[Évent 2 RP] Un noël hanté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par PNJ le Mar 15 Déc - 19:02


Introduction


<< La grande explosion a créée plusieurs ravages, mais l’un d’eux ne s’éveillera que le 24 décembre à 23h59. Qu’est-ce que c’est? C’est une bonne question. Personne ne sait exactement ce que c’est. Tout ce que je peux vous dire mes chers enfants, c’est qu’un trou dans l’espace-temps sera ouvert et que certaines personnes seront hantées cette nuit-là. Elles devront passer exactement une heure avec chaque fantôme. Il y aura trois fantômes qui leur rendront visite suivant un ordre bien précis; passé, présent et futur. Celui du passé sera un proche décédé, il leur démontera une chose qui leur est arrivé et qui leur feront réfléchirent. Celui du présent sera eux-mêmes, ils parleront à leur moi intérieur et apprendront qu’est-ce qu’ils se cachent à eux-mêmes (des mensonges qu’ils se disent à eux-mêmes). Celui du futur aura une forme indéfini, c’est une personne qu’ils n’ont jamais connu, mais qu’ils vont connaître dans le futur, ce fantômes leur montrera ce qu’ils leur attendent s’ils ne changent pas. >>

<< Grand-père, pourquoi nous racontes-tu une histoire si effrayante? >>

<< Parce que mes petits sucres d’orges, ce conte m’a appris beaucoup de chose sur la vie quand j’avais votre âge. >>

<< Moi aussi papi! Je veux apprendre des choses! >>

<< Mais… Il n’y avait pas eu la grande explosion dans ton temps, non? >>

<< Tu as raison, mais dans mon temps, les fantômes avaient un autre moyen pour entrer. >>

<< Lequel? >>

<< Ah… Ça c’est une autre histoire. >>

<< Moi, je veux entendre celle d’aujourd’hui. >>

<< Très bien les enfants. Assoyez-vous de façon à être confortable, je vais vous rencontrer l’histoire selon le point de vue de diverses personnes. >>

Le vieil homme assit dans son vieil fauteuil vert pomme en face du feu et entouré de ces cinq petits-enfants commença alors son conte qu’il appela ‘‘Un noël hanté’’.


[HRP] Fait par : Carly Bluefire[FIN HRP]
avatar
PNJ
PNJ
PNJ

Messages : 14
Date d'inscription : 04/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t55-les-pnjs#569

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par PNJ le Mar 15 Déc - 19:03

PARTIE 1 - 15 déc. au 29 déc. - Fantôme du passé
avatar
PNJ
PNJ
PNJ

Messages : 14
Date d'inscription : 04/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t55-les-pnjs#569

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Carly Bluefire le Mar 15 Déc - 19:29

J’avais besoin de le voir de mes propres yeux, se lieu maintenant désert. Le vent soufflait si fort que l’on aurait dit qu’il me parlait. Il me poussait vers la sortie, mais je continuais à m’enfoncer dans cet ancien continent. Ce continent fantôme. Avant, on pouvait retrouver des villes fantômes, mais je n’aurais jamais pensé que l’Europe deviendrait un lieu désert. Qui aurait pu s’y attendre? Quand j’étais jeune, à l’école, on m’avait raconté que l’Europe était le vieux continent. Le continent d’où venaient nos ancêtres. Rex lui, n’étais jamais allé à l’école. Je trouvais cela étrange, puisqu’il était plus intelligent que moi. Je connaissais l’histoire, mais lui, il était l’expert de la survie et savait toujours quoi faire. Moi, je me fiais à lui telle une petite chose sans défense… En plus, je lui pourrissais souvent la vie en ne réagissant pas comme il le faut… C’est pourquoi, hier, je me suis chicané avec lui et je suis partie. Il a essayé de me suivre, mais même sa grande vitesse ne pouvait pas rivaliser avec un immense dragon qui vole. J’ai besoin d’être seul avec moi-même. La nuit commence à tomber, le connaissant, il se transformera en loup et là, il me retrouvera. Il aura de la difficulté à me retrouver puisque je n’ai pas laissé d’odeur, mais étrangement, il a toujours réussi à me retrouver.

Je dois décider rapidement ce que je vais faire. Une partie de moi me dit que je dois arrêter d’être égoïste et le laisser aller de l’avant, mais l’autre souffre depuis que je suis partie et ne pense qu’à faire demi-tour. Je soupire. Je suis une cause perdu. Je m’assois sur le coin d’un vieux bâtiment, prend ma tête entre mes mains et commence à pleurer. Je n’en peux plus, je veux mon grand-père. C’est le seul à qui j’aurais pu parler maintenant, mais il n’est pas là. Il est mort! Par ma faute! J’ai tué ma mère, mon grand-père et je n’ai pas été là pour Akisma quand elle en avait le plus besoin! Je ne suis qu’un poids! Une malédiction! Rex n’a pas besoin de ça dans sa vie.

Tout à coup, une main releva mon menton tout doucement. Rex ne pouvait pas m’avoir déjà retrouvé? Non? Pourquoi une telle chose ne me surprendrait même pas? Essuyant mes larmes de l’autre main, l’individu me demanda d’ouvrir les yeux. Je reconnaissais cette voix… C’était celle… Celle de grand-père Paul. J’ouvris les yeux et en le voyant, je me remis à pleurer de plus belle. Ce n’est pas possible, maintenant j’hallucinais… Ou peut-être n’étais qu’entrain de dormir…

– Ne pleure pas ma petite fleur bleue.

Seul Paul utilisait se surnom signifiant que j’étais sentimentale.

– Grand père… Est-ce réellement toi?

– Oui, Carly. Je n’ai qu’une heure avec toi donc écoute moi bien. Trois fantômes viendront te voir cette nuit, moi de 10h à 11h, un autre de 11h à 12h et un dernier de 12h à 1h. Ils te monteront des choses importantes, écoute-les. Je t’aime trésor.

– Moi, aussi… Je m’excuse. Je m’en veux tellement!

– Mais de quoi t’excuses-tu ma petite fleur bleue?

– C’est de ma faute! Tu es mort par ma faute! C’est moi… C’est moi qui voulais trouver le dragon…

– On l’a bien trouver ce dragon, non? Il fait même aujourd’hui partie de toi. Je ne pouvais pas rêver d’un meilleur moyen pour que tu sois en sécurité.

– Je m’en fiche. Si j’aurais pu choisir, j’aurais décidé d’être avec toi plutôt qu’avoir un dragon d’eau en moi!

Mon grand-père fronça les sourcils n’ayant pas l’air d’accord.

– Ce n’est pas ta faute si je suis mort. Mon heure était venue. C’est moi qui tes donné l’envie d’aller voir ce dragon, si quelqu’un est a blâmé pour ma propre mort, c’est moi. Juste moi. Maintenant sèche tes larmes, je vais te montrer ce qui s’est passé.

Il me tendit sa main. Je la pris. À peine l’avais-je touché que nous fûmes comme aspiré par le ciel. Je ne pouvais rien distinguais autour de moi sauf Paul, tout allait trop vite. Mon grand-père me regardait avec un visage doux signifiant que tout allait bien aller, de ne pas m’inquiéter. Lorsque nous nous arrêtâmes enfin, nous étions sur un champ de bataille. Au beau milieu du champ. J’eus un froid dans le dos. Des balles volaient de partout, il y avait un énorme feu en train d’avaler toute la forêt un peu plus loin. J’avais peur.

– Grand-père, c’est plein de chasseur ici. Pourquoi s’entretue-t-il? Pourquoi n’essaye-t-il pas de me tuer?

Avant qu’il ne puisse répondre à ma question, une balle me transperça. Je criais, mais ne ressentis rien. Regardant mon torse, je ne vis aucun trou ni de sang. Pourquoi ne m’étais-je pas transformé en dragon par réflexe?

– Ils ne te voient pas, tu es comme un fantôme. Tu es dans ton corps astral ma petite. Nous sommes dans le passé. Viens, il faut retrouver quelqu’un.

Je le suis, ne sachant pas trop quoi faire d’autre. J’ai confiance en grand-père, c’est la seule chose qui me permet de rester calme. J’ai très mal au ventre, étrangement, le visage de Rex m’apparait. C’était comme si je m’étais trop éloigner de lui et maintenant, mon ‘‘corps’’ me le fessais payer.

– Pourquoi tient tu ton ventre ainsi?

– J’ai mal.

– C’est impossible, tu ne peux pas avoir mal. Seule ton âme à suivi.

Il s’est arrêté, me fixant essayant de comprendre pourquoi j’avais mal. Pourquoi j’avais mal à l’âme. Me rappelant qu’il n’avait pas beaucoup de temps, j’essayais de le rassurer.

– J’avais mal avant de venir, se doit être ma tête qui me joue des tours, t’inquiète.

Il sembla accepter ce que je lui disais ne trouvant surement aucune autre raison de ce mal surnaturel. Pourtant, ça me fessait encore plus mal que lorsque j’avais mes règles. Bordel que ça fessait mal! Tout à coup, mon guide s’arrêta. Devant nous se tenait deux hommes. L’un deux me ressemblait.

- Papa?

– Il ne peut pas t’entendre.

Tout à coup, une explosion retentit et mon père se retourna vers moi ( http://img15.hostingpics.net/pics/805304135799479866935.jpg ). Mon père jura, puis se mit à courir vers l’explosion, vers le danger. Mon cœur ne fit qu’un tour, même en sachant qu’il était mort, je ne voulais pas revivre ca.

– Non! Papa! N’y vas pas!

– Ton père est un homme bon, il n’a pas hésité une seconde pour aller secourir son ami, son frère d’arme.

Me fichant des propos de mon grand-père je me mis à courir vers mon père. Mon père que je voyais pour la première fois. Maman avait tout brûlé de ses effets personnels avant de mourir. J’avais eus droit à des descriptions, mais rien d’autre. De plus, mon père n’a jamais eu de famille, il vivait dans un orphelinat étant plus jeune et est mort avant ma naissance. J’avais l’espoir de pouvoir le sauver d’une manière ou d’une autre, de faire en sorte qu’il reste envie, pour que je puisse avoir la chance de le connaître durant mon enfance… S’il le fallait, j’étais prête à changer le futur. Malheureusement, une âme seule ne pouvait n’y rien faire, je n’étais pas capable de toucher, ni de me faire entendre. Je n’étais que spectateur. Une âme. Un fantôme. Tout ce déroula comme au ralentit devant moi. Mon père couru vers le sergent Raïon, le traina le plus vite possible vers le camp, l’amenant loin du danger, mais il se fit tirer dessus. Pourtant, il continua à trainer son ennemi, à chaque pas, il souffrait, mais il continuait. Mon cœur se serra. Mon père apporta enfin son ami à l’abri, puis s’effondra ( http://img15.hostingpics.net/pics/897053jellalfernandezdeadmanga368fairytailbyduncanvelltondsw1.png ).

– Nous…

Mon père ne termina pas sa phrase, il ferma les yeux. Un homme se mit à crier.

– Apporter-le au Gelida Immortalis Cells!

Puis, une nouvelle personne s’approcha en criant qu’il s’occupait des GIC et tout devint flous. Mon grand-père soupira.

– Tu en as trop vue…

Lorsque je pus toucher le sol de mes pieds, j’étais revenu au Quartier urbain. Seule. Grand-père n’était plus là. Je me mis à réfléchir à ce que je venais de vivre, puis une question s’imposa dans mon esprit. Daisuki Bluefire, mon père, était-il réellement mort? Tout ce que je savais de lui avant aujourd’hui était son nom, qu’il avait les cheveux bleus et un tatouage rouge sur le côté droit du visage.



_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Sam Walters le Mar 22 Déc - 12:44

Je me promenais dans ce lieu complètement désert, qui a été détruit par l’explosion. Ça me faisait mal de voir cet endroit qui avait l’habitude d’être bondé  devenu maintenant qu’un simple tas de ruines. Mais c’était un mal pour un bien, il fallait trouver des provisions.

- C’est horrible, me dit Reena qui est à mes côtés, Je suis presque capable de voir les passants qui se promenaient ici, et maintenant tout est brisé…

- Mais nous devons trouver de la nourriture, Reena. Je sais que c’est difficile, mais pense à Eva. On doit trouver ce marchand. Les rumeurs disent qu’il est la plus grande source de denrées du coin.


Comme réponse, Reena me prit par la main, me regarda dans les yeux et sourit.

– Merci Sam, tu as raison. Je dois penser au présent, pas au passé.

On continua notre route. On traversait les ruines, marchant sur des blocs de béton. Alors que je sautai en bas d’une voiture abandonnée qui barrait la route, je me retournai pour aider Reena à descendre. Mais elle n’était pas là. Mon cœur s’arrêta alors de battre. Je criai son nom, sans réponse. J’essayai de voir de l’autre côté de l’automobile, mais je ne vis rien. Un sanglot se coinça dans ma gorge. Je ne pouvais la perdre, pas comme ça! Alors que la panique était à son comble, quelqu’un murmura mon nom dans mon dos. Cette voix me disait quelque chose, mais je ne pouvais  pas dire pourquoi. Je me retournai, et je vis alors une femme. Elle avait les cheveux d’un châtain très clair et les yeux bleus ciel. J’étais sûr de la connaitre, elle était comme un souvenir lointain, très lointain, mais je ne pouvais pas dire qui elle était.

– Samson, c’est moi, dit la femme, Ta maman.

Je ne répondis rien, et je continuai de la fixer. Non, c’était impossible. Ma mère était morte il y a plus de dix ans. Comment pourrait-elle se tenir devant moi, bien vivante? D’un côté, elle me ressemblait. J’avais son nez et ses yeux… Est-ce que ça voulait dire qu’elle n’était pas décédée? Qu’elle était en vie?

– Je sais ce que tu te dis, m’apprit la femme en souriant, Je suis bien ta mère, mais je suis encore morte. Je suis un fantôme, une âme venue te visiter. Je voulais te montrer ce que j’ai toujours voulu te dire, mais que je n’ai jamais pu. Il y aura aussi deux autres fantôme qui viendront te visiter, pour te faire voir des choses importantes.

Comment ça pouvait être possible?  Pourtant, j’étais certain que c’était ma mère. Je la reconnaissais. Son sourire bienveillant, je ne l’ai pas vu souvent, mais je serai capable de le reconnaitre n’importe où.

Alors, l’environnement autour de moi se brouilla et se précisa après quelques secondes. On était à mon ancienne maison, où je vivais avec mon père lorsque j’étais plus jeune. Immédiatement, la peur me tordit les entrailles. Pourquoi m’avait-elle amené ici? La colère monta en moi, je n’aurais pas dû lui faire confiance.

– Ne t’inquiète pas, Samson, me dit ma mère, tu es dans ton corps astral et ton père ne peux pas nous voir. Nous sommes dans le passé.

Nous étions dans le salon de la maison, et mon père entra dans la pièce suivit de ma mère, la vrai. Elle était beaucoup plus mal en point que le fantôme qui m’accompagnait. Elle avait les bras plein d’ecchymose et avait des griffures sur le visage.

– Ce garçon va me rendre fou, Jane! S’écria mon père, Il n’écoute rien et il est mal élevé. Il est temps que je lui montre les bonnes manières!

- Eric, non, lui répondit ma mère, s’il te plait. Il n’a rien fait. Il ne mérite pas ça!


Mon père agrippa violemment le bras à ma mère.

– Ne me contredit pas, lui dit mon père, la voix pleine d’amertume.

-  Ne touche pas à mon fils! Répondit ma mère sur le même ton.  


C’est alors que mon père écrasa son gros poing sur le petit visage de ma mère. Elle s’écrasa sur le sol sous le choc du coup.

– Non! M’écriais-je en me précipitant vers ma mère.

Le fantôme mit sa main sur mon épaule pour m’empêcher d’aller plus loin.

– Ça ne sert à rien, Samson. Tu ne peux rien y faire.

J’étais maintenant à genoux devant la scène, complètement dépité. Mais ce n’était pas fini. Mon père se pencha vers le corps frêle et meurtrit de ma mère.

– Comme c’est beau, la mère qui sauve son enfant. Mais je t’avertis, lorsque tu ne seras plus là, c’est lui qui recevra les coups. Et je n’aurai aucune pitié, car il va falloir rattraper toutes ces années d’éducation perdues. Tu ne pourras pas le sauver pour toujours.

Et il quitta la pièce en trombe. Des larmes que je n’avais pu retenir coulèrent le long de mes deux joues. Ma mère n’était pas drogué, ni alité par l’alcool comme mon père m’avait dit. Elle l’était à cause de lui, à cause de ses coups. C’est alors que je compris.

Mon père avait tué ma mère.

Je levai le regard vers le fantôme, complètement brisé de l’intérieur. Mon père m’avait fait croire que ma mère était mon ennemi, qu’elle n’avait jamais rien fait pour moi, alors qu’elle avait tous fait.

Le fantôme vint s’asseoir à mes côtés et posa une main sur le mienne. Elle sécha mes larmes avec l’autre, tendrement et plein d’amour.

– Je t’aime tellement, Samson, chuchota-t-elle, Je ne regretterai jamais ce que j’ai fait et je recommencerais si je le pouvais. Tu es rendu un grand et beau garçon. Je suis si fière de toi, mon fils.

Mes larmes redoublèrent. Je ne l’avais jamais vraiment aimé, pensant qu’elle m’avait abandonné et qu’elle ne m’avait jamais aidé. Comme j’avais tort! Je m’en voulais, je m’en voulais tellement.

Je me jetai dans ses bras, et ma mère resserra notre étreinte. Je pleurais contre son épaule, en lui murmurant merci, merci, merci.  Elle avait donné sa vie pour moi.

Quelques secondes plus tard, le fantôme de ma mère disparut. J’étais revenu dans les ruines, comme si rien ne c’était passé. Quelqu’un cria mon nom dans mon dos pour une seconde fois de la journée, mais cette personne, je la connaissais plus que moi-même. Reena. Je me levai et me retournai pour la rejoindre. Mais avant, je levai la tête vers le ciel, et murmurai : « Merci, maman. »


Dernière édition par Sam Walters le Mar 22 Déc - 16:43, édité 1 fois

_________________
avatar
Sam Walters

Messages : 24
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 23

Caractéristiques
Race: Loup-garou
Élément: Feu
Arme: Lance, katana et 4 shurikens dont il peut enflammer les bouts avec son pouvoir du feu

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t76-sam-walters-le-loup

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Sasha Ryan le Mar 22 Déc - 14:14


<< Une, deux, Sasha te coupera en deux
Trois, quatre, remonte chez toi quatre à quatre
Cinq, six, tu seras plein de cicatrices
Sept, huit, surtout ne dors pas la nuit
Neuf, dix, tu sers de sacrifice

Un, deux, voilà Sasha le silencieux
Trois, quatre, attention il va te battre
Cinq, six, c’est un maléfice
Sept, huit, écoute ce bruit
Neuf, dix, c’est bientôt fini >>

Arrête de penser à cela! Je n’arrêtais pas de me répéter ma petite comptine. Taylor m’avait promis qu’il allait me le retrouver, mais comment le pourrait-il? Ils nous l’ont ENLEVÉ! Colère. Notre île c’était rendu près de ce quartier urbain, j’en avais profité pour venir faire un tour et surtout me défouler. Mon petit garçon… Je ne pouvais pas m’arrêter de pleurer. J’étais certaine que je l’avais perdu et voilà que j’accouche de lui et que mon enlève moins d’une minute plus tard. Je n’en pouvais plus! La douleur était immense! Je ne voulais plus jamais revivre ça! J’avais mangé huit personnes en moins de trois heures et cela n’avait pas réussi à me calmer. Par contre, je commençais à en ressentir les effets d’un grand repas. La neige tombait autour de moi semblant essayer de me calmer. Je n’étais pas beaucoup habiller et je commençais à avoir froid. Mourir de froid. Ce serait une belle mort, non? Je tombais à genoux juste devant l’entrée d’un ancien hôpital.

– C’est là que j’aurais dû accoucher! C’est là que j’aurais dû être! Pourquoi! Pourquoi…

Je n’étais pas capable de pleurer, j’avais si mal. C’était indescriptible. Pourquoi ce monde était-il si cruel avec moi? Qu’allait-il arriver à mon fils?

– Je jure… Je jure que si l’on me redonne la chance de voir mon fils, je …

Je ferais quoi? Je suis un démon! Je suis un monstre! Je ne mérite rien de bon dans ce monde! Mes larmes de rage dégringolaient sur mes joues. J’avais presque détruit toute l’île avec Taylor, pourtant, nous n’avions pas retrouvé notre enfant. Ils nous l’avaient volés!

– Aaaaah!

Je devais m’avoir endormit, puisque je me réveillais le visage couvert de larmes séchés. Tout à coup, une main se posa au-dessus de ma tête. Je la repoussais d’un coup brusque tout en me retournant vers cette personne. Immédiatement, je fus paralysé. Une indienne se tenait devant moi dans un habit que je connaissais que trop bien; une robe bêche. Fabiola. Maman. (voir : http://img15.hostingpics.net/pics/331466Fabiolamredesashapocahontas.jpg )

– Alors mon trésor? C’est difficile d’être parent?

La colère explosa en moi.

– Va-t’en! Tu m’as mentit toute ma vie!

J’avais trop mal, je ne voulais pas souffrir d’avantage. Ma mère me regarda avec une mine attristée.

– Je t’ais mentis pour ton bien. Il t’aurait tué sinon…

– Tu aurais pu me dire la vérité au moins!

Ma mère soupira. Ce n’était pas sa faute, j’étais seulement furieuse et j’avais besoin de relâcher ma colère.

– Tu n’étais pas prêt… Tu risquais de laisser tout échapper en accident. C’était trop dangereux. Essai de comprendre…

Le problème était que je la comprenais très bien, mais j’étais trop furieuse pour user de ma logique. J’en voulais au monde entier.

– Il n’y a rien à comprendre.

Je commençais à m’éloigner, mais ma mère me rattrapa par la main.

– S’il te plait laisse-moi te montrer quelque chose avant…

Je n’eus pas le temps de répondre que le ciel sembla nous avaler. Tout allait si vite… Lorsque nous fûmes recrachées du ciel, ma mère me tenait toujours la main. Je me libérais d’un coup. Nous étions dans une grande cours. Mon mini moi et un mini Taylor jouaient ensemble juste un peu plus loin. Qu’est-ce que…

– Tu viens de faire un voyage astral, personne ne nous voit. On est dans le passé, cette nuit, deux autres fantômes viendront te rendre visite pour te montrer des choses importantes.

– Ca n’existe pas tout ça. Tu es morte. Je suis juste entrain de rêver…

– Non. Tout cela est réel. Sasha… Tu m’as tellement manqué.

Ma gorge se serra.

– Moi aussi maman…

Des larmes s’échappèrent des beaux yeux de ma mère. J’allais lui répondre lorsque j’entendis gémir. Mini Taylor et mini moi étions trop loin pour entendre quoi que ce soit. Je m’approchais du barbecue pour apercevoir le père de Taylor serrant fortement le poignet de ma mère.

– Vous me faites mal!

– Votre fils doit s’éloigner de Taylor. Je ne veux pas qu’il soit influencé par ton sale gosse.

– Il s’appelle Sasha.

– Je me fiche de son nom. C’est toi qui l’a choisi.

– Tu as tellement changé…

– J’ai seulement vieillis. Tu verras plus tard, pour être écouté, il faut être sévère. Ma douce Fabiola, tu es la seule et unique que je n’ai jamais aimé, mais tu es trop pauvre pour être ma femme.

– L’homme que j’aimais est mort.

– La femme que j’aime ne me comprends pas.

– Lâche moi maintenant.

– Seulement si tu me promets une toute petite chose.

– Je ne veux rien te promettre!

– Si tu ne le fais pas, je tuerais Sasha.

Ma mère s’arrêta de gigoter, l’observant d’un air scandalisé.

– Tu n’oserais tout de même pas!

– Tu veux parier?

Ma mère ne répondit pas. Elle le fixait avec haine.

– Parfait. Ce soir, ma femme a un rendez-vous avec ses amies. Je veux que tu me rejoignes dans ma chambre à 10h.

– Pour quoi faire?

– Tu le sais très bien, habille-toi sexy.

Il relâcha enfin ma mère. Je sursautais en sentant une main sur mon épaule. Je fus de nouveau aspirer par le ciel. Ma mère me chuchota à l’oreille.

– Je t’aime Sasha. Je m’excuse d’avoir été une si piètre mère. Je veillerais toujours sur toi. Prends soin de ton fils. Il est sous l’île.

Mes yeux se remplirent de larmes, lorsque le ciel nous recracha enfin, je ne sentais plus mes jambes. Je m’écroulais au sol en pleurant. Ma mère s’agenouilla devant moi et releva doucement mon menton.

– Ne pleure pas mon enfant.

– Maman… Je t’aime aussi.

Elle me sourit tout en commençant à s’effacer. Elle illuminait d’une lumière dorée tout en disparaissant petit à petit. Je me relevais difficilement et commençais à courir vers l’île. Mon fils se trouvait sous l’île. J’allais aller le chercher. Même si je n’avais pas le pouvoir de l’eau, même si pour cela je devrais me noyer et mourir. Ce n’était qu’un détail, la chose la plus importante était de sauver mon fils.


_________________
avatar
Sasha Ryan

Messages : 28
Date d'inscription : 10/10/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Démon
Élément: Air
Arme: 8 bagues avec des lames de rasoirs pointant vers l'extérieur / 4 couteaux de chasse / Massue en métal possédant des piques

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t72-sasha-ryan-qui-a-dit-qu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Kelly-Anne Towsen le Dim 27 Déc - 23:01

Je vis mon reflet dans une flaque d’eau lorsque je sautai par-dessus, mes lèvres étaient devenue rouges. Quand mes pieds touchèrent le sol silencieusement, je me remis à courir. Je regardai devant moi. Ma proie ne m’avait toujours pas remarqué, je souris et jeta un coup d’œil rapide à mon arme. La personne que je chassai, s’assis au sol et s’adossa contre un vieux mur sur le point de s’écrouler. Je m’apprêtai à l’attaquer lorsqu’un bruit derrière moi attira mon attention.

Ne voyant rien, je me retournai. Ma proie était maintenant debout et s’approchait de moi. Je mis mon épée entre nous deux et me teint prête à me défendre. Soudain, elle releva la capuche de la cape qu’elle portait et dit :

-Kelly!?

-Ma…maman?

J’échappai mon épée, recula de quelque pas et baissa la tête. Je sentis la main de ma mère me remonter délicatement le menton.

-Kelly, que fais-tu seule au milieu des ruines? Nous sommes le 24 décembre ma chérie.


Ça me prit un certain moment avant de répondre :

-Je déteste Noël, ça me rappelle de mauvais souvenirs.

Elle parue soudainement triste et hocha doucement la tête. Elle avait l’aire surprise d’apprendre que je détestais Noël. Ça me paraissait pourtant évident.

Flashback : Nous étions le 24 décembre et j’avais sept ans. Mon frère avait déballé ses cadeaux et moi, comme chaque année, J’avais été forcé de rester au salon le regarder faire, alors que moi je n’avais rien. Il me faisait de grands sourires et jouait avec ses camions et ses lego. Vers deux heures du matin mon père me donna la permission d’aller me coucher. Je dis bonne nuit à ma famille et descendis au sous-sol. Il y faisait extrêmement froid.  Je me jetai sur mon lit et me mis à pleurer. La lumière de ma chambre s’alluma d’un coup et je vis ma mère qui se tenait devant le cadre de porte avec un cadeau. Elle me le tendit et je lui fis un grand sourire. C’était une poupée, je la trouvais vraiment belle avec ses cheveux bleu et sa robe jaune. Je donnai un bisou sur la joue de ma mère, qui me dit :

-Kelly-Anne ne parle pas de ta poupée à ton père et à ton frère d’accord? Ça sera notre petit secret à nous deux.

Je lui répondis que je n’en dirais rien et je me suis recouchée. Ma mère est partie et je me suis endormie avec ma poupée. Un peu plus tard dans la nuit, j’entendis la voix de mon père résonner. Il disputait ma mère et lui donnait surement des coups. Je cherchai ma poupée, mais elle n’était plus dans mon lit. Je mis ma couverture par-dessus ma tête et attendis que le jour se lève. Le lendemain, ma mère avait le visage couvert de bleu et mon frère assis près de mon père me fit un de ses sourires avant d’ajouter :

-Comme ça maman t’as donné un cadeau? Et bien tu ne l’auras pas eu longtemps papa la jeter dans le feu. Bien fait pour toi!

Il se mit à rire. Les larmes aux yeux je voulu retourner dans ma chambre, mais mon père me le défendis. Je pensai alors au jour ou quand je serais plus grande je prendrais ma vengeance.*


Ma mère me secoua doucement le bras pour me sortir de mes pensées.

-Écoute ma grande, trois fantômes viendront te voir ce soir et je suis la première. Je n’ai qu’une heure pour te montrer quelque chose. Suis-moi s’il te plait.


Elle me tendit la main. J’hésitai, mais fini par lui faire confiance, c’était ma mère après tout. À peine ai-je touché sa main que nous fûmes comme aspiré par le ciel. Je ne pouvais rien distinguais autour de moi sauf Sophie, tout allait trop vite. Le paysage autour de moi commença à perdre de la vitesse. Puis nous nous sommes arrêtées complètement. Je me tenais dans une chambre blanche près du fantôme de ma mère. Sur un lit d’hôpital, une jeune femme d’environ 19 ans dormait. Le fantôme de ma mère me fit signe d’avancer. En m’approchant je me rendis compte que la femme était en ceinte et que… Je me retournai vers ma mère qui hocha la tête et qui me dit :

-Oui, c’est bien moi. J’étais enceinte de toi ma grande.


La porte s’ouvrit d’un coup et des étrangers sont entrés dans la pièce. L’homme s’est assis sur le lit et la femme restait debout. Ma vrai mère ouvrit les yeux et dit :

-Maman ?! Papa ?! Oh aider moi je ne sais pas quoi faire. S’il l’apprend qu’est-ce qui arrivera à moi et Kelly ?

Mon grand-père réfléchit et dit :

-Vous aller venir à la maison toutes les deux. Il ne vous trouvera pas là. Il ne sait pas où nous vivons.

-Mais mon fils Daniel ? Il est avec son père. Si celui-ci apprend que j’ai eu une fille avec quelqu’un d’autre et que j’ai fuis. Il le tuera !

Ma grand-mère répliqua :

-Il le sait sans doute déjà. À ton avis ma grande, pourquoi celui que tu aimes vraiment et que tu as rejoint, selon toi, pourquoi le père de Kelly est mort poignardé ? Ton mari l’a sans aucun doute tué de ses propres mains et il fera probablement la même chose avec nous. Nous sommes en danger, toi, Kelly, moi et ton père.

Mon grand-père répondit d’un ton catégorique :

-Vous allez venir à la maison quand Kelly-Anne sera née.

Le fantôme de ma mère s’approcha et me pris la main.

-Viens j’ai autre chose à te montrer.

Le ciel nous aspira de nouveau et nous sommes arrivées dans une maison que je ne connaissais pas. Sur le sol, il y avait les cadavres de mes grands-parents. Pour l’une des rare fois de ma vie je fus triste de voir des gens morts. Je regardai le fantôme de ma mère. Elle observait ses parents en pleurant. La voix de mon père retentit. Elle venait de la salle à manger. Je marchai tranquillement dans cette direction, laissant un moment à ma mère.

-Si tu ne veux pas que je vous tue toi et ton affreuse gamine, tu vas revenir à la maison avec elle. Quand elle sera grande on lui dira que je suis son vrai père. C’EST COMPRIS ? Ton amant est mort et il n’a jamais existé. C’EST COMPRIS ?

Ma vrai mère était assise sur une chaise et me tenait dans ses bras en pleurant. Mon père ou plutôt le père de Daniel, se tenait devant elle avec un fusil. Ma mère hocha la tête et suivit celui qui a tué ses parents. Moi je suis resté dans la cuisine de la maison de mes grands-parents que je n’ai jamais connus, jusqu’à ce que le fantôme de ma mère me rejoigne et me ramène dans le présent, dans le quartier urbain.

Sous les rayons de la lune, je vis briller des larmes sur les joues de ma maman. Elle s’approcha de moi. Je regardai autour de nous si quelqu’un m’observais, puisque ce n’étais pas le cas j’ai serré ma mère dans mes bras. Je voulais la consoler, mais je ne savais pas comment faire. Ma mère me murmura à l’oreille :

-Fais attention Kelly, tu es devenue comme lui, tu tues des gens pour ton plaisir, pour te venger, te sentir puissante. Tu fais basculer des vies ma grande.

Elle s’effaça lentement dans mes bras. Je restai toute seule pour m’interroger. Je comprenais maintenant. Le père de Daniel ne m’avait pas tué parce que c’était la seule raison pour que ma mère, la femme qu’il aimait reste avec lui. Mais il nous faisait quand même payer à moi et à ma mère la fuite qu’elle avait faite des années plus tôt. Quand je me suis sauvée pour aller rejoindre des amis, il avait sans doute paniqué et perdu le contrôle. Je secouai la tête pour éviter de réfléchir plus à mon affreux passé. Si ma mère m’aimait, pourquoi était telle venue me dire tout ça ? J’aurai aimé mieux ne rien savoir ça me faisait trop souffrir. En plus elle avait ajouté que j’étais devenue comme le père de Daniel. Je bottai rageusement une pierre en criant :


-C’est faux, je ne suis pas comme lui !


Mais dans le fond j’avais un doute et je savais que ma mère m’avait raconté tout ça pour que je change, mais il était trop tard. Je suis une démone maintenant et je le resterai.
avatar
Kelly-Anne Towsen

Messages : 117
Date d'inscription : 12/06/2015

Caractéristiques
Race: Démon
Élément: Feu
Arme: Épée, Couteau rouge à lèvre et dague ninja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Reena Edmond le Lun 28 Déc - 12:49

Tout était destruction. Les immeubles démolis, les voitures rongées par la rouille… J’étais capable de sentir tous le désespoir qui planaient sur cet horrible endroit. Seul Sam, qui me tenait la main, me retenait de flancher devant ce spectacle.

Je lui dis ce que je pensais, la voix pleine de tristesse.

- C’est horrible, Je suis presque capable de voir les passants qui se promenaient ici, et maintenant tout est brisé…

- Mais nous devons trouver de la nourriture, Reena, me répondit-il, Je sais que c’est difficile, mais pense à Eva. On doit trouver ce marchand. Les rumeurs disent qu’il est la plus grande source de denrées du coin.


Et il avait raison. Je dois arrêter de m’en faire, le passé reste le passé et ce qui est fait est fait.

– Merci Sam, tu as raison. Je dois penser au présent, pas au passé.

On continua alors notre route à travers les débris.

On escaladait, grimpait, sautait à travers ce labyrinthe de destruction. Je me fiais entièrement à Sam, car lui, au moins, il avait l’air de savoir où on allait. Mais c’est alors que je grimpais une voiture abandonnée que tous disparus. Mon environnement n’était que lumière blanche, et j’étais seule. Le sol était blanc, et mon entourage aussi. Je ne savais pas s’il y avait des murs, mais tout autour de moi n’était que de blanc. La crainte me noua l’estomac. J’appelai Sam, sans réponse. Et lorsque je me retournai pour voir s’il y avait quelque chose derrière mon dos, c’est là que je la vis. Elle était toute petite, frêle, silencieuse. Elle était blanche comme un drap.

Rosalie.

Impossible… Elle est morte, assassinée par des chasseurs. Comment se fait-il qu’elle soit là, devant moi… Ma sœur me sourit et me parla de sa voix enjouée ;

–Tu dois rien comprendre, hein ? Je suis morte et je me tiens devant toi. Je vais commencer par tirer certaines choses au clair ; je suis toujours morte. Nous sommes tous les deux dans nos corps astraux, et tu as quitté ton corps réel. Mais ne t’inquiète pas, tu y retourneras dans une heure.

- Mais… Comment est-ce possible ?

- C’est un privilège accordé par quelqu’un que personne ne connait. Un être puissant qui veut faire réaliser quelque chose à des personnes, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Deux autres viendront après moi, pour une heure chacune. Ils représenteront le présent et le futur. Moi, je suis le passé.


Je restai silencieuse, assimilant ces informations.  Après plusieurs secondes, je reportai mon attention sur ma sœur. Elle n’avait pas changé, toujours avec un visage juvénile pour son âge, ses cheveux bruns qui étaient comme les miens avant l’explosion, sauf qu’elle avait sa mèche rouge qu’elle s’était fait teindre sur sa frange. (Voir : http://i68.servimg.com/u/f68/19/32/99/02/rosali10.jpg ) Des larmes mon montèrent aux yeux et je me précipitais vers elle. Je la serrai contre moi, serrai son corps si fragile.

– Je suis si désolé, Rosalie. Si je n’étais pas partie, si j’aurais resté avec vous… J’aurais peut-être pu faire quelque chose…

-Non, Reena. Tu n’aurais rien pu faire. Je suis ici pour ça, pour te montrer qui tu n’y es pour rien.


Alors, la lumière blanche autour de nous s’intensifia, pour enfin s’éteindre et laisser place à notre maison. On était dans le salon, et je voyais Eva recroquevillé sur elle-même dans le coin, essayant de se protégée en se repliant sur elle-même. Dans le milieu de la place, je voyais Rosalie, la vraie, penché au-dessus de quelque chose. Je plaquai ma main sur bouche quand je sus ce qui se passait. Je voyais le meurtre de mes parents. Mais lorsque la vrai Rosalie se dégagea de mes parents, complètement couverte de sang, je fus encore plus horrifié.

J’étais là, allongée avec eux, une plaie béante ouverte au niveau du cou. Je me battais pour respirer, en vain. Une seconde plus tard et je donnais me dernier souffle. J’étais morte.

Je tombai à genou, complètement terrifiée. Un bruit attira mon attention. C’était Eva, seule face au monde des Créatiques qui venait d’être créé, sans défense et si vulnérable. La vraie Rosalie n’était plus là, elle devait s’être enfuit, comme dans la réalité, laissant sa petite sœur livré à elle-même.

Le fantôme s’agenouilla à côté de moi.

– Voilà ce qui se serait passé si tu aurais resté. Tu serais morte, et Eva l’aurait été quelque temps après.

-Mais… Mais Sam serait venu l’aidé…


Elle secoua la tête.

– Sam s’est fait tuer par un autre vampire affamé en se rendant à notre maison.

Un haut le cœur me prit. C’était horrible, ce monde où j’étais était complètement horrible. Rosalie me prit l’épaule et la lumière blanche revint. Nous étions de retour où nous étions au début. Je la remerciai intérieurement, ne voulant pas rester là-bas une seconde de plus.

– Tu vois ? Ton excursion improvisée n’a pas seulement sauvé ta vie, mais aussi celle d’Eva et de Sam. Arrête de t’en vouloir, Reena. Rien n’est de ta faute. Absolument rien.

Alors, elle me donna un baiser sur la joue comme elle en avait l’habitude de faire avant. Je fermai les yeux à ce souvenir familier, et lorsque je les rouvris, j’étais de retour à travers les débris. Ma joue brûlait où ma sœur m’avait touché et une larme coula de mon œil. Je l’essuyai.

Rosalie avait raison. Elle me l’avait bien démontré. Ce n’était pas de ma faute, tout ça. La seule chose à blâmer, c’était l’explosion.

Je me levai, un poids énorme enfin disparu de sur mes épaules.

J’appelai Sam, et, pour la première fois, le regret et la tristesse avaient quitté mon être.

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par PNJ le Lun 28 Déc - 23:27

Partie 2 - 29 déc. au 12 jan. - Fantôme du présent
avatar
PNJ
PNJ
PNJ

Messages : 14
Date d'inscription : 04/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t55-les-pnjs#569

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Carly Bluefire le Mar 29 Déc - 0:16

J’étais en train de me questionner sur mon père lorsque j’entendis gronder derrière moi. Ma fréquence cardiaque augmenta d’un coup. Me retournant tranquillement, je fis face à… Rex?! Il m’avait enfin retrouvé! Je me mis à courir vers lui toute heureuse, pleurant de joie, lorsqu’il ouvrit grand la gueule en jappant. Ce n’était pas un petit jappement affectif, voilà pourquoi je m’arrêtais d’un coup.

– Rex?

Il ne me répondit pas. Le loup me fixait sans parler. Je savais que c’était Rex, je pourrais le reconnaitre entre mille, le seul problème était que le loup semblait avoir pris le contrôle. Tout à coup, une énorme douleur m’obligea à m’agenouiller au sol. C’était comme si on me broyait les l’estomac. Puis, la douleur remonta à mon cœur. Je me mis à vomir. Que ce passait-il? Je me sentais si mal… Le loup gémissa. L’odeur… Il ne devait pas aimer l’odeur.

– Désolé, j’ai pas pu me contrôler, je me sens vraiment mal. Ça doit être ce voyage astral…

Je disais surtout cela à moi pour me convaincre, mais je n’y croyais pas une seconde. La douleur ne venait pas du voyage astral, elle avait apparue lorsque Rex m’avait retrouvé. Je ne voulais, non, je ne pouvais pas accepter d’avoir aussi mal à cause de Rex. Pendant que j’étais en pleine réflexion intérieure, le loup noir et blanc c’était rapprocher de moi. Étrange. Je croyais qu’il voulait éviter l’odeur de vomi, mais il avait les quatre pattes dedans… Il me fessait fasse, je me mis à fixer sa patte avant gauche. Puisque le loup avait pris le contrôle, je devais lui montrer ma soumission. Je ne voulais pas l’énerver. Un détail me frappa soudainement. Ses pattes ne modifiaient en aucun cas la forme de mon vomi. Déclenchant mon nez de dragon, j’aspirais une bonne quantité d’air. Je ne sentais que du vomi. Je ne sentais pas Rex. Étais-ce le fantôme du présent ou seulement un mirage? Ne te soumet pas devant moi, les alphas ne se soumettent devant personne. Qu’est-ce que..? D’où venait cette voix? Je relevais la tête et regardais le loup.

– Toi? Tu…

Bon, c’est mieux, commençons maintenant. Il me parlait par pensé? Il approcha son museau de mon nez, puis le ciel nous avala. Mon troisième voyage astral de la journée… Cette fois-ci, tout était différent. Je n’étais pas un spectateur de l’extérieur, mais un spectateur de l’intérieur. Le loup courait à toute allure au travers de la ville en ruine. Carly, où es-tu? J’étais dans Rex… Celui-ci s’arrêta de courir. Non! Pas encore! Pourquoi notre lien doré disparait encore? Avait-elle prit de la boisson? Seul l’alcool peut affaiblir le lien… Mais, s’il disparait, habituellement, c’est parce que la personne est morte… Non! Elle ne peut pas être morte! Elle n’aurait sans doute jamais prit non plus d’alcool… Alors que restait-il? Il tourna sur lui-même jusqu’à s’arrêter devant une ligne lumineuse argentée. Mon lien avec Taylor est toujours présent, mais pas son consort. Cela devait être une femme, puisque je pouvais sentir qu’elle attendait un enfant et que son bébé avait rejoint la meute. Qu’arrivait-il aux femmes de la meute? La meute? Qu’elle meute? Il avait rejoint une meute avec Taylor? Comment étais-ce possible? En plus, comment pouvait-il savoir qu’il allait bientôt être père? Rex me cachait des choses… Je ne ressens plus la douleur de l’éloignement, elle doit être proche… Alors pourquoi ne la sens-je pas? Il avait raison, je ne ressentais plus cette douleur, pourtant je ne ressentais pas le bien être d’être proche de Rex. Lui, quand je le retrouverais, nous allions avoir une bonne discussion… Il se remit à courir. Je dois la retrouver.

– Si j’étais si importante pour toi, tu ne m’aurais pas mentit!

Carly! Il s’arrêta d’un coup envoyant un nuage de poussière devant lui. Il se mit à japper et à remuer la queue (je pouvais le sentir comme si c’était la mienne qui s’agitait). M’avait-il entendu? Où est-elle? Suis-je en train d’halluciner? J’étais pourtant certain de l’avoir entendu…

– Rex..? Tu m’entends?

Il se mit à japper joyeusement. Encore! Mais, où peut-elle bien se cacher? Pourquoi ne se montre-t-elle pas?

– Rex, je suis en toi.

Il s’immobilisa d’un coup. – En… moi? Bon d’accord, ma réplique était un peu déconcertant…

– Ton loup est mon fantôme du présent, je suis en train de faire un voyage astral.

Je suis cinglé. Voilà, je savais que mon amour allait finir par me tuer. Maintenant, j’hallucine n’importe quoi… Ok, je suis vraiment pitoyable dans l’art d’expliquer ce qu’il met arriver…

– Tu n’es pas cinglé! Écoute, je ne suis pas très douée pour tout t’expliquer, mais en gros, je rencontre trois fantômes cette nuit et ton loup est le deuxième. À cause de lui, mon corps astral est en toi et je ne sais pas comment en sortir.

Tu lis dans mes pensées? Si mon loup est un fantôme… Je suis donc à moitié mort? Je m’excuse pour hier!

- Euh… Oui et tu n’es pas mort. Tu es totalement vivant. Pour hier, oubli, je fais des trucs étranges quand j’ai mes règles, c’est à moi de m’excuser. Désolé.

Ah… Les filles et leurs menstruations! Je les avais sentis, mais je ne m’en étais pas soucié… Ok, mais… Depuis combien de temps espionnes-tu mes pensées? Avait-il bien compris que je pouvais entendre ses pensées?

– Depuis que le ‘‘lien doré’’ a disparu.

Donc tu es au courant… Bon je vais tout t’expliquer alors. Je suis dans une meute dont tu fais partie et tu en es l’alpha.

– Je suis quoi?! C’est impossible! Je suis un métamorphe Rex! Tu imagines un peu ce que tu dis?! Tu aurais un dragon comme alpha!

Ouais, ça en jette en? Je fais des jaloux. Rex souriait de toutes ses dents tranchantes. Comment pouvait-il prendre cela à la légère? Pourquoi m’avait-il caché tout cela? Pourquoi elle ne me répond plus? Est-ce que je lui ai fait peur? Je suis vraiment un crétin… Ces pensées étaient si différentes que son côté impassible et mystérieux qu’il traînait partout avec lui…

– Tu sais comment je peux sortir de là?

Enfin! Non, j’en ai aucune idée et ce n’est pas moi qui t’es mise en moi. Tu as due te tromper, mon loup et moi ne fessons qu’un et je suis resté ici à courir. Danger. Il se releva d’un coup en grognant. Un gang de vampire sortit alors de l’ombre. Six. Ils étaient six contre un! Mon loup favori se mit en position d’attaque. Les vampires tentèrent de l’entourer lorsque Rex sauta sur la gorge du chef la gueule grande ouverte. Je n’osais pas bouger ni réagir. Je ne voulais pas le déranger, mais lorsque je sentis un énorme choc lui frapper la tête, puis mon corps se sentir aspirer, je craquais.

– Rex!!!

Le ciel m’aspira et je me réveillai au coin de mon vieux bâtiment. Bâtiment au avait commencé toute cette histoire de fantômes et de corps astral. J’en avais assez…


_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Sasha Ryan le Ven 8 Jan - 23:33

Je m’apprêtais à courir pour rejoindre Taylor lorsque je vis quelque chose d’étrange léviter dans les airs. J’aurais pu le reconnaitre entre milles; c’était un morceau de la grande explosion. Plus précisément, celui que portait Taylor sur sa joue. Que fessait-il là? Ma gorge se noua. Est-ce que Taylor allait bien? Une sueur froide me parcourra l’échine. M’avançant lentement, j’allas toucher le crystal. Je ne l’avais qu’à peine effleuré que je fus aspirer par le ciel et que tout ce brouilla. J’étais dans une grotte souterraine. Je la reconnu facilement; c’était le laboratoire. Celui qui avait essayé de tuer mes bébés, puis avait volé mon plus vieux et vendu mon plus jeune au sauvage. Jamais, jamais je ne leur pardonnerais. Comme je pouvais le voir à l’instant, Taylor n’ont plus. Je ne l’avait jamais vue ainsi. Il me fessait… peur. Son comportement ne ressemblait pas un ange. Loin de là. On aurait dit un démon. Le démon de la colère. Il détruisait tout sur son passage, transperçais à plusieurs reprise ses ennemis avec ses khépeshs. Tous étaient morts, mais sa soif de vengeance était inassouvie. Ici, il n’avait rien à perdre. J’étais parti et il avait perdu ses enfants. Personne ne savait ce qu’ils leur étaient arrivés. La douleur était encore vive en moi. Je pouvais très bien sentir ce couteau me transpercé l’abdomen de part en part. La fausse couche, la douleur d’accoucher dans un endroit si misérable, devant mes ennemis, puis la douleur de ne même pas pouvoir observer mes bébés avant qu’on me les enlève. J’avais pu les voir au moins… Quelques secondes. Mes faux jumeaux. Le premier de sexe masculin avait les cheveux noirs corbeaux, les yeux jaunes et… le tiers de son corps coupé par le couteau de mes ennemis. Mon cœur se serra. Était-il toujours vivant? Aurais-je pu le sauver? Comment avais-je pu survivre à cette césarienne forcé? Je m’en voulais tant de ne pas avoir été capable d’éviter ce coup… Le deuxième semblait ne pas avoir reçu de dommage au moins. Il avait les cheveux blancs comme la neige (étrange non? Cela doit venir de taylor), les yeux vairons (l’un vert, l’autre fushia) et… était hermaphrodite. Celui-là, il risquait de me ressemblait, il risquait d’être androgyne. Le chef de la tribu et celui des scientifiques ne me les avait pas montrés si peu longtemps pour rien. Il voulait que je choisisse leur prénom. Je leur avais répondu :

<< Électraz et Apocaboom P.R >>

C’était deux noms que Taylor et moi avions aimé. J’étais furieuse contre ses hommes, mais je voulais tout de mêmes nommé mes enfants. J’aurais tant aimé que Taylor sois à côté de moi. Malheureusement, il était occupé à sauver sa propre vie en voulant sauver celle d’une autre. Moi, ma folie meurtrière ne voulait pas s’animer, elle ne voulait pas me redonner de l’énergie, me permettre de me lever, de surmonter ma douleur, non. En voyant mes enfants, une vague d’amour m’avait parcouru et cela entravait mon démon intérieur. Démon, dont je n’arrivais pas à avoir confiance en lui. Il ne devait pas tuer mes bébés. Jamais. Une explosion me sortit de mes pensées. Taylor avait frappé sur une bombe et voler dans les airs. Il grogna en se relevant. Oh non! Plusieurs clous le transperçaient çà et là.

– Taylor!

Je couru vers lui, mais il ne me remarqua pas. Je le touchais et passais au travers de son corps. M*rde! Je devais l’aider, je devais trouver un moyen de le sauver. Je ne pouvais pas le perdre aussi! Jamais. Je me mis à pleurer, je suis si inutile… Il a toujours été là pour moi, sauf à l’accouchement. C’était le seul moment où je devais agir seule, mais j’avais échoué. Je suis lamentable… Mon chevalier se remit à marcher en arrachant quelques clous de son corps.

– Je dois réussir, je dois les retrouver. Pour Sasha, pour eux et pour moi. Je vais réunir notre famille. Je vais…

Il se mit a craché du sang.

– NON! Taylor sort d’ici! Tu vois bien qu’il n’y a plus personne! Arrête, tu te rends malade…

Il ne se retourna pas vers moi, ne me répondit pas, ne fit aucun geste. J’étais un fantôme. Je détestais me sentir aussi inutile. Le crystal que je tenais toujours dans mes mains se mit à briller. Regardant Taylor, je remarquais que le sien aussi. Il releva la tête et frôla sa joue, là où se trouvait le crystal. Presque immédiatement, un hologramme contenant mes paroles apparut devant ses yeux.

– Qu’est-ce que…

J’allais lui répondre que c’était moi lorsque le crystal se mit à chauffer et que je le laissais tomber par réflexe. Je fus de nouveau aspirer vers le ciel, mais cette fois-ci, divers objets tournait autour de moi. Une sphère bleue de concentré de la grande explosion, une boucle d’oreille possédant un rubis en forme de sphère suivie d’une tresse blanche et un collier cylindrique bleu me reliant à lui par un lien de meute. Je choisi de toucher la tresse blanche, elle me fessait penser à Apocaboom. Dès que je la touchais, son énergie fut comme répandu en moi et j’apparu devant mon fils. Je ne pouvais pas me tromper, c’était lui. Même s’il semblait avoir quatre ans. Quatre jours. J’ai accouché il y a quatre jours. Il vieilli d’un an par journée. Cela veut dire… Que dans moins d’un mois, il serait adulte. Cela me troubla un peu. Comment étais-ce possible, mais surtout, que fessait-il là seul? Il était dans les égouts. Un endroit que les loups garous qui me l’avaient enlevés évitaient comme la peste du à son odeur. Ce pouvait-il qu’il soit déjà si intelligent? Il trainait difficilement une énorme faux derrière lui. Qu’était-il devenu? Ces scientifiques m’avaient bourré de pilule étrange. Il possédait un tatouage en forme de ‘‘T’’ couché sur le visage. Que signifiait-il? J’avais tant de question à lui demander… J’aurais tant aimé lui parlé… Je me mis à le suivre. Il semblait intelligent, mais sauvage. Comme ceux qui me l’avait enlevé. Il s’arrêta dans le milieu d’un tunnel, je ne voyais que grâce à sa lampe de poche fonctionnant à l’énergie de la grande explosion.

– Je sais qu’il y a quelqu’un.

M’avait-il sentit? Mon cœur se mit à battre joyeusement dans ma poitrine. Ma joie fut de courte durée lorsque j’aperçus un loup grondant. Comment avait-il pu le sentir? Je me mis à me demander s’il était réellement humain. J’étais supposer enfanter deux bébés humains, mais seul un créatique aurait pu repérer ce loup. Le loup sauta au visage de mon fils.

– Apocaboom attention!

J’essayais d’attaquer le loup, de l’arrêter, mais cela ne servait à rien. J’étais un fantôme. Apocaboom transperça son ennemi de son énorme faux (comment pouvait-il seulement la soulevé?) et lui ouvrit le ventre. Ses entrailles se répandirent au sol dans un bruit dégueulasse. Pour la première fois de ma vie de démone, je ne me fâchais pas à la vue de se sang gaspillé, non, j’étais paralysé. Mon fils de quatre jours venait de tuer de sang-froid un loup-garou devant mes yeux. Il se mit à boire son sang à sa gorge. Mon fils était donc un vampire… Quand il eut fini, il se releva et ouvrit ses yeux, c’est là que je remarquais qu’ils n’étaient plus vairons. Non, ils étaient tous les deux bleus maintenant qu’il était rassasié. Sa mutation génétique… On commença alors à me tirer. Le ciel m’appelait, mais je voulais rester là, veiller sur mon fils. Comme je devais m’y attendre, sa force fut trop grande et je fus aspiré par le ciel. La dernière chose que je vis fut un deuxième loup sautant dans le dos d’Apocaboom, celui-ci se tournant et le coupant en deux avec sa faux.

– Je t’aime mon fils.


_________________
avatar
Sasha Ryan

Messages : 28
Date d'inscription : 10/10/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Démon
Élément: Air
Arme: 8 bagues avec des lames de rasoirs pointant vers l'extérieur / 4 couteaux de chasse / Massue en métal possédant des piques

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t72-sasha-ryan-qui-a-dit-qu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Sam Walters le Sam 9 Jan - 15:57


Soulagés de nous savoir en forme, Reena et moi continuons notre route. Nous ne savions pas exactement ce qui venait de se produire, mais depuis l’explosion, nous étions prêts à tout. Seulement, je me rappelle encore des paroles de ma mère; « Il y aura aussi deux autres fantôme qui viendront te visiter, pour te faire voir des choses importantes. » Et j’attendais son arrivée avec appréhension. Je ne savais pas qui il serait, ni comment il apparaitrait. Reena allait-elle, elle aussi, avoir un deuxième fantôme? La peur de l’inconnu me taillait l’estomac comme des coups de couteau. J’essayai de prendre de grandes respirations lorsque je fus aspiré par le ciel.

Évidemment, je fus surpris. Et je vous mentirais si je vous disais que je n’ai pas crié. Mais ça n’a duré que quelques secondes avant que tout s’arrête.

Je ne savais pas où j’étais. Cet endroit m’était inconnu; c’était une grande clairière, entourée de forêt, qui était éclairée par le couché de soleil. Une brise fraîche me balaya le visage, et un immense sentiment de bien-être me pris. C’était un endroit paradisiaque, et trop beau pour être vrai.

Quelqu’un se racla la gorge derrière moi et je me retournai.

« Alan? dis-je, surpris.

Alan était notre voisin, à Reena et moi. Il était notre bon ami, mais pas à ce que je m’attende à ce qu’il apparaisse devant moi comme un fantôme qui voulait me dire quelque chose d’important. Mais après un moment de réflexion, c’était logique. Il était le seul ami que je n’ai jamais eu après Reena. Il nous a mariés et il nous a toujours aidés.

« Hey ouais, c’est moi, me dit-il, Mais ne t’inquiète pas, je te ferais pas de truc bizarre où est-ce que tu te vois faire des conneries. C’est trop flippant, alors je vais juste te parler. Rien de trop important, juste… La vérité.

Je ne savais pas trop quoi répondre… Quelle vérité voulait-il savoir? Je croyais qu’il savait déjà de moi ce qu’il était important. Je décidai d’attendre tout simplement qu’il me réponde. Il prit une grande inspiration avant de continuer;

«Je… Je dois te dire que c’est difficile pour moi, la vie que je mène. Je ne me rappelle plus de ma vie d’avant, seulement que de petites parcelles, et… J’ai besoin de toi, Sam. J’ai besoin d’un ami.

Il poussa un rire nerveux avant de poursuivre;

« Ça doit tellement te paraitre ridicule ce que je te dis, mais je suis comme ça. J’ai… besoin de sortir le méchant qui se trouve dans ma tête. Et je crois que tu es la personne la mieux placé pour ça.

- D’accord… Alors, qu’est-ce que tu veux me dire? Je t’écoute.

- Je ne suis pas une babysitter.


J’éclatai de rire.

« Je suis sérieux. La plus part du temps que vous me parlez, Reena et toi, c’est pour que je vienne m’occuper d’Eva pendant que vous partez pour vos escapades.

- Tu as raison, je suis désolé. Je n’aurais pas dû rire.

- Merci, mec. »


Je lui souris pour lui dire que j’allais faire attention, maintenant.

« J’ai oublié de te dire, Sam… Je ne me rappellerai pas de cette conversation, la prochaine fois qu’on va se voir. Alors… Soit subtil, OK? Du genre, n’arrive pas en me disant Hey! Je t’ai vu dans ma tête l’autre jour, tu te rappelles? Ça risque d’être bizarre.

- Bien sûr. Est-ce que tu as d’autre chose à me dire avant que je reparte?


Alan baissa la tête, gêné. Cette conversation devait être difficile pour lui. Il est toujours jovial et tellement soucieux des autres qu’il ne doit même plus penser à lui-même. Mais quand mon ami releva la tête, il souriait et une étincelle brillait dans ses yeux.

 « J’ai rencontré quelqu’un.

- Non, c’est pas vrai! Elle s’appelle comment?

- Ce n’est pas vraiment qui elle est qui est important, mais plutôt ce qu’elle est.


- Qu’est-ce que tu veux dire?

- C’est une démone, Sam.


J’ouvris les yeux grands, surpris. Mais c’était un ange! Comment pouvait-il être amoureux d’un démon? Mais, avant que j’aille la réponse à ma question, le ciel m’aspira et je repartit pour la ville en ruine qui m’attendait.

_________________
avatar
Sam Walters

Messages : 24
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 23

Caractéristiques
Race: Loup-garou
Élément: Feu
Arme: Lance, katana et 4 shurikens dont il peut enflammer les bouts avec son pouvoir du feu

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t76-sam-walters-le-loup

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Reena Edmond le Dim 10 Jan - 20:53

J’étais bouleversée, vraiment. Tout allait bien pourtant, Sam se portait à merveille et ma sœur défunte est revenue d’entre les morts pour me rassurer. Mais c’est justement cette dernière chose qui me choquait autant.

Je l’avais vu, je l’avais touché, prise dans mes bras. Ma petite sœur, morte depuis au moins deux ans, m’avait fait la morale. C’était un fantôme, et elle ne serait pas la seule à venir me visiter, si ce qu’elle m’a dit était vrai. Le passé, le présent et le futur. J’attendais le prochain fantôme avec appréhension, ne sachant pas trop à quoi m’attendre.

Mais je faisais comme si ne rien était, et Sam non plus. Personne n’avait parlé de son expérience, mais chacun sentait la tension de l’autre. On se contentait de continuer à marcher, sans rien dire.

Et alors, ça arriva.

Un chat apparu à travers les débris. Et pas n’importe lequel, un chat tigré, gris, avec les yeux orange. Eva. (voir : http://i68.servimg.com/u/f68/19/33/85/33/eva-ch10.jpg ) Mais qu’est-ce qu’elle faisait là, dans la ville ? Ah ! Allan ! J’allais le tuer ! Comment n’avait-il pas remarqué que ma sœur avait disparue ?

C’est alors que je remarquai que Sam n’était plus à côté de moi.

Eva était mon deuxième fantôme.

Je m’avançais vers elle d’un pas précipité. Ma sœur ne bougeait pas et me regardait de ses yeux perçants. Rendu devant elle, je m’agenouillai.

« Eva ! Qu’est-ce que tu fais ici ? Transforme-toi, je veux te parler. »

Ce qu’elle ne fit pas. Mais ce qu’elle était têtue ! Elle ne faisait que me regarder, encore et encore. Quelque chose n’allait pas. D’habitude, elle m’écoutait.

« Hé… Ça ne va pas ? »

Je posai la main sur sa tête, entre ses deux oreilles, et alors, le ciel m’aspira.

Lorsque je rouvris les yeux, j’avais changé d’environnement.

J’étais dans ma cours, à l’arrière de notre maison. Je fixais la forêt avec excitation. Je ne contrôlais pas mon corps, et je me sentais plus petite. Alors, la voix de ma sœur résonna dans ma tête.

Je crois que j’ai le temps. Alan s’est endormi, il ne remarquera même pas que je suis parti. Ça ne sera pas long, ni vu ni connu.

J’étais dans le corps de ma sœur ! J’étais dans mon fantôme au lieu d’être devant lui. Eva nous fit tourner la tête vers la maison, comme pour s’assurer que personne n’était là. Alors, elle se métamorphosa en chat.

Qu’est-ce qu’elle fait là ? On s’élança dans la forêt à pas de course. Pour une deuxième fois, la voix de ma sœur me parvint.

Ne t’inquiète pas Eva, Reena n’en saura rien… J’ai bien le droit de me dégourdir un peu ! Elle, elle part tout le temps, pourquoi pas moi ?

Je ne pus m’empêcher de m’écrier ;

« Mais tu es trop jeune ! Sors tout de suite de cette forêt !

On trébucha en essayant de s’arrêter et on fit un rouler-bouler.

Reena !? On bougea la tête de tous les côtés. Oh mon dieu, Reena, je suis tellement désolé ! Je ne savais pas que tu étais là… Mais… Mais où es-tu…? Ça y est, je suis folle. Je suis tellement parano que j’hallucine ma sœur partout…

« Tu… Tu m’entends, Eva ?

Reena! Mais tu es où? Arrête de faire ça, tu le sais que je déteste.

« Je suis dans ta tête, Eva. Que pour quelques minutes… Je suis dans mon corps astral, et… Je suis venu te rendre visite. »

Comment ? Pourquoi ?

« Comment, je ne sais pas. Mais pourquoi, c’est parce que tu as quelque chose à me dire. Visiblement. Alors, tu fais quoi dans cette forêt !?

Je… Ce… C’est parce que tu me couves tout le temps ! Je ne peux pas sortir, je peux ne presque jamais me transformer et les seules personnes que je n’ai jamais vues après l’explosion sont Alan et Sam !

 « Mais tu es trop jeune et naïve, tu ne survivrais pas deux minutes dehors !

Reena !

Je soupirai intérieurement. Pourquoi ne comprenait-elle pas ? Je veux seulement la protéger, elle est si fragile…

Je suis capable de me défendre, Reena. Je sais que tu essayes de bien faire, mais laisse-moi vivre. J’ai presque 15 ans ! Je suis plus une petite fille ! S’il te plait, juste une petite promenade par jour…

 « Eva… »

Je ne voulais pas l’avouer, mais elle avait raison. J’essayais de la protéger, elle, qui représente un des seuls liens que j’ai avec ma vie d’avant. De la garder avec moi, comme un papillon dans un cocon. J’essaie de la retenir, ne voulant pas que le papillon prenne son envol pour que je puisse le perdre au bout de la ligne… Mais qui a dit que le papillon ne reviendrait jamais ?

Allez, s’il te plait…

 « Bon… D’accord. Une promenade par jour. Par trop longue ni trop loin de la maison. »

Oh merci! Merci, Reena! Tu es la meilleure soeur qu’on peut avoir!

Je riai, amusée face à son enthousiasme.

 « Je t’aime, Eva. Fais attention à toi.

Et alors, je quittai le corps de ma sœur pour aller retrouver le mien, loin d’ici.

_________________
avatar
Reena Edmond

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 22

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Air
Arme: Arc et flèches / chakram / couteau artisanal de 10cm

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t56-reena-la-sage

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Kelly-Anne Towsen le Lun 11 Jan - 17:43

Il fallait que j’oublie. Je n’en pouvais plus. Mes souvenirs d’enfance revenaient dans ma mémoire un après l’autre. On m’a déjà dit que les démons ne se souviennent habituellement pas de leur passé. Pourquoi moi je le peux? Pourquoi moi?

J’ai ramassée mon épée et j’ai errée un moment avant de croisé un malheureux passant. C’était un vampire, mais je ne me suis pas attardé à sa race. Je voulais seulement savoir si c’était un démon et une fois que j’ai su que non, je m’élançais, mon épée en main sur ma proie qui riposta en me lançant une poignée de morceau de diamant aussi fin et coupant que des lames de rasoir. J’en esquivai une grande partie, me protégea de plusieurs avec mon épée qui en fit dévier une grande quantité, avant de se briser.

Je reçu un morceau de diamant sur la main gauche et je fis semblant de souffrir, alors que ma douleur était engourdi par mon envie de meurtre. Ma proie tomba dans le panneau et avança vers moi une épée d’or à la main. Au moment où le vampire s’apprêtait à me tuer d’un coup d’épée dans le cœur, je touchais la lame du doigt et créa de petite flamme. Le métal de l’épée transmettait la chaleur à son propriétaire qui l’échappa. L’arme tomba à mes pieds. Pendant que ma proie était trop occupé à regarder sa main douloureuse je me relevai et pris ma dague ninja.

Je fis un mouvement rapide au niveau de son cou avec ma dague, mais je ne le tuai pas puisque le sol se mis à trembler sous mes pieds. Un précipice se créa sous moi. J’ai tombé un moment, mais j’ai sorti mes ailes. Je suis remonté. Ma proie était toujours là, mais ne s’attendait pas à ce que je l’attaque de nouveaux. Un coup de dague a suffi et il s’écroula au sol, mort pour la dernière fois.

Je regardais mon épée détruite et lâchais un juron. Je pris les morceaux de mon arme pour pouvoir la réparer. Je voulais aller chez moi lorsque j’entendis une voix familière derrière moi.

-Et bien tu n’as pas changée on dirait!


Dans ma tête apparue l’image de Stéphanie avec ses cheveux roux, ses yeux bleus et ses lunettes turquoise. Ca faisait longtemps que je ne l’ai pas vue, mais je reconnu sa voix. Je lui répondis sèchement :

-Je ne vois pas où est le problème. Où étais tu pendant tous se temps?

-Je ne suis pas venu te raconter ma vie, mais plutôt m’informer au sujet de la tienne. Tu n’as pas oublié que c’est moi qui dirige non? Ne me parle plus sèchement!


Je me tournais pour lui faire face, la regarda dans les yeux et lui dis en utilisant le même ton sèche qui lui déplaisait :

-Sinon quoi?


-Je déteste bavasser, mais je le ferais. Je ne crois pas que tu apprécierais que tout le monde sache que tu as tué un vampire non?

Je serais ma main sur ma dague. Comme pour me décourager de la tuer Stéphanie sortie ses ailes noires. Elle s’approcha et me dit de la suivre en essayant de prendre ma main que je retirais en lui disant :

-Non!


La jeune femme aux cheveux roux fit semblant d’abandonner et m’attrapa l’autre main. Avant que je puisse réagir, un flash lumineux m’aveugla momentanément et quand j’ouvris les yeux nous étions dans mon repère. Tous étaient calmes, plus que d’habitude. C’était étrange. À l’habitude on pouvait entendre mes prisonniers se plaindre depuis l’entrée.

-Wow, c’est bien chez …


- Ferme là ce n’est pas normal. Je vais voir au sous-sol ce qui se passe, toi reste là.

Elle fronça les sourcils, mais je ne lui laissais pas la chance de me faire des menaces. Je descendis avec précaution les premières marches de l’escalier. Mon amie vint me rejoindre et un sourire moqueur aux lèvres, elle m’expliqua que nous étions dans nos corps astraux et que personne ne pouvais nous voir ou nous entendre. Je ne l’aurais pas cru si ma mère ne serais pas venu me voir un peu plus tôt et si elle ne m’aurait pas parlée de deux autre fantômes qui viendrais me voir.

Je cessais d’être discrète et descendis les marches. Je vis alors que toutes les cages avaient été ouvertes. Normalement j’aurais été furieuse que mes prisonniers se soient échappés, parce que j’ai besoin d’eux pour me clamer. Mais à ce moment-là j’avais autre préoccupation en tête : les 6 chasseurs qui avaient fait de mon sous-sol un véritable chantier de pièges. Ils attendais patiemment mon retour.

Stéphanie arriva derrière moi.

-Et bien heureuse que je sois venu me mettre le nez dans tes affaires? Maintenant t’a plus qu’à trouver quoi faire.


-Je sais déjà ce que je vais faire, mais d’abord…


Je la regardai dans les yeux.

-J’aimerais savoir où je peux vous trouvez toi et Emma.

Elle poussa un long soupire.

-Tu m’énerve à fond tu sais? Puisque tu insistes.


Stéphanie avança vers moi et comme si quelqu’un pourrait nous surprendre elle me chuchota dans l’oreille l’information que je lui avais demandé.

-Au revoir et à bientôt Kelly.


La lumière aveuglante me prit de nouveau par surprise et je reconnue les ruines de l’ancienne ville de riche, lorsqu’elle s’arrêta. Je me dirigeais vers les ruelles de gang repensant aux bons moments que j’avais vécues avec mes amies Emma et Stéphanie. Qui aurait pu deviner qu’il suffisait de se montrer entêté pour que Steph lâche le morceau? Et oui les temps ont changé maintenant ce n’est plus elle qui me dirige, mais l’inverse. Personne ne peut me donner des ordres sans que je le veuille, plus maintenant, j’ai changé.

_________________
avatar
Kelly-Anne Towsen

Messages : 117
Date d'inscription : 12/06/2015

Caractéristiques
Race: Démon
Élément: Feu
Arme: Épée, Couteau rouge à lèvre et dague ninja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par PNJ le Mar 12 Jan - 20:34

PARTIE 3 - 12 jan. au 26 jan. - Fantôme du Futur










[HRP] Rappel: C'est un évent, l'histoire ne se produit pas en vrai. Si vous voulez que votre personnage se rappel de ce RP, faite en sorte que ce soit un rêve pour lui (ce sera alors une histoire faites par son subconscient). [FIN HRP]
avatar
PNJ
PNJ
PNJ

Messages : 14
Date d'inscription : 04/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t55-les-pnjs#569

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Carly Bluefire le Mer 13 Jan - 18:23

Bon… Plus qu’un et tout serait fini, je ne reverrais plus jamais de fantôme de toute ma vie. En tout cas, je l’espérais. Je n’avais qu’une envie, courir vers Rex et me réfugier dans ses bras. Ses bras si forts, si chaud, si puissant, si virile, si ferme, si…

– Aaaah!

Je reculais d’un bond en sortant mon épée-fouet. Qu’est-ce que… Pourquoi..?

– Bah quoi? Tu as peur de toi-même maintenant? Nous sommes ton fantôme du futur.

– Est-ce que je garde toujours la bouche ouverte quand j’ai peur?

– Elle a peur d’elle-même… C’est étrange.

– Je te rappelle que tu es elle!

Que ce passait-il? Il me semble que je me posais cette question plusieurs fois cette nuit… Je me mis à les regarder; à me regarder. Allais-je avoir des clones dans le futur? Est-ce pour cela que je voyais des Carly Bluefire partout autour de moi. J’étais vraiment rendue cinglé! J’essayais de leur parler, mais je bredouillais trop. Je me mis donc à crier pour me faire entendre.

– Qui êtes-vous?!

Le silence retomba d’un coup. Toutes me fixèrent. Je me sentis trembler sur place. J’avais l’impression de faire l’une de ces présentations orales devant toute une classe. Une chose que je ne ferais plus jamais de ma vie…

– Ça se voit non? On est toi et tu es nous.

– On est ton fantôme du futur.

– Mais… Pourquoi êtes-vous autant? Que s’est-il passé avec moi pour que je sois multiplié autant?

J’avais froid, mal au ventre et j’avais envie de pleurer. Allais-ce finir un jour? J’étais épuisée de toute cette histoire… Tellement épuisée…

– Ah ça… Pour faire court, le futur n’est pas encore arrivé, donc on ne peut pas te le montrer. Par contre, on peut te dire quelques possibilités. Chacune des Carly Bluefire ici représente une possibilité. Par exemple, moi, je suis la possibilité où tu retrouveras ton père, mais à un grand prix.

Quand elle eut fini de parler, les autres moi se mirent à parler, toutes en même temps. Au début, j’essayais de les comprendre, mais je fus rapidement submergé.

– Moi, c’est la possibilité où ton père meurt dans tes bras.

– Moi, celle où tu as failli te suicider en croyant que Rex était mort.

– Moi, c’est la possibilité où tout le monde te chasse puisqu’ils savent que tu es en partie un dragon d’eau.

– Moi, c’est quand tu découvres un gamin fessant partie de ta meute et qui porte un tatouage ressemblant à ton père sur le visage.

– Moi, celle où tu te caches de tout, où tu n’as plus aucun ami.

– Moi, je suis la possibilité où tu te fait attaquer par le démon Fenrir qui était emprisonné dans une personne.

J’étais recroquevillé sur le sol en position de fœtus, le visage caché par mes genoux et les mains sur les oreilles. Allaient-elles un jour la fermée?! Elles continuaient à jacasser de ça et de cela en se fichant complètement de ma situation désespérée. Non, elles ne sont pas moi. Moi, je serais allée m’aider. Elles ne sont que l’ombre d’elles-mêmes, des fragments de leur vie.

On commença tout à coup à me caresser les cheveux. Reprenant un peu espoir, j’ouvris les yeux pour voir celle qui me caressait. Non! J’eus l’impression d’avoir une crise cardiaque. Je restais là à l’observer, sans bouger, paralysé par la peur. Qu’est-ce que… Non! Impossible! Une petite voix qui se voulait douce, mais qui était enrouée commença à faire son chemin à mon cerveau.

- Je suis désolé…

Elle pleurait.

- … Pourquoi… Pourquoi es-tu désolé?

– Je n’ai pas su le sauver… J’ai fait mon possible, mais je n’étais pas assez forte.

– Qui est mort et pourquoi es-tu morte? Pourquoi suis-je morte? Que s’est-il passé?

– Je n’aime pas parlé de ma possibilité…

Elle fixa le sol sans parler. J’avais si peur qu’elle ne me réponde pas que lorsqu’elle le fit, je remarquais que j’avais retenu ma respiration.

– Puisque tu es moi, je suis pose que je le peux… En fait, je savais qu’il était en danger, je l’ai donc suivi même s’il ne le voulait pas… Je n’aurais pas due, j’aurais due l’écoutée, mais c’était plus fort que moi. Tu vois, je devais faire quelque chose…

Je n’osais pas l’interrompre de peur qu’elle s’arrête.

– Je l’aie donc suivi et comme il s’en attendait, je fus un poids pour lui. Il a dû me protéger… Avec son propre corps… Je ne mis attendait pas, je le jure. Il n’aurait pas dû faire cela, il aurait dû me laisser mourir! La preuve, je suis morte aussi… Quand je l’ai vue tomber au sol, la tête arraché, j’ai éclaté en sanglot. Puis, j’ai sentis le lien de meute être arraché de mes entrailles. Ça fessait mal, très mal, mais cela m’a au moins réveillé de ma torpeur. Ma dose d’adrénaline était au plus haut point, je sentais le sang battre dans mes tempes. Mon corps ne ressentait plus rien; aucune douleur psychologique ou physique. Juste… Le vide. Puis, ce fut la haine. Seulement elle. De la haine seule à l’état pure. Elle me dévora toute entière. J’ai tué mon ennemi, je l’ai tué sans aucun remord, je lui ai fait vivre un enfer, je l’ai torturé… Je me suis ensuite évanouie. J’avais perdue trop de sang. J’étais trop blesser, une personne normale n’aurait même pas dû survivre aussi longtemps, mais tu vois… Je n’étais plus humaine, même plus créatique. J’étais une machine à tuer. Je ne voyais rien d’autre que la mort de mon adversaire.

Elle releva ses yeux et me fixa de son regard azur, mon regard azur. Elle n’arborait plus se regard triste et terne, non, elle avait seulement un regard vide. Elle attendait ma réaction. Je ne pouvais pas la juger, c’était moi. J’aurais surement agis de la même manière même si son choix semblait stupide. Parfois, sur le moment, on ne pense pas à ce que l’on fait.

– Qui est mort pour te sauver?

J’avais peur de sa réponse. Elle ouvrit la bouche pour me répondre, mais je n’eus pas le temps de l’entendre. Elles disparurent d’un coup de vent. C’était comme si elles se transformaient en poussière et qu’elles disparaissaient dans le ciel. Je n’aurais jamais ma réponse, mais j’avais ma petite idée en tête. Rex. Seul lui ferait une telle chose. C’est à ce moment-ci, que j’entendis un loup haleter, essoufflé d’avoir couru presqu’une journée entière. Je me retournais. Il se mit à japper et à remuer la queue. Il me sauta dessus en me fessant tomber au sol et se mit à me licher le visage.

– Beurk Rex! Un loup ne ferrait jamais cela voyons, tu n’es pas un chien. Ahaha! Ça chatouille.

J’étais si heureuse de pouvoir le sentir auprès de moi, je n’avais plus mal au ventre, mais j’avais peur. Pas pour moi, pour lui. Je serais sa perte…


_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Sasha Ryan le Ven 15 Jan - 12:44

Il était tard et j’avais envie de me défouler. Il me fallait une nouvelle personne à manger. Malheureusement, il me restait encore une épreuve à subir. Un fantôme à affronter. Que m’arriverait-il cette fois-ci? J’attendis. Longtemps. Très longtemps. Pourtant, il ne vint pas. M’avait-il oublié? Étais-ce fini? Je n’allais pas attendre ici à rien faire. Je me mis à courir dans ce lieu en ruine. Jusqu’à voir la cible parfaite. Un homme en train de répandre le liquide sacré d’une petite vampire. Elle semblait morte. Je n’hésitais pas une seule seconde, je sautais dessus le méchant et lui arrachais la trachée avec mes ongles. Il se mit à agoniser devant moi. J’ouvris grandement la bouche et avalais le doux liquide de la fontaine écarlate. Délicieux. Il me regarda les yeux grand ouvert et s’effondra au sol. Je le suivi pour ne pas gaspiller une seule goutte. Par la suite, je lui rasais la peau du bras avec ma bague rasoir et l’approchais de la bouche de la petite vampire. Je ne savais pas si elle reviendrait à la vie, mais je voulais essayer au moins. Cette petite me fessait penser à mes bébés. Je ne voulais pas qu’ils se fassent agressés. Rien ne se passa en premier lieu. Puis, j’aperçu ses dents petites canines sortirent d’un coup et elle me sauta dessus telle une furie.

– Sale petite! Je t’ais sauvé la peau! Arrête!

Elle planta ses crocs dans mon biceps. Une douleur aigu se répandit en moi. Ca fessait mal, mais ce n’était pas le plus énervant. Elle aspirait mon sang, mon liquide sacré. Je fus folle de rage. Je lui mordis son autre bras et aspirais son liquide. Elle fut surprise, mais se reprit rapidement en se débattant pour que je la lâche. Non. Je suis déterminé. À mon tour, je me mis à me débattre. Je lui rasais la peau du visage avec mes bagues. Elle finissa par me lâcher en criant comme une folle. Ayant déjà perdu beaucoup trop de sang et étant entrain de reprendre le mien, elle perdit connaissance. J’en profitais pour lui écrasais la tête avec mon énorme massue. Regardant une dernière fois sa tête en forme de crêpe, je m’éloignais d’elle. De la morte.

Je devais maintenant marcher depuis une quinzaine de minutes lorsque de la poussières lumineuses doré commença à prendre forme devant moi. Le fantôme? Pourquoi prend-t-il autant de temps à se matérialiser? J’attendis, assise sur le perron d’un ancien bâtiment commercial. Environ 30 minutes plus tard. Oui, trente minutes (Non, mais) ! Il ne lui restait plus que la tête. C’était Taylor.

– Pourquoi as-tu pris autant de…

– Ne m’abandonne pas!

Il disparut d’un coup.

– Quoi?! De quoi tu parles? Attends, reviens!

Je ne parlais plus qu’à moi-même, il n’était plus ici. Je me mis à courir vers Taylor. S’il lui arrivait quelque chose pendant que je n’étais pas là, je ne me le pardonnerais jamais. J’espérais tant arriver à temps…


_________________
avatar
Sasha Ryan

Messages : 28
Date d'inscription : 10/10/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Démon
Élément: Air
Arme: 8 bagues avec des lames de rasoirs pointant vers l'extérieur / 4 couteaux de chasse / Massue en métal possédant des piques

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t72-sasha-ryan-qui-a-dit-qu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Kelly-Anne Towsen le Dim 24 Jan - 18:15

Je continuai mon chemin sans m’arrêter devant la porte de chez moi. Avant de descendre les marches menant au perron du vieil hôtel, je vérifiais derrière moi si quelqu’un se promenait dans l’étroite ruelle. Il n’y avait personne.  Je plongeais ma main dans la poche droite de mon pantalon, puis dans la poche gauche. Mes doigts effleurèrent une bob-épine que j’utilisais pour déverrouiller la porte du bâtiment en ruine. J’avançais dans le couloir envahi par l’obscurité et me cognais le gros orteil sur un meuble qui s’effondra. J’étais plus frustrée que j’avais mal et pour éviter que ça se reproduise je pris un morceau de bois pourris du meuble détruit et le fis flamber à l’aide de mes pouvoirs. Mais ça me pris un certain temps avant que le feu prenne puisque le bois était humide.  Dès que la flamme dansant dans l’obscurité éclaira mon chemin de sa couleur rouge orangé, je me remis à avancer.

Avant de rentrer chez moi pour m’occuper des chasseurs, je regardais le décor sinistre du bâtiment que j’aimais temps devoir traverser pour atteindre mon passage secret.  Les propriétaires avaient été assassinés par…moi. Je n’en pouvais plus que des étrangers viennent coucher près de chez moi et cris à tue-tête  à toute heure du matin. Depuis que le couple était mort et que plus personne ne s’occupait de cette hôtel, les lieux s’était vide. J’avais la paix, même si parfois des créatiques  venaient visiter les lieux où marcher dans le coin.

La poussière s’était accumulée au sol et les toiles d’araignée au plafond.  La peinture était écaillé, il n’y en avait presque plus.  Je tournais à gauche et poussais la porte de la deuxième chambre.  Un rat passa devant mes pieds. Je n’en fis aucun cas et poussa le lit pour dégager l’entré de mon passage secret.  Je soulevai la porte de la trappe et avança dans le tunnel. Le morceau de bois enflammé était toujours dans ma main et éclairait mon chemin. Quand je vis le dos de l’armoire où je rangeais les flacons de sang, je soufflais sur la flamme qui s’éteignait immédiatement.  Je n’entendais aucun son de l’autre côté du meuble.  Je fermais la main sur la poigné et fis glisser l’armoire sans bruit. Il faisait tout aussi sombre dans ma salle de torture que dans l’hôtel, mais cette fois, je connaissais les lieux sur le bout des doigts. Je me relevai, laissa le bout de bois calciné dans le passage secret et replaça le meuble  avant de sortir de la pièce pour me retrouver dans le couloir où se trouvait les cages vides et les pièges que je contournai sans aucune difficulté.  Je créai sept tentacules de feux. Les six premières attrapèrent chacun un chasseur et le dernier ouvrit l’interrupteur en la brulant légèrement.  Sous mes yeux, les six chasseurs blessés par mon pouvoir apparu comme des acteurs sur une scène lorsque l’on lève le rideau. Un chasseur était retenu par la cheville droite et avait la tête en bas, le deuxième avait la taille entourée par la tentacule et ses pieds étaient à quelque pousse du sol. Le Troisième chasseur avait les deux pieds joint et lui aussi avait la tête en bas.  Un autre chasseur était retenu par les poignets, le quatrième et le cinquième, les bras retenus le long du corps et la tentacule de feux sur le torse. Mes visiteurs criaient de douleurs et j’appréciai ce moment pendant environ une minute. Ensuite je les jeta dans des cages et leur retira tous ce qui pouvait servir d’arme ou servir à fuir.

-Et bien et bien. On est venu me rendre visite?! Comme c’est gentil! Vous avez même pensés à faire un labyrinthe de pièges, trop facile, mais quand même c’est l’intention qui compte. Puisque vous avez Malencontreusement  libéré mes prisonniers vous aller les remplacer.

Je montais à l’étage en riant. Je rangeais les armes des chasseurs et me prépara à sortir pour retrouver Stéphanie et Emma lorsque j’entendis une voix derrière moi. Avant de me retourner, je réfléchis à la voix. Elle me faisait penser à quelqu’un, mais je n’arrivais pas à savoir qui. J’abandonnai et me retourna. Un jeune homme vêtu d’un ridicule chapeau haut de forme, d’un cache  œil de pirate sur lequel ne figurait non pas un crane, mais un D, celui-ci  était placé sur un loup (masque) ,  les lèves colorées d’un rouge à lève mauve et vêtu d’une longue tunique noir me fit face. Il était tellement ridicule que je ne pus me retenir de sourire. Il osait sortir vêtu de cette façon?

-Tu es le troisième fantôme?

-Exacte!

-Pourquoi il y a un D sur ton cache-œil?


De grandes ailes noires apparues majestueusement dans son dos et empli de fierté il me dit :

-D pour Dé-mon!!!

-Bon très bien on y va? Montre-moi comme je ferais pitié dans le futur et à quelle point je dois changer qu’on en finisse. Mais je te préviens, rien ne changera chez moi, pas même la couleur de mon rouge à lève, alors ne te fait pas d’idée.

Ses lèves formèrent un  sourire de défi.

-On verra bien!

Il me prit la main et m’expliqua que le futur  n’était pas encore arrivé (comme si je ne le savais pas) et qu’il ne savait pas précisément ce qui allait se passer et blablabla et blablabla.

-On y va oui ou non! Parce que moi je n’ai pas rien que ça à faire! J’allais partir quand tu es arrivé!

-Très bien, je ne peux pas te montrer ta vie dans le futur, mais je peux te montrer ce qui arrivera avec certitude si tu ne changes pas.

Nous avons basculé, comme si nous traversions le plancher. Puis nous sommes arrivés devant un couloir. Des deux côtés il y avait des portes et des portes. Le fantôme en choisi une et nous la traversions. Avant même que le paysage se matérialise, j’entendis ma voix ou plutôt mes rires démoniaques entrecoupée par des menace de mort et des insultes.

La première personne que je vis fut mon frère.  À sa simple vue, je commençais à m’énerver. Le fantôme m’aida à me calmer et je pu regarder le combat que je livrais dans le futur à mon frère sans sombrer dans la folie.

 Il était doué en escrime, mais s’était claire qu’il ne me battrait pas. Soudain, la moi du futur reçu un jet d’eau qui la fit percuté un mur en ruine qui éclata sous l’impact. On était assurément à la villa des fortunés. Mon frère avança jusqu’à moi et me prit le poignet pour m’obliger à me relever. De mon autre main, qui tenait mon épée, je fis un geste précis et rapide qui fut arrêté par l’arme de mon frère. Il avait toujours l’épée que je lui avais emprunté des années plutôt et avec lequel  j’avais tué mon épouvantable père.

-Kelly ça suffit! Il faut que tu te calme. J’ai été influencé par notre père.

-Ce n’était pas mon père, ça n’a jamais été mon père et tu l’as toujours su! Tu as ta part de responsabilité dans ce que j’ai vécu. Je vous déteste tous les deux et ça, ça ne changera jamais. Je veux finir mon ancienne vie et commencer ma nouvelle, mais pour y arriver je dois mettre mon passé derrière moi et ça t’inclus.

J’essayais de dégager mon épée. Il parut déstabilisé et se contenta de contrer mes attaques pendant un moment. Lorsqu’il ouvra la bouche ce fut pour dire;

-Comment l'a tu su?


Le court moment de discussion prit fin de cette manière. Sa question resta et restera sans réponse. La moi du futur plongeai dans la folie comme elle n’avait jamais plongée. La lame de son épée s’enflamma comme par magie et fit fondre rapidement celle qui l’empêchait d’atteindre Daniel. Elle regarda mon frère comme si elle ne le voyait pas. Son rire démoniaque devait s’entendre à des milles à la ronde. La flamme de l’épée brula tout entier le corps de Daniel et devint par la suite une tornade qui entourait la Kelly-Anne du futur. Elle riait et son rire me faisait penser à celui que l’on aurait associé à un scientifique fou.

Je ne pouvais détacher les yeux de mon futur. Je n’arrivais pas à savoir si ce que je voyais me plaisait ou pas. Le fantôme me demanda si ça allait. Il essuya une l’arme que je n’avais même pas sentis couler sur ma joue. Je lui pris le poignet,  le regardant dans les yeux et lui dis :

-Ne t’avise pas de refaire ça!

Les rires cessèrent. Quand je lâchais le poignet du fantôme et me retourna, je me vis, au sol un sourire enfantin sur les lèvres. Elles n’étaient plus rouges. Les yeux de la moi du futur fixaient les cendres qui commençaient déjà à s’éparpiller. Pendant un instant, je reconnu la jeune fille vulnérable et aimable qui avait il y a longtemps cédé la place à la froide et cruelle kelly-Anne. Elle était toujours là, mais elle s’était emmurée dans une carapace de violence pour se protéger. Je le savais maintenant.

Les yeux de la jeune femme se levèrent et aperçu quelque chose qui l’apeura. Je regardais dans cette direction et vis un océan de démons. Je me mis à crier et me rangea devant moi, mais mon état fantomatique laissa les projectiles et les éléments passer et atteindre ma protégé qui mourra devant mes yeux.  Mon frère était un démon. Ca n’aurait pas dû m’étonner. En fait ça ne m’étonnait pas ça me décevait. Ca voulais dire que je ne pourrais jamais vivre heureuse, je serais toujours poursuivit par mon passé. Je me permis un moment de faiblesse et me mis à pleurer. Le fantôme vint me rejoindre.

-Tu peux encore changer tu sais? Ton frère tient à toi. Pardonne-lui.

-Ne me donne pas d’ordre! Comment sait tu qu’il m’apprécie?

-eh, ça se voit. Non?


Je poussais un long soupir et me colla contre le fantôme. Il sembla surpris. Soudain autour de nous le décor s’évanoui et devin noir. Je ne voyais que le fantôme. J’allais m’endormir lorsque je senti les chauds draps de mon lit. Le fantôme était assis près de moi. Il ne savait pas que j’étais éveillé puisque mes yeux étaient entre ouverts. Il retira son ridicule déguisement et je pu enfin le reconnaitre.

-Dort bien ma petite sœur. Un jour pourras-tu seulement me pardonner?
avatar
Kelly-Anne Towsen

Messages : 117
Date d'inscription : 12/06/2015

Caractéristiques
Race: Démon
Élément: Feu
Arme: Épée, Couteau rouge à lèvre et dague ninja.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par PNJ le Mar 26 Jan - 19:10

FIN

Merci à tous les participants.

Ps : Les inscriptions pour l’évent 3 ont commencé rendez-vous ici pour vous inscrire : http://monde-creatique.superforum.fr/t83-event-3-premiere-journee-au-college
avatar
PNJ
PNJ
PNJ

Messages : 14
Date d'inscription : 04/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t55-les-pnjs#569

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Évent 2 RP] Un noël hanté

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum