Heath Stark / Le dragon blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Heath Stark / Le dragon blanc

Message par Heath Stark le Lun 15 Fév - 19:42


Bonjour, je m’appelle Heath Stark


I- Carte du personnage


Nom: Stark
Prénom: Heath
Age: 18 ans
Éléments: Feu

Armes: Premièrement, il possède deux poings américains rouge avec chacun un couteau rétractable au bout. Deuxièmement, il a des shurikens de l’ombre. Ceux-ci ont un diamètre de 90 centimètre, mais peuvent être refermés sur eux-mêmes pour prendre moins d’espace (ils prendront alors 45 centimètre de diamètre). Lorsqu’un shuriken de l’ombre est lancé, celui-ci se séparera en deux durant le vol. Le deuxième sera caché dans l’ombre du premier. Finalement, il possède l’épée du feu. L’acier de celle-ci devient brûlante comme la lave au contact de Heath et peut même aller jusqu’à prendre en feu.
Race: Métamorphe

Autre: Crocrodile
Thème musical: Cliquez!




II- Personnalité et physique



JE SUIS CE QUE JE SUIS ...

Heath est un garçon qui voit toujours le positif. Il est enjoué et exubérant. C’est un jeune homme impulsif qui a des réactions excessives. Il cache son intelligence derrière un masque enfantin. Il veut toujours se battre pour améliorer ses compétences, mais il ne tue quand réel besoin. Il est quelqu’un de très buté, il n’abandonne jamais. Sa détermination et ses sentiments sont ses plus grandes forces. Il parle souvent sans penser, heureusement pour lui, Émily l’aide souvent à se sortir de ses faux pas. Il n’est pas patient. Heath est prêt à se sacrifier pour ses amis. Lorsqu’il combat, il est du genre a tout détruire sur son passage. En fait, on ne sait pas exactement pourquoi il est toujours si excessif avec les flammes. Peut-être est-ce pour faire peur à son ennemi? Ou encore pour impressionner son amie..? Il déteste magasiner, mais Emily l’oblige souvent à venir avec lui. Bien sûr, c’est lui qui doit porter ses centaines de sacs… Il aime porter du bleu, du blanc et du noir. Heath déteste aller dormir et se réveiller. Ses points faibles sont qu’il a mal au cœur dès qu’il est sur un transport possédant des roues et qu’il est incapable de préparer un œuf. Son rival se nomme Hirosuke Sabaku. Ceux-ci ont grandis ensemble jusqu’à ce que Hirosuke disparaisse. Ils étaient des amis incapables de supporter l’autre. Même s’ils trainaient souvent ensemble, il ne se passait pas une journée sans qu’ils ne s’affrontent en duel. Les expressions de Heath ont la majorité du temps un rapport avec son pouvoir élémentaire; le feu. De plus, les phrases qu’il répète le plus en combat pour rester forts sont : << Les volontés faibles se traduisent par des discours, les volontés fortes par les actes. >>, << Tu te bats pour ta vision de la justice ? Moi je me bats pour la mienne! >>, << Si je tremble ce n'est pas de peur, mais d'excitation! >> et << Je protégerais mes amis coûte que coûte! Je l’ai promis. >>.


Heath Stark est un jeune homme à la peau pâle, aux cheveux dorés et aux yeux azurs. Ses cheveux sont indomptable, il est incapable de les lissés comme tout le monde. Le métamorphe a une petite cicatrice sur son sourcil droit provenant de sa bagarre pour protéger Émily, une jeune femme ayant été au même orphelinat que lui. Lorsqu’il se transforme en crocodile blanc, il mesure 8.3 mètres de longueur. Le jeune homme a la mutation génétique que ses écailles deviennent blanches, lorsqu’il est sous forme humaine, des écailles blanchâtres apparaissent sur son corps. Pour que sa mutation génétique s’enclenche, il faut qu’il soit concentré au maximum. Heath possède une boucle d’oreille d’un crystal provenant de la grande explosion. Il est très musclé et possède des dents très pointues. Ses canines étant très longues, on les lui a limés lorsqu’il était enfant, mais elles ont repoussés après la grande explosion. Il a donc maintenant quatre dents bien pointues et plus longues que la moyenne. Enfin, Heath a un tatouage en forme de tête de dragon sur son épaule gauche.

Armes:

Poings américains : http://img15.hostingpics.net/pics/492915arme1poingsamricainsaveccouteau.jpg

Shurikens de l’ombre : http://img15.hostingpics.net/pics/161800arme2shurikendelombre.png

Épée du feu : http://img15.hostingpics.net/pics/279335arme3pedufeu.png




III- Il était une fois…



VOICI MON HISTOIRE ...


Orphelinat
*Flashback:
– N’oublie pas les dragons… Mon fils.

J’ai chaud, je me sens bien tout en rêvant. Tout à coup, quelque chose m’empêche de bien respirer; de la fumée. Ma gorge se mets à brûler, je pleure. Où sont maman et papa? Je me lève dans mon berceau. C’est rouge et jaune, partout, il n’y a rien d’autre. Que se passe-t-il?

– Heaaaaaaaath! *


Les lumières n’arrêtaient pas de clignoter et je mettais fait prendre ma couverture.

– Heath! Tu te lèves ou je te tire par la fenêtre? Debout sale fainéant, c’est l’heure de manger.

Je mets ma main devant mes yeux toujours fermés pour me protéger des assauts de la lumière. Note à moi-même : Détruire cette lampe avant ce soir. J’entends tout à coup Sarah marcher vers moi. Non! Je veux juste dormir un p’tit peu encore… Elle se met à me brasser, puis me jette en bas du lit.

– Aie!

J’ouvre les yeux d’un coup et me frottant la tête.

– Non, mais ta vue qu’elle heure il est?!

Je lui réponds à moitié endormis.

– Environ… Six heures..?

- Dix heures! Il est dix heures Heath! J’en ai ras-le-bol de te réveiller chaque matin moi!

– Ben t’a qu’a pu le faire alors.

Sarah lève les bras au ciel, soupire et me répond.

– Pourquoi ai-je accepté d’être la chef de cette étage..?

– Parce que tu es la seule qui peut se faire respecter. Parce que tu es effrayante. Parce que tu es la plus vieille…

J’allais lui sortir plein d’autres raisons ultras lorsqu’elle m’attrapa par l’oreille et m’obligea à descendre à la cuisine.

– Je vais t’en faire moi des ‘‘Tu es effrayante’’! N’importe quoi… Je ne suis pas effrayante.

Lorsque je fus assis sur une chaise, elle me laissa enfin respirer pour aller chicaner ceux en train de sauté sur le canapé. Oui, elle était effrayante. J’étais le dernier à arriver à la table. Mon petit déjeuner étais froid comme d’habitude.

– Heath, tu devrais faire un effort pour arriver à l’heure pour manger…

– Mais mémé…

– Ne m’appelle pas ainsi mon garçon, je ne suis pas si vieille.

– C’est duuuuuuuuuur de se lever.

– Peut-être que si tu te couchais plutôt, tu aurais plus de faciliter à te réveiller.

– Mais j’aime pas dormir… C’est du temps perdu de notre vie à rien faire.

Mémé soupira, puis passa à autre chose.

– Quand vas-tu faire le ménage de ton coin de chambre? Ludovic est encore venu me voir aujourd’hui à ce sujet. Ne pourrais-tu pas être moins bordélique?

Hirosuke répliqua alors du bout de la table d’une voix calme.

– Comment veux-tu qu’il sache ranger sa chambre s’il n’est même pas capable de se préparer un œuf?

La cuillère en l’air, je me levais d’un bond de ma chaise, montais sur la table et me jetais sur Hirosuke.

– Mais dégage de sur moi!

– Heath on ne monte pas sur la table!

– Je ne sais peut-être pas préparer un œuf, mais je sais me battre.

– Ah, oui? Tu veux qu’on test cela petit dévergondé?

– Les garçons on ne se bat pas et surtout pas dans la cuisine!

– Suis-moi… Sauf si tu as peur de celui ayant grandi parmi les dragons.

Sur ses mots, je commençais à m’éloigner le sourire aux lèvres. Allait-il me suivre? Je l’espérais. J’avais tellement envie de me battre. Ça fessait quoi? Six heures que je ne m’étais pas battu? Je dois m’entraîner pour performer! Mon rival était toujours plus calme, mais il adorait combattre tout comme moi. De plus, il ne suivait pas toutes les règles, tout comme moi. Rendu à l’extérieur, je me retournais et me retrouvais face à Hirosuke. Je lui fis un grand sourire tout en lui disant :

– J’espérais que tu n’allais pas te dégonfler. Moi, je suis chaud bouillant!

– Je n’ai pas peur de me mesurer à un clown dans ton genre…

– Fini de jacasser, tu es prêt?

Mon rival aux cheveux couleur neige m’observa lentement, puis se mit à rire.

– C’est fois-ci, c’est moi qui va gagner.

Mais à quoi il rêvait lui? J’ai été élevé par les dragons moi!

– N’en sois pas si sûr! Je suis le fils d’un dragon.

Tout en disant cela, je couru vers lui et essayais de le frapper à la mâchoire. Il attrapa mon poing et me frappa à l’estomac. Je souris, sentant la chaleur familière parcourir mes veines.

– Les dragons n’existent pas, tu devrais arrêter de vivre dans un monde imaginaire Heath.

Nous continuâmes de nous battre ainsi, comme nous en avions l’habitude. Cela ne devait faire que deux minutes lorsque Sarah nous attrapa par le collet et nous tira dans deux côté opposés.

– Imbéciles…

– On vient de commencer Sarah…

Elle se tourna vers moi les yeux lançant des lasers. Elle me parla en séparant parfaitement ses syllabes.

– Qu’-est-ce-que-tu-as-dit?!

Je me mis à rire. Un rire nerveux.

– Moi? Rien du tout pourquoi?

Je me frottais le derrière de la tête. J’aperçu Hirosuke se lever derrière Sarah.

– Agatha nous as donné la permission si c’était dehors…

Sarah le frappa sur la tête.

– Aie!

– Tais-toi! Vous êtes désespérant. Elle n’accepterait jamais cela, elle a peut-être dit de ne pas vous battre dans la cuisine, mais elle n’a jamais accepté que vous le fassiez autre part. Bientôt, vous aurez tous les deux huit ans et vous n’êtes même pas capables de vous voir sans vous battre…

Pépé arriva alors de derrière la grange les mains pleines d’huile.

– Que ce passe-t-il encore? C’est Heath et Hirosuke qui font tout se raffut je suis pose…

– Oui! Ils se battent encore monsieur Cooper.

– Qu’il y a-t-il de mal la dedans? Ils n’essaient pas de se tuer et ne se battent pas avec rage. Ils ne font que s’exercer. Tu sais autant que moi que ce sont des combats amicaux.

– Vous ne pouvez pas être sérieux monsieur!

Je regardais pépé avec enthousiaste, il était toujours de notre côté à moi et Hirosuke. Il nous a déjà avoué qu’on lui fessait pensé à lui et un de ses copains lorsqu’ils étaient jeunes.

– Les garçons, vous pouvez venir m’aider à remettre sur pied le camion?

Hirosuke et moi répondîmes en même temps.

– Bien sûr!

– Oui.

Je regardais Hirosuke en souriant trouvant cela drôle, mais lui ne souriait pas.

– Le premier à arriver à la grange!

Je me mis à courir en même temps de parler.

– Hé! Tu triches!

Je me mis à rire tout en me regardant derrière moi, il s’était mis lui aussi à courir. Il n’aimait pas perdre face à moi.


Emily
Je sortis de l’école en retard après que le professeur m’aille passer un savon pour avoir ‘‘déconcentré la classe’’. N’importe quoi. J’ai juste répondu à une question, ce n’est pas de ma faute si je ne sais pas ce que font 2+4… Maintenant, je sais que ce n’est pas 3… Mais… Je ne me rappelle déjà plus de la réponse. Aaah! L’école me brûle la tête! Je marchais vers l’orphelinat depuis maintenant une quinzaine de minutes lorsque j’entendis crier. C’était une fille. Abandonnant mon sac à dos au sol, je me mis à courir vers le son terriblement aigu. C’est là que je la vis. Sans cesser de courir, j’analysais la situation. C’était bien la seule chose intelligente que je savais faire; réfléchir durant un combat. Cette jeune fille de mon âge allant au même orphelinat que moi était en train de se faire attaquer. Elle était retenue par deux garçons plus vieux qu’elle et un troisième la frappait à l’estomac. Sa jambe s’emblait cassé, celle-ci pendait mollement dans les airs. Voir cela m’enflamma d’un coup.

– Tu vas arrêter d’avoir d’aussi bonnes notes maintenant, c’est moi le plus intelligent de l’école. Je n’ai pas envie de perdre mon titre à cause d’une morveuse dans ton genre et…

– Dan derrière toi!

Trop tard me dis-je en sautant sur ‘‘Dan’’, celui qui frappais la fille. En voyant cela, les amis de Dan poussèrent leur proie au sol un peu plus loin et s’avancèrent vers moi couteau à la main. Je me mis à sourire.

– Qu’est-ce que tu f*u là morveux?! Pourquoi tu souris comme ça?! Tes en manque d’action?! Dégage, t’as rien as faire ici. On va te tuer sinon.

– Je suis là parce que tu t’en prend à l’une de mes camarades le cure-dent. Préparez-vous à recevoir la correction de votre vie!

– Non, mais tu t’es vue? Minus, seul contre trois et aucune arme…

Je souris de plus belle tout en le frappant à la mâchoire. Il n’essaya même pas de se défendre, il n’aurait jamais pensé que j’aurais assez de courage.

– … Sale!

Je ne lui laissais pas le temps de parler, je l’attaquais. << Les volontés faibles se traduisent par des discours, les volontés fortes par les actes. >> Moi, je suis fort. Il sortit son couteau et m’attaqua le regard remplit de rage, ses amis embarquèrent dans le combat d’un coup. Ils me firent perdre pied et sautèrent tous les trois sur moi tout en me frappant et me coupant avec leur couteau. Je serais les dents pour ne pas crier tout en me débattant. Je donnais un coup de tête au premier, un coup de pied au deuxième et un coup de poing au troisième. Ils reculèrent tous les trois en chancelant, les yeux injecter de sang. Ils étaient en colère. Je me battis contre eux durant une dizaine de minutes pour ensuite être le dernier debout. Mes ennemis n’étaient pas morts, seulement sonné. Seul mon avant-bras gauche possédait une blessure grave, j’avais évités la majorité des coups. Je me construisis un garrot avec ma ceinture, puis m’avançait vers la fille. Celle-ci avait perdu connaissance, elle était blême et elle semblait en très mauvais état. La prenant comme un sac de patate sur mon épaule droite, je la ramenais à l’orphelinat.

Là-bas, mémé me demanda de coucher ‘‘Emily’’ (bah ouaip elle avait un nom) dans sa chambre (chanceuse, elle a une chambre pour elle seule). Mémé releva ensuite son chandail et révéla une immense ecchymose ornant son abdomen. La colère me consuma. J’étais en feu. Comment des jeunes pouvaient-ils attaquées une petite fille comme elle?

– Dit-moi ce qu’il est arrivé Heath. Qui lui a fait cela? Elle est gravement blesser. Hirosuke, vient ici s’il te plait!

– Je ne sais pas exactement, tout ce que j’ai vue c’est trois garçons plus vieux que nous l’agresser parce qu’elle est plus…

Hirosuke apparu dans le cadre de la porte et répondit à mémé d’une voix dure.

– Quoi?

– Appelle l’ambulance.

Le visage de mon rival se détendit d’un coup, puis il fronça les sourcils.

– Quoi? Pourquoi? Qu’est-ce qu’il se passe? Heath c’est ta faute?

– Comment ça ma faute?! J’ai rien fait moi!

– C’est toujours ta…

– Hirosuke dépêche-toi! Heath continue de me raconter.

Hirosuke disparu en grimaçant.

– Ils lui en voulaient d’être plus intelligente qu’eux. Ils avaient des couteaux. Leur chef semblait anorexique, mais ses amis étaient assez massifs. C’est tout ce que je sais.


Le calicium
Emily et moi sommes dorénavant inséparables. Nous trainons souvent ensemble. Je l’accompagne à chaque fois qu’elle voyage de l’école à l’orphelinat et vice versa. En échange, je profite de son immense chambre toute bien rangée. Comme en ce moment. Je suis en train de dormir dans son lit, après avoir pris un bon bain chaud dans sa chambre. Celle-ci est toujours très bien rangée… Avant que j’arrive. Emily est en train de diner en bas. Moi, j’ai déjà déjeuné. Je suis remonté après avoir mangé à l’étage pour me reposer encore un peu avant d’aller à mon entraînement (je n’avais dormir que trois heures cette nuit), mais Ludovic était en train de jouer à son jeu vidéo super bruyant. Je suis donc allé dans la chambre à Emily, celle toute calme. Jusqu’à ce que…

– Heath!!!

Je me réveille d’un bond, debout sur le lit en position de combat regardant autour de moi s’il y a une personne a affronté. J’aperçois alors Emily, celle-ci me regarde de haut en bas, rougit, puis se retourne.

– Je m’excuse… Non, mais attends! C’est ta faute! Pourquoi tes encore en caleçons dans mon lit! Heath!

Elle se retourna, m’empoigna par l’oreille et s’en regarder plus bas que mon cou, me tira dans la salle de bain.

– Habille-toi tout de suite!

Elle ferma la porte en la claquant et je l’entendis s’éloigner. C’est qu’elle est de mauvaise humeur le matin elle… Euh… L’après-midi. Je remis mes vêtements que j’avais laissés sur le carrelage du plancher avant de prendre mon bain, puis sortis.

– T’étais obligé de me réveiller en criant Emily? C’est que je croyais que c’était Sarah moi…

– Ouais, je devrais la laisser te réveiller la prochaine fois. Si j’avais su qu’elle m’avait refilé cette corvée, je ne l’aurais jamais accepté. En tout cas, tu es prêt?

– Oui, c’est quoi déjà aujourd’hui?

– Tu as encore oublié?! Non, mais tes pas croyable Heath! On court, aujourd’hui, autour de la rivière.

Je levais un poing fermé en l’air.

– Parfait, j’me sens tout chaud!

Emily soupira, puis sortit de la salle. Une heure plus tard, nous courions avec notre groupe de cinq. C’était toujours les mêmes équipes, celles décidés par mémé et pépé. Dans la nôtre comptait Emily, Hirosuke, Jade, Oliver et moi. Comme à son habitude, lorsque nous dûmes courir au travers des vagues, Hirosuke se défila. Je n’ai jamais bien compris cela, ce mec ne semble avoir aucune peur, mais il n’a pas le droit d’aller dans l’eau. Pourtant, je sais qu’il n’a pas peur de se noyer; il n’a aucune peur de la mort. De plus, nous n’avons pas besoin de nager pour courir entre les vagues, alors pourquoi notre entraineur ne veut-il pas qu’Hirosuke court dans la rivière? À sa place, je le défierais. Je n’aurais pas envie de rester sur le sable chaud seul à cette température. Je décidais finalement de sortir de l’eau et de courir avec Hirosuke.

– Que fais-tu là? Le sable ne te brûle pas les pieds?

– Bien sûr que non! Tu sais comment j’aime la chaleur! Ça me fait un bien f*u au contraire.

– Tu es ridicule, je ne veux pas de ta compassion, retourne jouer avec eux.

– Pas avant que tu ne m’ailles pas répondu à deux questions.

– Je ne répondrais pas à tes questions.

– Pourquoi l’entraineur ne veut pas que tu ailles dans l’eau et pourquoi portes-tu toujours des chandails à manches longues même lorsque tu fais du sport durant une journée de 40°C?

– Tu n’es vraiment qu’un gamin… Je t’ai dit que je ne répondrais pas à tes questions.

Je lui répondis le sourire aux lèvres tout lui fessant un clin d’œil.

- Ce n’est pas ça qui va m’arrêter! Je vais te demander ces questions à chaque heure jusqu’à ce que tu me répondes, j’en fais le serment!

Je me mis donc à lui poser mes questions chaque heure durant plus de quatre mois. Je devais avouer qu’il était assez patient. Il finit par perdre patience lorsqu’il fut dans la douche pendant que lui criais mes questions.

– Tu ne lâche pas le morceau en?

– Non, je n’abandonnerais jamais!

– Tu es vraiment soulant, tu sais?

– Je m’en f*u! Ma flamme de vivre ne s’éteindra jamais!

– Si je réponds à ta question, tu vas arrêter?

– Oui!

– J’ai un surplus de calcium dans tout mon corps. J’ai une masse osseuse beaucoup plus grande que la moyenne.

– Combien de fois plus grande? Tu n’as pas l’air d’avoir plus d’os que nous…

– Je n’ai pas plus d’os que vous, j’ai seulement des os plus concentré et plus solide. J’ai quatre fois plus de calcium dans mon corps qu’un adulte normal.

– En quoi cela t’empêche-t-il d’aller dans l’eau?

– Même si je sais nager, je coulerais toujours dû à la grande masse volumique de mes os.

– Je comprends pas…

Hirosuke ne me répondit pas tout de suite. Lorsqu’il sorti de la salle de bain une serviette autour de la taille, il s’accota au cadre de la porte et m’expliqua.

– Vos os ont en moyenne une masse volumique de 1.80 g/cm³, les miens sont quatre fois plus lourd.

– Ok, donc… Huit plus huit donne seize… Je retiens un… Trois virgule six fois deux… Douze… Je retiens encore un… Six plus un donne sept… 7.2! Ça donne 7.2 g/cm³!

Hirosuke me regardait avec son ‘‘regard du vide’’. Je l’appelle ainsi puisque c’est le regard qu’il aborde la majorité du temps. Vide, sans sentiment et sans vie.

– Bah quoi j’ai fait une erreur? Attends… Huit plus huit donne seize… Je retiens un… Trois virgule six…

– Non. C’est bien cela, mais tu n’avais qu’à faire fois quatre au lieu de les additionner…

Euh… Je ne pouvais pas lui avouer que je fessais encore des fautes dans les multiplications…

– Ouais, ta surement raison! Dit, est-ce que avoir une plus grande masse volumique te rend plus puissant? C’est pour cela que tu es le seul à pouvoir rivaliser avec moi, le dragon?

– Non. Cela ne me rend pas plus fort. Au contraire…

Il chuchota tant la dernière phrase que je ne fus pas certain d’avoir bien entendu.

– Que veux-tu dire? Je sais maintenant que tu ne peux pas aller dans des eaux profondes, mais cela n’est pas si grave…

– Ouais, c’est pas si grave…

J’eus l’impression qu’il ne me disait pas tout.

– Bon, j’aimerais aller me coucher tranquille maintenant… Sans que tu ne viennes me réveiller à chaque heure.

– Attends! Tu n’as pas répondu à ma deuxième question!

– Cela ne fessait pas partie du marché.

– Hein? Bien sûr que oui!

– J’ai dit : << Si je réponds à ta question, tu vas arrêter? >> et tu as répondu : << Oui! >>.

– Nooon… Tes pas sérieux?! T’as pas dit ça! Tu n’as pas joué sur les mots!

– Bien sûr que oui, si je connais bien une chose sur toi, c’est que tu es impatient. N’est-ce pas la seule et unique raison pourquoi toi, celui qui ne veut jamais se lever, c’est réveillé à chaque heure de la nuit durant plus de quatre mois?

Il me tourna ensuite le dos et alla se coucher.


Le dragon blanc

J’avais douze ans, je marchais prêt du marais, un lieu interdit, lorsque j’aperçus des dragons (voir : http://img15.hostingpics.net/pics/309055meutecrocrodragon.jpg ). Ces merveilleux reptiles ayant habité près de ma première maison… Je n’ai que quelques images floues de moi bébé, dans ma vraie famille. Je ne me rappelle que des dragons, la voix de mes parents et la maison en train de brûler.

J’ai pris l’habitude de venir ici chaque semaine depuis que je les ai découverts. La première fois, je suis venue dans cette zone interdite pour retrouver Germione, une jeune fille ayant fuguée. Après l’avoir trouvé, je l’avais ramené à l’orphelinat et j’avais alors aperçu les dragons durant le trajet. Ceux-ci me relient à ma première famille… À mes parents morts. J’aimerais pouvoir ‘‘les serré dans mes bras et leur dire je t’aime’’, mais ils ne sont plus là…

Je me tiens toujours loin de la meute reptilienne, ne voulant pas les déranger, mais cette journée-là, tout changea pour moi. Un dragon que je n’avais jusqu’alors jamais vue, se fessait rejeter de la meute. Et bien oui, étant blanc au lieu de vert, tous le rejetaient. La pauvre bête se mit alors à fuir vers moi. Je le pris délicatement dans mes mains, m’avança vers la meute et le déposais près d’eux. Immédiatement, le plus grand ouvrit la gueule vers le petit dragon blanc pour lui dire de partir. Le petit se mit à courir vers moi. Le pauvre… Je le repris donc dans mes mains et l’amenais avec moi à l’orphelinat. Moi, je ne le rejetterais pas.

Cacher dans ma poche, je me mis à courir vers la chambre d’Émily. Je fermais, puis barrais la porte en plaçant le lit devant la porte et me dirigeais vers la baignoire. Par la suite, je mis le bouchon du bain et plaçais le bébé dans le bain. Les dragons aiment l’eau, j’ai fait de la recherche sur eux. Émily n’arrête pas de me dire que je suis obsédé par eux… Je fis couler l’eau. Le petit sembla s’en réjouir. Je jouais avec celui-ci depuis environ une heure lorsqu’Émily se mit à frapper à la porte tout en criant.

– Heath pourquoi la porte ne s’ouvre pas?! Qu’est-ce que tu fais dans ma chambre! Cette fois-ci, tu n’as aucune excuse, ce n’est pas ma fête!

– Rien du tout.

– Ouvre-moi cette porte immédiatement sinon je vais chercher mémé!

– Ok! Ok!

Je chuchotais à mon dragon blanc que je reviendrais bientôt. Puis, fermant la porte de la salle de bain pour dissimuler la baignoire remplit d’eau, je replaçais le lit à sa place et ouvris la porte en souriant.

– Quoi de neuf?

Sans me répondre, elle opta pour son regard de détective et se mit à observer chaque racoin de sa chambre.

– Que manigances-tu?

Lorsqu’elle mit la main sur la poignée de la salle de bain, je serais les dents. Elle remarqua rapidement le bain, après avoir ouvrit la porte.

– Quoi? Tu voulais encore prendre un bain dans ma chambre? Pourquoi n’utilises-tu pas le tien?

Je me mis à sourire dû à ce qu’elle imaginait.

- Je ne suis pas seul, moi, dans ma chambre. Ludovic a toujours besoin de la salle de bain, je ne peux jamais me détendre dans l’eau chaude… Il est pire que vous, les filles. Il a toujours besoin d’un miroir ou de la toilette…

J’étais en train de parler lorsque je remarquais que Draco (oui, j’ai décidé de l’appeler ainsi) venait de refaire surface.

– Heath?

J’avais arrêté de parler étant sur le choc. Suivant mon regard, elle commença à se retourner, je lui attrapais donc les épaules et l’amena vers la sortie.

– Laisse-moi cinq minutes s’il te plait.

– Heath? Qu’est-ce que tu me caches? Tu ne peux rien me cacher, tu le sais ca…

Je soupirais, puis lui avoua tout.

– J’ai… Comment dire… Adopter un dragon blanc.

Le sourire aux lèvres, j’attendis sa réponse (qui prit beaucoup de temps).

– Que...Que… Quoi?

Je me mis alors a parlé très vite.

– Il s’appelle Draco, il a été rejeté de sa meute puisqu’il était blanc. Il est très gentil, je voulais lui faire prendre un bain. J’ai donc remplis ta baignoire d’eau et…

– Attends! Il y a un dragon dans ma baignoire?!

– Oui, mais ce n’est qu’un bébé et…

– Heath! On n’a pas le droit d’avoir un animal de compagnie, encore moins un dragon...

– Ok, mais lui, il n’a plus de famille. Il est comme nous Émily, c’est un orphelin. Il peut donc être à l’orphelinat…

– Tu iras dire cela à mémé.

– Non! Ne leur dit rien steplait!

Émily soupira.

– Tu ne changeras donc jamais… Tu es chanceux que je sois ta meilleure amie. Voilà ce que nous allons faire, je vais t’aider à le camoufler ici, mais en échange, je veux que tu viennes avec moi au centre d’achat chaque vendredi soir et que tu portes tout mes sacs.

– Quoi? Je déteste magasiner! C’est ennuyeux et tu veux toujours me faire essayer deux milles choses!

– Ah oui, t’as raison, tu dois aussi me promettre d’essayer tout ce que je veux.

Émily affichait son petit sourire diabolique lorsque je lui promis tout cela. J’avais besoin d’elle si je voulais garder Draco…


Boom!

Je courrais avec mon équipe et Draco près de la rivière lors d’une journée ensoleillée lorsqu’une énorme secousse nous fonça dessus. Draco fut projeter sur moi, immédiatement, je sentis une énorme douleur. C’était comme si chacune de mes cellules étaient brisées pour ensuite être reconstruites. Heureusement, cela ne dura pas très longtemps. Quand ce fut terminé, après environ quinze minutes, je fus le dernier toujours debout. Les autres étaient tous au sol, inconscient. Je ne voyais Draco nulle part. << Je suis en toi. C’est moi, Draco. >> Je sursautais en entendant la voix grave de mon dragon blanc. Celui-ci avait très bien grandi, aujourd’hui, il était immense, mesurant exactement 8.3 mètres. Je me mis à courir vers Emily, elle avait toujours un pouls et respirait. Je l’a secouais un peu pour qu’elle se réveille, voyant que cela ne marchait pas, j’y allais plus fort. Perdant patience et sentant la peur m’envahir, je la giflais à la joue. Elle se réveilla en sursaut, totalement perdu. Elle ne me réprimanda même pas de l’avoir giflé.

– Sa va?

– Heath. Que s’est-il passé?

– Je ne sais pas exactement. Il y a eu une explosion, vous êtes tous tombés inconscients et Draco est allé à l’intérieur de moi.

– Quoi? Qu’est-ce que tu racontes? Je dois être en train de rêver…

Je me relevais et me mis à courir vers Hirosuke. Son cœur ne battait pas, il ne respirait pas.

– HIROSUKE! RÉVEILLE-TOI!

Je n’y allais pas de main morte avec lui, je me mis à le giflé tout en le secouant tel un prunier.

– NON! NON! NON! ET NON! JE T’INTERDIS DE MOURIR! TU M’ENTENDS! IDIOT! RÉVEILLE-TOI!

Je me mis à pleurer. Émily, lui fessait un massage cardiaque, moi, je ne savais pas comment le faire. J’étais furieux contre moi-même. Pourquoi n’étais-je pas aller le voir avant? Tout à coup, je sentis que quelque chose allait éclater en moi. Un flash blanc, puis je fus couché au sol sur le ventre. J’étais devenue un dragon blanc, j’étais Draco. Qu’est-ce que… << On a fusionné. >> Est-ce que tu entends toutes mes pensées? << Drôle de question a posé en ces circonstances… Oui. Comme toi, tu entends toutes les miennes. >> Émily se retourna vers moi les yeux comme des soucoupes.

– Draco? Qu’est-ce que… Heath? Je deviens cinglé…

Je voulu lui répondre, mais seul le son caractéristique d’un crocodile sortit de mon énorme gueule. Tout à coup, un deuxième flash blanchâtre se produisit et au lieu de voir Émily devant moi, se tenait un majestueux tigre à dent de sabre. Que nous étaient-ils arrivés? Comment pouvais-je revenir humain? Est-ce que les autres membres de notre groupe sont en vie? Hirosuke… Je ne me le pardonnerais jamais. Tout à coup, le corps de mon ami émit un sifflement comme s’il essayait d’aspirer trop d’air en une fois et il ouvrit les yeux. Il se mit à cracher du sang au sol tout en nous observant moi et Émily, un dragon et un tigre à dent de sabre. Il ne sembla pas apeuré, ni avoir envie de fuir. Il était calme et affichait le ‘‘regard du vide’’. Il se releva tranquillement et s’avança vers les membres de notre équipe. Sans parler, il s’approcha de chacun d’eux. Quand il eut fini, il regarda le ciel tout en chuchotant.

– Tous sont encore en vie.

Un énorme poids disparu d’un coup de sur mon cœur et le flash blanc eut encore lieu. Une seconde plus tard, j’étais de nouveau humain et devinez quoi; habillé.

– Hirosuke! J’étais sûr de t’avoir perdu!

– Qui es-tu?

Comme si on m’avait frappé à l’estomac, je m’arrêtais d’un coup. Pourquoi disait-il cela? C’était un mec sérieux, il n’était pas du genre a rigolé.

– Tu… Tu ne te rappelle pas de moi ou de tes camarades?

Il ne me répondit pas. Je mis donc à tout lui expliquer.


Quelques mois plus tard…
Je suis un métamorphe tout comme Émily. Hirosuke s’est fait enlever. Il est un démon. Dans notre équipe de cinq pour faire du sport, deux sont restés humains. L’orphelinat a été totalement détruit par l’explosion. Nous ne pouvons plus rester ensemble parce que nous sommes de différentes races, rester ensemble mettrais tout le monde en danger. Je suis partis de mon côté avec Émily. Je lui ai parlé de mon désir de retrouvé Hirosuke. Elle n’a pas approuvé. Pourtant, moi, je suis incapable d’abandonner mes compagnons. Même si celui-ci est un démon. J’ai espoir que tous peuvent changer.

– Tu ne peux pas protéger tout le monde Heath…

– Je dois au moins essayer sinon je ne pourrais plus me regarder en face. Je fais le serment de protéger mes amis coûte que coûte!

– Tu ne changeras donc jamais…

– Bien sûr que non, tu t’ennuierais sinon. Allez, allons à l’aventure! Je suis chaud comme la braise!




IV- Qui je suis réellement?


Initiale de ton nom: AT
Age: Entre 15 et 20 ans
Sexe: Femme
Où as-tu trouver le forum ?: Je l’ai créé
Idée de nouveauté? ?: En cours…
Es-tu enregistrer dans le répertoire de ta race: Oui
Double compte: Oui


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]

_________________
avatar
Heath Stark

Messages : 21
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Feu
Arme: 2 poings américains avec couteau rétractable au bout / Shurikens de l'ombre / Épée du feu

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t93-heath-stark-le-dragon-b

Revenir en haut Aller en bas

Re: Heath Stark / Le dragon blanc

Message par Heath Stark le Sam 12 Mar - 11:16

Je suis prêt à valider ma fiche!

_________________
avatar
Heath Stark

Messages : 21
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Feu
Arme: 2 poings américains avec couteau rétractable au bout / Shurikens de l'ombre / Épée du feu

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr/t93-heath-stark-le-dragon-b

Revenir en haut Aller en bas

Re: Heath Stark / Le dragon blanc

Message par Carly Bluefire le Sam 12 Mar - 11:20

Tu es validé Wink

_________________
avatar
Carly Bluefire
ADMIN
ADMIN

Messages : 482
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 27

Caractéristiques
Race: Métamorphe
Élément: Eau
Arme: Shurikens / Épée-fouet / Couteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://monde-creatique.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Heath Stark / Le dragon blanc

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum