img15.hostingpics.net/pics/338153cercledinvocation.jpg ). Je me plaçais sur le dernier cercle extérieur, j’avais l’impression que cet endroit m’appartenait, que mon nom y était inscrit. Pourtant, j’étais incapable de lire les symboles. Qu’est-ce que tout cela voulait dire? Je me tenais droite sans bouger, j’en étais incapable. Je vis les deux autres filles se placer dans deux autres points cardinaux. Moi, j’étais au nord. Il n’y avait personne à l’est, comme s’il manquait un groupe? Allait-il arriver en retard? Derrière-nous, se trouvait nos esprit respectifs. Qu’allait-il se passer? Ce loup n’allait pas réellement entrer en moi? Non…


_________________
avatar
Fenrir-Bianka S.

Messages : 34
Date d'inscription : 21/09/2015

Caractéristiques
Race: Démon
Élément: Terre
Arme: Épée (s'allongeant jusqu'à 2m) / 2 pioches / Trident lançant des petits diamants (venant de son pouvoir de la terre)

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t65-fenrir-bianka-syloram-l

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Reena Edmond le Dim 25 Oct - 19:14

Ce ne fut pas long avant que je ne retombe sous le pouvoir hypnotique de l’esprit. Il m’obligeait à le suivre, à marcher docilement près de lui. Mais un combat infernal faisait rage en moi. J’essayais de me libérer de son emprise, mais cette dernière était trop forte. Ma volonté de me libérer était forte, mais la malfaisance du monstre était beaucoup plus puissante.

Je ne savais pas où nous allions. Les conifères qui nous entouraient étouffaient la lumière de la lune et je ne voyais même pas où je mettais les pieds. Mais l’esprit, lui, semblait prendre de la force de l’obscurité. Comme s’il se nourrissait d’elle. Le halo rougeâtre qui flottait autour de lui s’intensifiait, si bien que je pus avoir une idée de ce qu’il pouvait ressembler.

Mais il ne ressemblait à rien de ce que j’avais vu auparavant.

Il se tenait à quatre pattes. Il semblait avoir un corps de lion et avait deux têtes animales que je ne pus identifier. Sa queue n’arrêtait pas de bouger, allant de haut en bas et de gauche à droite. Le monstre marchait avec assurance et une crinière de lion semblait entourer un de ses têtes.

Alors, tout bonnement comme ça, je me rappelai d’une créature de la mythologie grecque que j’avais vue dans un de mes livres sur le sujet.

Mon cœur s’arrêta de battre et je sentie mon sang quitter mon visage.

Une chimère.

Je ne peux rien faire, me dis-je, tout est fini.

Il était impossible que je puisse battre une chimère. Dans les légendes, même les plus grands héros ont échoués devant cette créature. Peu à peu, à mesure que je sentais l’espoir partir de moi, je cessai de me battre intérieurement. À quoi bon? Je perdrai de toute façon.

Une chance, je me repris.

J’étais quoi pour dire que j’allais tout perdre? Seul le bon dieu, s’il existe, pouvait l’affirmer. Je devais me battre. J’avais une famille, un but dans la vie et des pouvoirs extraordinaires qui valaient que je me battre pour les garder. Je ne pouvais simplement pas tout abandonner sans avoir au moins essayé. Pour Eva, pour Sam. Pour moi.

Alors, ma bataille mentale continua. Mais le monstre ne faiblissait même pas face à ma résistance, au contraire, il semblait resserrer l’étau qui semblait avoir pris place sur ma tête. J’avais mal, très mal, et je dus parfois arrêter de lutter, mais je me reprenais quelques secondes plus tard.

Ce manège continua au moins encore 2 bonnes heures qui me semblaient passées plutôt en quelques minutes. On s’arrêta enfin devant une bâtisse désaffectée. La masse d’arbres finit par s’éclaircir et la lumière de la lune put enfin éclairer mon environnement. Ce que je vis m’étonna- pour ne pas dire que ça m'a effrayée.

La lune était rouge, un rouge profond comme le sang. Elle illuminait les environs d’une couleur menaçante et sinistre. La bâtisse qui se tenait devant moi était en fait une vielle usine et semblait avoir du mal à tenir debout. Il y avait des trous de ci et là des murs et la porte semblait être prête à tomber à tout moment. La chimère s’était arrêter et regardait la bâtisse d’un air satisfait. Sans attendre plus longtemps, elle se remit à marcher.

J’avais cessé de me battre intérieurement, sachant que rendu où j’en étais, ça ne me servirait à rien. Je devais garder mon énergie pour ce qui allait suivre, car je suis certaine que ce qu’il y avait dans cette usine ne devait pas être une petite fête qui impliquait des créatures mythologiques ainsi que des personnes kidnappées.

Quand on se tenait devant la porte de fer, personne n’eut à la toucher qu’elle s’ouvrit. Je sentis, en posant un premier pied dans la bâtisse, mon cœur s’accélérer de plusieurs bonds. J’entrais dans l’antre du méchant, et je ne savais pas si – ou comment j’allais en sortir. Mon mal de tête était plus présent que jamais, comme si ce monstre voulait absolument me garder sous ses ordres encore un peu plus longtemps.

L’intérieur était pire que l’extérieur de l’usine. Il faisait noir, ça puait le moisi et j’étais sûr qu’il devait y avoir des rats partout. On avançait de l’obscurité et pour une deuxième fois, je ne voyais pas où je posais les pieds. Je trébuchai quelques fois contre des gros morceaux de pierres. Je tombai enfin pour de vrai quand je n’avais pas vu qu’il y avait des marches qui menaient à un étage supérieur.

Je restai étendu là un moment, ne voulant pas me relever. J’étais fatiguée, mon crâne me faisait un mal de chien et mes jambes étaient faibles après cette longue marche.

« Lève-toi! vociféra la chimère, la voix pleine de frustration. »

Ce ne fut pas long que je me tenais sur mes deux pieds.

On montait des marches, des marches et encore des marches. Ça n’en finissait plus et j’avais de la difficulté ne serait-ce que de lever une jambe. Rendu à l’étage, j’eus la surprise que d’autres personnes nous attendaient. Il y avait en tout cinq autres personnes; deux esprits, deux filles et un vieil homme qui avait l’air d’être évanoui près d’une énorme pierre. Je me concentrai sur cette dernière, et je ne vu rien de rassurant là-dedans.

La roche était gigantesque et une lumière bleue sortait par des fissures situées un peu partout sur le rocher. Une sorte de rond délimitait une zone autour de la pierre et rougeoyait de la même couleur rouge que les esprits. À la fin de ma contemplation, je reportai mon attention aux deux autres filles présentes. Elles ne semblaient pas apeurées. Une fille aux cheveux blancs affichait une expression de défi, comme si elle était prête à affronter quiconque la provoquerait. Un autre, qui avait les yeux roses, semblait tout simplement peu rassuré. Elle n’avait pas l’air de savoir où et pourquoi elle était là.

Ce qui n’allait pas m’aider.

Les trois monstres se parlèrent, et après quelques minutes, se tournèrent vers nous.

Et tous trois nous dirent;

-Nous allons commencer.

Je ne pus que penser une chose.

"Hé merde."

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Taylor Prystal le Lun 26 Oct - 14:35

J’étais finalement arrivé à destination selon le crystal qui me sert de ‘‘GPS’’. Je ne comprenais pas grand-chose de tout ce qu’il m’écrivait, mais une chose était certaine, je devais aller là-bas et sauver trois jeunes femmes et un jeune homme. De plus, toute cette histoire devait avoir rapport avec la lune étrange. Selon les écritures sacrées du crystal dont j’étais le seul à voir et à comprendre ce qu’il m’écrivait (une langue morte surement), je devais me rendre au beau milieu de la forêt et empêcher des esprits d’entrer dans le corps de ces personnes, sinon mon destin serait scellé avec eux. Je ne sais pas en quoi il serait ‘‘scellé’’, mais je n’avais aucune envie de le découvrir.

Arriver à destination, j’utilisais mes ailes de plumes. Je volais vers la fenêtre du deuxième étage où une lumière bleu n’arrêtait pas de clignoter. Je m’accrochais au cadre de la fenêtre et fis disparaître mes ailes ne sachant pas qu’elles genre de Créatiques pouvaient se trouver l’autre côté. D’un coup de pied, je brisais le verre qui s’étala sur le plancher. Cela aurait dû créer un vacarme et détourner l’attention de tous vers moi, mais ceux-ci étaient trop occupés. Il y avait trois filles, toutes les trois criaient à pleins poumons. Trois formes étranges ressemblant à de la fumée rougeâtre entraient dans la bouche de celles-ci. Un vieil homme criait lui aussi, mais rien ne rentrait par sa bouche, au lieu de cela, son sang était drainé par la roche. Le liquide rouge retraçait les symboles au sol. Qu’est-ce que c’était que tout cela? Où étais-je apparu?

J’avais envie de m’effondrer au sol tant l’air était lourde. J’utilisais donc mon pouvoir de l’air, mais celui-ci était inefficace. Cette sensation n’était pas naturelle. Je me levais alors difficilement et pris mes Khépeshs dans mes mains. Je fonçais par la suite vers l’étrange cercle mon but était simple; essayer de couper cette fumée rougeâtre. Par contre, je fus rapidement arrêter par un champ de force délimité par ce pictogramme. Ma joue se mit alors à brûler, j’eus le réflex premièrement de toucher ma joue, mais j’enlevais rapidement ma main pour ne pas cacher la projection des écritures qu’ils m’envoyaient. J’étais le seul à pouvoir les voir. Cette fois ci, ce n’était pas écrit en la langue habituelle, mais dans une autre langue que je ne comprenais pas. Je me mis à lire à voix autre le texte comme on me le demandait. Je ne savais pas réellement si je pouvais lui faire confiance, mais je n’avais aucune autre idée pour les sauvées.

<< Exorcisámus te, omnis imménde spíritus, omnis satánica potéstas, omnis incúrsio infernális adversérii, omnis légio, omnis congregátio et secta diabólica, in Nómine et virtúte Dómini Nostri Iesu. Christi, eradicáre et effugáre a Dei Ecclésia, ab animábus ad imáginem Deo cónditis ac pretióso divíni Agni sánguine redémptis. Non ultra áudeas, serpens callidísime, decípere humánum genus, Dei Ecclésiam pérsequi, ac Dei eléctos excútere et cribráre sicut tríticum. Imperat tibi Deus altíssimus, cui in magna tua supérbia te símilem habéri adhuc praesúmis ; qui omnes hómines vult salvos fíeri, et ad agnitiónem veritátis veníre. Imperat tibi Deus Pater; ímperat tibi Deus Fílius; ímperat tibi Deus Spíritus Sanctus. Imperat tibi Majéstas Christi, aetérnum Dei Verbum, caro factum, qui pro salúte géneris nostri tua invídia pérditi, humiliávit semetípsum factus obédiens usque ad mortem; qui Ecclésiam suam aedificávit supra firmam petram, et portas ínferi advérsus eam nunquam esse praevalitúras edíxit, cum ea ipse permansúrus ómnibus diébus usque ad consummatiónem saeculi. Imperat tibi sacraméntum Crucis, omniúmque christiánae fídei Mysteriórum virtus. Imperat tibi excélsa Dei Génitrix Virgo María, quae superbíssimum caput tuum a primo instánti Immaculátae suae Conceptiónis in sua humilitáte contrívit. Imperat tibi fides sanctórum Apostolórum Petri et Pauli, et ceterorúm Apostolórum. Imperat tibi Mártyrum sanguis, ac pia Sanctórum et Sanctárum ómnium intercéssio. >>

Je ne savais pas ce que je disais, mais tout à coup, le vieil homme fut arracher de la pierre et une étrange force le fit foncé vers le mur. Il s’écrasa là, la peau des mains et des pieds arrachées (ses bottes étaient restés prêt du rocher clignotant). Je me mis à courir vers lui et plaçais deux doigts sur sa gorge pour prendre son pouls. Toujours en vie. Mais, je ne comprenais pas une chose. Pourquoi était-il si vieux? Le crystal m’avait dit trois jeunes femmes et un ‘‘jeune’’ homme. La roche lui avait-elle volé sa vitalité? Ne prenant pas plus de temps pour penser à cela, je me concentrais sur les filles.

Le crystal surchauffait sur ma joue, mais il ne m’aidait pas. Je me mis à rager intérieurement contre ce bout d’explosion inutile. Pourquoi m’avait-il amené ici si je ne pouvais pas aider les jeunes filles. Je me mis à frapper sans m’arrêter le champ de force avec mes khépeshs. Il finirait bien par ce brisé! Puis, je m’arrêtais après environ deux minutes, les bras en feu. La tête basse, un bras encore en l’air, j’étais paralysé par ma propre idiotie. La colère de me sentir impuissant m’avait transformé! Idiot! Je me secouais la tête voulant revenir comme avant. Je ne suis pas un démon! Je suis un ange! Puis, une question m’effleura l’esprit. Pourquoi avais-je perdu le contrôle si facilement? C’est l’ambiance! Il y a quelque chose de mal sain ici… Le crystal arrêta de me brûler la joue. J’avais repris mes esprits. Par contre, je ne savais pas encore ce que je devais faire… Pourquoi le crystal ne m’aidait-il pas? Il n’avait pas cessé de me dire de me dépêcher. Étais-je arrivé trop en retard? Je commençais à flipper. Calme-toi Taylor! Ne laisse pas l’obscurité gagner.

Je fermais les yeux et me concentraient. Que pouvais-je faire pour les aider? Puis, une idée apparut dans mon esprit. J’ouvris les yeux et essaya de déplacer l’air à l’intérieur du champ de force, cela marchait, mais à peine. J’essayais de ralentir la fumée, mais cela ne marchait pas. Même si je ne me concentrais que sur l’un d’eux, mon pouvoir était inutile. Bordel! Finalement, le rocher arrêta de clignoter, le pictogramme s’évapora et les trois jeunes femmes tombèrent à genoux couverte d’une fine couche de sueur due à la souffrance. Je couru vers la plus proche de moi. Elle possédait de magnifiques yeux mauves.

<< Sa va? >>

Elle ne semblait pas me comprendre, ou pas encore tout à fait là. C’était assez étrange. Tout à coup, le bâtiment se mit à vibrer, le rocher disparu comme par magie, puis d’autres objets aussi se mirent à disparaitre chacun leur tour. Qu’est-ce qui ce passe ici? Je criais à toutes les filles de sortir d’ici au plus vite, mais aucune d’elle ne bougea le petit doigt. C’était comme… Comme si elle n’avait plus d’énergie. Mais que leur était-il arrivé? Le vieil homme disparu tout à coup à son tour. Nous devions sortirent d’ici au plus vite! Sans plus penser j’attrapais les trois jeunes femmes, sortis mes ailes et sautais par un trou fait par des objets ayant disparus. Arriver à environ un kilomètre de l’usine, je redéposais les trois jeunes femmes qui reprirent leur esprit comme par magie dès que l’usine fut disparu totalement.

<< Vous pouvez m’expliquez ce qui s’est passé? >>

Celle aux longs cheveux couleur neige me répondit alors.

<< C’est pas de tes affaires Angelman! >>

Je soupirais. C’est comme cela qu’on remerciait son sauveur? Tu parles j’aurais peut-être dû la laissé là-bas elle…

<< Celui qui ta sauvé les fesses. Tu serais morte sans moi; pulvérisé. >>

Elle écarquilla alors les yeux en grand et chuchota comme à elle-même.

<< Il aurait alors été libre… >>

De quoi parlait-elle? Les deux autres ne semblaient pas vouloir parler. J’aperçus alors que sur leur bras droit, des symboles japonais étaient apparu à la verticale. Je leur fis remarquer. Elles se mirent alors à regarder leur bras comme s’il était maudit. Sur celle aux cheveux blancs étaient inscrit フェンリル, sur celle aux yeux mauves キメラ et sur la gothique ゴルゴン. Qu’est-ce que cela voulait-il dire?


_________________
avatar
Taylor Prystal

Messages : 45
Date d'inscription : 11/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Ange
Élément: Air
Arme: 6 Glaives (ressemble à un boomerang) / 2 Lances qui se déploie dans le corps / 2 Khépeshs

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t60-taylor-prystal-l-heriti

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Gabriella Vampora le Mar 10 Nov - 15:58

Je fixais le symbole japonais sur mon bras droit, depuis que le jeune ange me l’avait fait remarquer. Je cherchais dans ma tête ce qu’il pouvait bien vouloir signifier. Je savais qu’il ne m’était pas inconnu. Mes souvenirs des dernières minutes étaient un peu flous, comme si j’avais fait un affreux cauchemar, comme si j’avais perdue connaissance, comme si j’avais été paralysée par la douleur. J’avais envie de me mettre à pleurer. Je m’en voulais d’avoir été idiote. Pourquoi avais-je suivie cette ombre?

-Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi?

Je compris que j’avais crié ces mots. Ca n’avait pas d’importance que je les ai criée ou non. Je devais me calmer et me concentrer pour me sortir de ce pétrin. Peut-être m’était-il rien arrivé? L’ange m’avait peut-être sauvée avant que j’ai quoi que ce soit. J’en doutais. Je n’étais pas morte, l’ombre n’avait pas été libérée, mais j’aurais des ennuis c’était sûr. C’était loin d’être fini ça ne venait que de commencer. De plus, je ne pouvais faire confiance à personne, ni à la fille aux cheveux mauves, ni à celle aux cheveux blanc et surtout pas à l’ange. J’avais des problèmes parce que je m’étais fier à l’ombre, je ne devais surtout pas répéter cette erreur. Ou peut-être devrais-je leur faire confiance finalement? Je ne savais pas quoi faire. Je ne voulais pas me retrouver seule face aux ombres et je ne pouvais pas me fier aux autre c’était beaucoup trop risqué.

Je mis quelques minutes à me calmer. Je pris à nouveau une grande respiration puis je me suis convaincu que je devais faire confiance au moins à une personne. Je n’étais pas obliger de devenir son amie, non juste trouver une solution et régler cette histoire.

J’ai arrêté de fixer mon bras et je me suis mise à regarder ceux qui m’entouraient. L’ange, il m’avait aidé, oui, mais c’est mon ennemi. Il me tendra certainement un piège. Je ne pouvais pas lui faire confiance. Je regardai la jeune femme aux cheveux blancs. Elle était étrange, pas si effrayante, mais elle ne m’inspirait vraiment pas confiance. Il ne restait plus que celle aux cheveux mauves. Je crois que je pouvais lui faire confiance. Je n’en étais pas certaine, mais est-ce que j’avais vraiment le choix? Je lui ai demandé d’une voix sure sans la moindre trace d’inquiétude :

-Qu’est-ce qu’on fait maintenant as-tu une idée?

Elle me répondit :

-Je crois que nous devons chercher la signification à tout ça. Nous devons savoir ce que ces choses nous voulaient et pourquoi. Je suis certaine qu'il y a une raison et que celle-ci n'est pas bonne. Nous devons absolument trouver un moyen d'empêcher ce que ces monstres veulent produire car, d'une manière ou d'une autre, ce qu'ils veulent est maléfique.


J’étais entièrement d’accord avec elle et je savais exactement par quoi commencer, mais pour mettre mon plan à exécution j’aurais besoin de l’aide des autres. Cette pensée ne me faisait pas du tout plaisir.

_________________
avatar
Gabriella Vampora

Messages : 78
Date d'inscription : 08/06/2015

Caractéristiques
Race: Vampire
Élément: Air
Arme: Un fouet, deux poignards et une arbalète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Fenrir-Bianka S. le Mer 11 Nov - 18:46

Je… Je le sentais en moi. Ce vieux loup était entré en moi! Sale animal sauvage! Fenrir… Ma mère ne c’était pas trompé à ma naissance en m’appelant Fenrir-Bianka… Je me mis à rire. Un rire jaune. Je me remis à penser à ce que ma mère m’avait dit, comment elle avait trouvé mon nom.

*Flashback (dans la tête de la mère): La mère après avoir souffert des heures aurait bien aimé se reposer, mais elle ne le voulait pas. Pas tant qu’elle serait sûr que son bébé allait bien.

J’espérais qu’elle aille bien et qu’elle aille assez de volonté pour rester vivante. Elle encourageait sa progéniture intérieurement. Allez mon bébé! Reste en vie! Pleure! Respire! Bouge! S’il te plait… Fait quelque chose… Puis, enfin. Elle l’entendit crier et c’était tout un cri. Le médecin faillit l’échapper. Jamais elle n’avait entendu crier comme cela. Les médecins lui apportèrent sa fille aux cheveux blancs comme la neige. Celle-ci avait de la bave qui lui coulait de chaque côté de la bouche tel deux ruisseaux cherchant à être libérés. Elle était si belle.

<< Avez-vous une idée de comment vous allez l’appeler? >>

La nouvelle maman y pensait depuis qu’elle avait su qu’elle était enceinte, mais n’avait jamais trouvé le nom parfait. Maintenant, en regardant sa fille, elle repensa aux fleuves Ván et Víl. Ces fleuves représentant l’espoir et la volonté représentaient parfaitement sa fille. Selon la mythologie, Fenrir les auraient créé grâce à la bave s’écoulant de sa mâchoire.

<< Fenrir. Je veux nommer ma fille Fenrir Syloram. >>

La mère aurait tant voulu que le père soit là, mais comme à son habitude, il travaillait. Puis, la jeune femme eu une baisse d’énergie. Regardant sa fille rire, elle s’endormit.

<< Elle fait une chute de pression! >> *


Ma mère m’avait rencontré cette histoire quand j’avais cinq ans. Selon elle, le symbole qui me représentait le mieux était le Fenrir. Ma mère avait toujours été là pour moi, mon père lui, c’était une autre histoire. Dès qu’il avait appris que son enfant avait un TDI, il avait donné un ultimatum à ma mère; Soit tu gardes le bébé et je m’en vais, soit tu t’en débarrasse et je reste. Ma mère l’avait immédiatement jeté dehors. À l’âge de 8 ans, les services sociaux étaient venus me chercher pour me mettre dans un hôpital psychiatrique contre la volonté de ma mère. Les parents d’une fille allant à la même école que moi les avaient appelés puisque j’avais…

Tout à coup, comme si l’on m’avait réveillé, je fus debout dans une forêt, en face de moi se trouvait un jeune homme. Un ange. Merde. Pourquoi? Savait-il que j’étais un démon? Que c’était-il passé? Je devais bouger, je ne pouvais pas rester là… Puis, j’aperçu mon bras sur lequel des symboles étranges étaient apparus; フェンリル. C’est quoi c’est chose?! Ça veut dire quoi?!

<< Vous pouvez m’expliquez ce qui s’est passé? >>


Non, mais l’ange ose me parler en plus?!


<< C’est pas de tes affaires Angelman! >>

Je pensais que ma réplique allait lui fermer le clapet, mais il était plus courageux que ça.


<< Celui qui ta sauvé les fesses. Tu serais morte sans moi; pulvérisé. >>

Non, mais pour qui il se prend? Ce n’est pas parce qu’il m’a sauvé que je vais m’agenouillé à ses pieds. Par contre, il avait dit pulvérisé… Était-il sérieux?


<< Il aurait alors été libre… >>

C’est ça qu’il voulait, que je meurs tout de suite après pour être libre, mais c’est homme avait déjoué ses plans. Je souris, je n’allais pas remercier l’ange, mais j’étais heureuse qu’il aille détruit le plan de se vieux loup. Les deux autres jeunes femmes qui devaient elles aussi dorénavant avoir un esprit trouduc dans le corps se chuchotaient des mots doux à mes côtés. Non, mais… On est dans le même pétrin et moi on ne me parle pas? Tu parles… En tant que Fen-forte, je n’avais aucune envie de perdre mon temps avec des minus de ce genre. L’homme fixait les deux jeunes femmes pas très subtiles. J’y crois pas… Se mettre à chuchoter devant l’ange… Celui-ci s’exclama exaspéré.

<< Je suis juste devant vous je vous rappelle! En plus, je paris que vous parlez soit de un ce qui vous est arrivé, soit de deux de comment vous sauver et soit de trois où aller. Vous savez quoi en fait? Je m’en fou. J’ai une vie et j’ai assez perdu de temps à vous sauver les fesses, en ce moment ma femme pourrait être dans le pétrin et je ne devrais pas être loin d’elle. Donc, je vous demande seulement de ne pas mourir et libérer de ce fait même le monstre que vous habitez. Sur ces mots… Sayonara! >>

Il utilisa ses ailes pour s’en aller et moi, sans parler, je tournais le dos aux minus et partis à la course. Bon… Qui pourrais-je tuer aujourd’hui?


_________________
avatar
Fenrir-Bianka S.

Messages : 34
Date d'inscription : 21/09/2015

Caractéristiques
Race: Démon
Élément: Terre
Arme: Épée (s'allongeant jusqu'à 2m) / 2 pioches / Trident lançant des petits diamants (venant de son pouvoir de la terre)

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t65-fenrir-bianka-syloram-l

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Reena Edmond le Ven 13 Nov - 20:57

Je ne savais pas quoi faire. J'étais complètement perdue et confuse. Nous étions là, une bande de personnes complètements déboussolés, qui ne se faisait aucunement confiance et dont chacun aspirait la crainte de l'autre.

Je fixai l'ange. Comment avait-il fait pour nous trouver?  Et encore plus pour nous sauver?

Il nous fit remarquer des bizarres de signes gravés sur chacun de nos avant-bras. Chacune avait une série de signe différente. Elle était incompréhensible, mais, étrangement, je sus immédiatement ce que ça voulait dire.

Chimère.

Il était donc entré en moi... Oh, seigneur! Comment se faisait-il que je sois toujours vivante? Pourquoi l'esprit n'a-t-il pas pris possession de mon corps?

Je regardai l'ange à nouveau, et un élan de gratitude me prit. Il nous a sauvé.

Le jeune homme et la fille au cheveux blanc comme la neige se parlait, mais je ne compris aucun mot de ce qu'il disait. Mes pensées tourbillonnaient et je n'arrivais à me concentrer sur rien du tout.

C'est alors que l'autre fille me parla;

"Qu’est-ce qu’on fait maintenant as-tu une idée?"

La réponse que je lui donnai n'était pas difficile à trouver, avec toutes les questions qui se bousculaient dans ma tête.

"Je crois que nous devons chercher la signification à tout ça, lui dis-je, Nous devons savoir ce que ces choses nous voulaient et pourquoi. Je suis certaine qu'il y a une raison et que celle-ci n'est pas bonne. Nous devons absolument trouver un moyen d'empêcher ce que ces monstres veulent produire car, d'une manière ou d'une autre, ce qu'ils veulent est maléfique."

Alors que je terminai ma phrase, l'ange sembla se fâcher et cria pendant de longues secondes. Je n'eus pas le temps d'intervenir qui déploia ses ailes et partit en s'envolant.

Merci pour ta solidarité, Angelman.

Immédiatement après, la fille aux cheveux blancs se détourna et partit à la course, nous laissant seul au milieu de cette forêt. Non, mais vraiment!?

"Wow, soufflais-je, Vraiment super. C'est vraiment super de nous abandonné ici."

L'autre fille ne répondit pas, mais ne s'en alla pas non plus. Et j'en fus soulagée.

Bon... Quoi faire, maintenant? Je ne me souvenais de presque rien de ce qui c'était passé après être rentré dans l'usine. Je ne savais même pas où nous étions.

Pour faire bonne mine, je me mis à regarder les alentours. Il y avait des débris un peu partout, surement mis là après l'explosion.

Personne ne parlait, et mes pensées formaient un véritable ouragan dans ma tête. Il devait y avoir une raison pour tous ça... Mais ce que l'esprit voulait au fond, je le savais... Nous posséder... Et, à l'évidence, ils ont échoués. Peut-être n'y avait-il rien de plus, seulement une simple tentative de possession afin que ces monstres puissent avoir leur propre corps.

Je partageai ma pensée avec ma coéquipière et, avant qu'elle ne put me répondre, un grondement sourd se fit entendre.

Je me détournai rapidement pour voir d'où provenait ce bruit, m'entendant à une autre attaque de cette maudite chimère...

Je vis alors deux billes vertes brillées plus loin, qui me fit penser à des yeux.

Je soupirai de soulagement.

Sam.

Un loup de 2,5 mètres environ s'approcha de nous. La lumière de la lune, redevenue normale à présent, l'éclara et son pelage roux, blanc et gris sembla briller. ( http://i21.servimg.com/u/f21/19/33/85/33/loup_i11.jpg ) Il semblait en colère, prêt à sauter sur quiconque le menacerait ou me menacerait, moi. J'hochai la tête vers lui pour lui montrer que tout allait bien.

Il se détendit immédiatement. Son échine, avant courbée, s'allongea et ses oreilles se redressèrent. Il était soulagé de me voir tout autant que je l'étais envers lui. Je n'entendis pas plus longtemps et me précipita vers lui.

J'enroulai mes bras autours de son cou et j'enfuis mon visage dans sa fourrure. Comme j'étais contente de pouvoir le serrer dans mes bras! Son odeur me détendit, et je pus, pour la première fois de la nuit, reprendre mon calme.

Après plusieurs secondes, je me détournai vers la jeune femme.

"Je crois qu'il est temps pour nous de se séparer. J'espère que tout ira bien pour toi. Adieu, coéquipière."

Sans attendre de réponse, je grimpai sur le dos de Sam et nous partîmes à la course vers la maison.

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Gabriella Vampora le Dim 15 Nov - 11:10

L’ange parti, puis peu de temps après ce fut le tour de la jeune femme aux cheveux blancs. Mon plan était complètement fichu, maintenant. Je me dis qu’au moins je n’étais pas seule, la jeune femme aux cheveux mauves, celle a qui j’avais décidé de faire confiance, était restée. Elle me parla, puis se mit à observer les environs. Je me mis à réfléchir, pendant ce temps, à ce que nous devrions faire. Je pensai aussi au symbole que j’avais sur le bras. Soudain la réponse me parut si évidente, le symbole signifiait Gorgone, elle était entré en moi. Je me mis à trembler un peu, ma respiration était saccadé, j’étais vraiment dans le pétrin moi. C’est là que je réalisai que même si les autres étaient restés mon plan n’aurait pas marché. Il ne restait qu’une chose à faire maintenant, rester en vie.

C’est alors que la jeune femme me sortit de mon état lunatique en me disant adieu. Elle était avec un loup, sans doute un ami, en tout cas quelqu’un en qui elle avait vraiment confiance. Ma réaction fut exagéré et rapide.

-Quoi ?! Tu me laisse tombé, mais, je…je…

Trop tard elle était partie, sans prendre la peine de m’écouter, sans prendre le temps de regarder derrière elle. En la voyant partir j’eu un profond regret. Pourquoi lui avais-je fais confiance ? Je n’aurais pas dû. J’aurais dû la traiter comme les autres, comme une étrangère,  pas comme une future amie. Maintenant, j’étais seule complètement seule avec cette satanée ombre dans ma tête. Je me suis levée péniblement pour me rassoir près d’un arbre. Je me suis adossée sur le tronc et ai continué à penser à la jeune femme qui venait tout juste de m’abandonner. Ce n’était pas juste que quelqu’un vienne la chercher alors que moi j’étais seule dans mon coin. Alors que moi j’avais besoin de quelqu’un pour me rassurer. Alors que moi, moi j’avais besoin de Nick. Il était probable qu’il me cherche à l’heure qu’il est.

J’ai mis pas mal de temps avant de retrouver le chemin pour rejoindre mon manoir. Quand j’y suis parvenue et qu’au loin j’ai vu une silhouette familière devant ma maison, je me suis mise à courir et je me suis jeté, en larme dans les bras de mon amour. Il m’a aidé à entrer et à me calmer. Après avoir pleurée toute les larmes de mon corps, je lui ai expliqué ce qui s’était passé pendant cette nuit cauchemardesque. J’étais certaine qu’il m’en voudrait et je lui ai dit. Il m’a assuré qu’il m’aimait encore et qu’il m’aimerait toujours. Puis il a ajouté que ce n’était pas de ma faute, que c’était de la sienne, il aurait dû être là pour moi. C’est vrai, mais il était là maintenant et j’aimais mieux qu’il lui soin rien arrivé. Je suis resté dans ses bras un long moment, sans dire un mot, puis je me suis assoupi dans les bras du seul être que j’aimais et en qui je pouvais avoir confiance.

_________________
avatar
Gabriella Vampora

Messages : 78
Date d'inscription : 08/06/2015

Caractéristiques
Race: Vampire
Élément: Air
Arme: Un fouet, deux poignards et une arbalète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par PNJ le Dim 15 Nov - 13:01

FIN


[HRP] Pour ceux qui ont participé à l’évent, vous devez ajouter dans votre fiche de présentation que vous êtes l’hôte d’un ancien esprit. Vous devez inscrire où il se trouve dans votre corps. Celui-ci ne peut vous parler que si vous êtes en train de mourir. Dans ce cas-là, l’esprit commencera à sortir de votre corps (sans l’être totalement) et essayera de tuer le plus de personne qu’il le peut sous sa forme mi-solide. Il ne peut pas vous tuer. Pour qu’il soit libéré de votre corps et donc sous sa grande forme totalement solide, vous devez mourir. Si cela arrivait, Taylor serait immédiatement avertit. Avoir un esprit à l’intérieur de vous ne vous donne AUCUN pouvoir particulier de plus que les autres. Vous possédez seulement en vous un monstre dangereux et ancien. Le seul à pouvoir voir si vous avez un monstre en vous est Taylor. De plus, les autres hôtes qui étaient avec vous savent ce qu’il vous est arrivé. Vous êtes les seuls à savoir ce qu’il est arrivé cette nuit-là, lorsque les chasseurs sont arrivés sur les lieux, tout avait disparu.

Merci à tous les participants.

Ps : Les inscriptions pour l’évent 2 ont commencé rendez-vous ici pour vous inscrire : http://monde-creatique.superforum.fr/t74-event-2-un-noel-hante
avatar
PNJ
PNJ
PNJ

Messages : 14
Date d'inscription : 04/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t55-les-pnjs#569

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ÉVENT 1 RP] L'invocation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum